IRP Auto Solidarité-Prévention : un bilan 2018 positif

Publié le par .

Depuis 2016, IRP Auto Solidarité-Prévention, l’association paritaire de la branche des services de l’automobile, répond aux enjeux pour la sécurité et la santé des salariés et des apprentis.

Parmi les actions prioritaires de l'association : la sensibilisation au risque routier, à la pratique du sport et à une bonne alimentation.
Parmi les actions prioritaires de l'association : la sensibilisation au risque routier, à la pratique du sport et à une bonne alimentation.

Depuis trois ans, IRP Auto Solidarité-Prévention agit pour la protection et la santé des salariés et des apprentis du secteur des services de l’automobile. L’année 2018 a marqué une nouvelle étape dans le déploiement de ses actions, dont ont bénéficié plus de 36 000 salariés et apprentis.

Parmi ses actions prioritaires : la sensibilisation au risque routier, à la pratique du sport et à une bonne alimentation. L’association a aussi développé une aide relative au handicap. Ses actions sont encouragées par l’Assurance maladie, qui prévoit d’ailleurs la mise en place en 2022 d’une prime à la diminution des risques. IRP Auto Solidarité-Prévention agit aussi au niveau de l’évaluation des risques professionnels, de l’amélioration du quotidien des salariés et de l’aide au diagnostic du risque chimique.

« Les interventions enregistrent un taux de satisfaction de plus de 96 %, et leur nombre a été multiplié par deux par rapport à 2017 » indique Sylvain Lé, président d’IRP Auto Solidarité-Prévention.

L’association rappelle que le risque routier représente 5 % des accidents de travail de la branche. Une meilleure alimentation quotidienne augmente la productivité du salarié jusqu’à 20 % et baisse les risques de cancer de 31 %. Côté sport : la pratique d’une activité physique permet de réduire le nombre d’arrêts maladie de 32 %. De plus, les entreprises engagées dans la promotion et la pratique du sport ont un taux de turn-over moyen moins élevé de 25 %.

Autre nouveauté 2018, la formation de 229 référents santé sécurité. L’objectif est qu’ils assistent le chef d’entreprise pour définir, planifier et organiser les actions de prévention auprès de l’ensemble du personnel.

Dans la même rubrique :

  • PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
    PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
  • EBP MéCa passe du DMS au BMS
    EBP MéCa passe du DMS au BMS
  • La FFC représente les 150 membres de la FFA
    La FFC représente les 150 membres de la FFA
  • L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
    L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
  • La France compte 32 455 ateliers
    La France compte 32 455 ateliers
  • Grand débat national : les doléances du CNPA
    Grand débat national : les doléances du CNPA
  • Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
    Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
  • Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
    Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
  • Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
    Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
  • Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
    Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
  • Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
    Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
  • Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
    Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
  • Turbo’s Hoet fournit l’assistance
    Turbo’s Hoet fournit l’assistance
  • Le prix de l’entretien progresse davantage que l’inflation
    Le prix de l’entretien progresse davantage que l’inflation

Newsletter
Recherche