Kyb s’invite dans les ateliers

Publié le par .

Le spécialiste de la suspension Kyb a invité la presse européenne spécialisée pour visiter deux de ses usines en République Tchèque. L’occasion de présenter deux innovations à destination des ateliers prévues pour épauler les distributeurs et peser davantage sur le marché de la rechange.

Kyb réalise un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros, dont 16 % sur le marché européen.
Kyb réalise un chiffre d'affaires de 2,6 milliards d'euros, dont 16 % sur le marché européen.

Kyb a ouvert les portes de deux de ses sites de production situés en République tchèque. Équipementier de première monte, le spécialiste de la suspension a présenté, dans l’est du pays, la nouvelle extension de son usine d’amortisseurs. Cette dernière a doublé de volume en 2017 en vue d’atteindre une production de 6 millions de pièces par an pour le marché européen, dont 40 % est destiné à l’aftermarket. Sur les mêmes lignes de fabrication, Kyb produit ainsi pour l’OES (Twingo, C1, Micra, Auris, Smart, etc.) et l’IAM. 

L’équipementier nippon entend poursuivre son expansion. Il vise les 10 millions d’amortisseurs à l’horizon 2020 et une part plus importante sur le marché de l’après-vente. C’est d’ailleurs spécifiquement pour la rechange que Kyb a ouvert un site de production de ressorts en 2013. Située à quelques dizaines de kilomètres de son site d’amortisseurs, l’usine tchèque produit 2,2 millions de ressorts par an et couvre 95 % des besoins européens. Avec ses 3 500 références d’amortisseurs et 2 500 de ressorts, le fabricant espère devenir leader sur le continent pour le marché de la rechange.

Des outils marketing pour aider à la vente

JPEG - 227.9 ko
L’équipementier dispose d’un catalogue de 3 500 références pour les amortisseurs et 2 500 références pour les ressorts.
Or l’équipementier a bien intégré la nécessité d’accompagner le distributeur/grossiste. « Pour fidéliser le distributeur il faut l’appuyer. Si le garagiste ne vend pas, le distributeur ne se fournit pas. On devient leader en répondant à un besoin » explique Jean-François Huan, directeur général de la filiale française. C’est dans cette optique que Kyb lance deux innovations qui s’adressent directement au garagiste. L’équipementier met ainsi gratuitement à disposition des garagistes une application mobile : « Kyb Suspension Solutions ». En France, elle arrivera le 13 novembre. Cette application a été développée en concertation avec des ateliers pour leur permettre d’expliquer aux automobilistes leur diagnostic après contrôle de leur véhicule et la nécessité de remplacer des amortisseurs le cas échéant.

Encourager le remplacement d’amortisseurs usés

« Ils doivent être changés, en moyenne et selon la conduite, entre six et huit ans ou au bout de 80 000 kilomètres » indique Jean-Jacques Robert, directeur commercial. « Aujourd’hui neuf véhicules sur dix qui sont à la casse disposent de leurs amortisseurs d’origine », ajoute Jean-François Huan. Le potentiel de développement est donc important pour le marché français, où se vend annuellement 1,3 million d’amortisseurs. La seconde nouveauté développée par l’équipementier est justement conçue pour expliquer les dangers engendrés par des amortisseurs usés. Kyb Europe sort une vidéo en «  réalité virtuelle ».

JPEG - 173.1 ko
Jean-François Huan, directeur général de Kyb France, et Jean-Jacques Robert, directeur marketing.
En cours de lancement, cette dernière sera visible grâce à des lunettes spécifiques remises directement aux garagistes et qui seront disponibles dans les ateliers. Le film montre deux véhicules effectuant les mêmes manœuvres, l’un avec des amortisseurs usés, l’autre équipé de produits neufs Kyb. « J’encourage les garagistes à utiliser cette vidéo et à diagnostiquer le remplacement d’amortisseurs usés. Quant à l’application, je suis persuadé qu’elle apportera une aide efficace aux garagistes et contribuera à l’augmentation de leurs ventes » conclut Jordan Day, directeur marketing de Kyb Europe. Rendez-vous dans quelques mois pour voir si les deux innovations rencontrent le succès escompté dans les ateliers.

Jean-François Huan, directeur général de Kyb France, et Jean-Jacques Robert, directeur marketing.
L’équipementier dispose d’un catalogue de 3 500 références pour les amortisseurs et 2 500 références pour les ressorts.

Mots clefs associés à cet article : KYB, Distribution pièces, Mécanique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La Fiev inquiète des annonces ministérielles de dernière minute
    La Fiev inquiète des annonces ministérielles de dernière minute
  • François Finet, directeur des ventes Europe chez Holts
    François Finet, directeur des ventes Europe chez Holts
  • ZF élargit son offre Lemförder pour V.E. et hybrides
    ZF élargit son offre Lemförder pour V.E. et hybrides
  • Cortéco poursuit dans la foulée d’Équip Auto
    Cortéco poursuit dans la foulée d’Équip Auto
  • Indasa souhaite s’imposer sur la France
    Indasa souhaite s’imposer sur la France
  • ZF devient le premier équipementier mondial
    ZF devient le premier équipementier mondial
  • Bilan positif pour Liqui Moly à Équip Auto
    Bilan positif pour Liqui Moly à Équip Auto
  • Aisin : nouveaux fluides et kit d’embrayage à double disque
    Aisin : nouveaux fluides et kit d’embrayage à double disque
  • Wolf Oil Corporation (Champion) invente le baril connecté
    Wolf Oil Corporation (Champion) invente le baril connecté
  • SKF se lance dans la formation en ligne
    SKF se lance dans la formation en ligne
  • Faurecia propose le SCR à la rechange
    Faurecia propose le SCR à la rechange
  • Delphi Technologies et le CNPA ensemble pour la maintenance des calculateurs
    Delphi Technologies et le CNPA ensemble pour la maintenance des calculateurs
  • NGK et NTK étoffent leurs gammes sur Equip Auto
    NGK et NTK étoffent leurs gammes sur Equip Auto
  • Batteries défectueuses : la canicule de cet été pourrait bien les achever
    Batteries défectueuses : la canicule de cet été pourrait bien les achever
  • LTM arrive en France avec une gamme d’amortisseurs à prix « étudiés »
    LTM arrive en France avec une gamme d’amortisseurs à prix « étudiés »

Newsletter
Recherche