L’ANEA s’explique sur l’entrée du BCA au sein de l’organisation

Publié le par .

Depuis peu, la société BCA Expertise est adhérente à l’ANEA, syndicat des experts en automobile. Une entrée d’apparence surprenante mais qui reste logique pour pérenniser une profession menacée.

Jean Prevost et François Mondello
Jean Prevost et François Mondello

L’ANEA, syndicat des experts en automobile, vient de communiquer officiellement et de s’expliquer sur l’adhésion de la société BCA expertise en son sein. Une adhésion qui pourrait surprendre, alors que le BCA a comme actionnaires de grands assureurs.

François Mondello, président de l’ANEA, n’y voit lui aucun problème. Bien au contraire : l’arrivée comme membre de l’ANEA du BCA et de ses 700 experts salariés était inéluctable et n’entache en rien l’indépendance du syndicat et de ses membres. Elle ne peut que renforcer la représentation d’une profession menacée, qui doit faire face à la baisse de la sinistralité (2% par an), à la remise en cause de sa valeur ajoutée et à la concurrence de l’intelligence artificielle, capable de chiffrer des dégâts rapidement et à moindre coût. Des évolutions qui pèsent aussi bien sur les experts libéraux et que ceux salariés du BCA. Même combat !

« L’objectif de cette adhésion est de partager une même vision stratégique et politique sur les orientations de la profession. Parler d’une seule voix pour porter la profession dans un contexte de transformation du métier est crucial pour BCA Expertise et l’ANEA » argumente le président qui détaille par ailleurs que l’entrée du BCA s’est faite à l’unanimité du conseil d’administration et de ses présidents de régions.

Pour Jean Prevost, président de BCA Expertise : « le marché de l’expertise automobile est en pleine mutation et fragilisé par la crise sanitaire. La transformation du parc automobile, toujours plus technologique, nécessite de travailler main dans la main. Par cette adhésion, nous souhaitons plus que jamais consolider la représentativité économique et sociale de la profession afin d’agir efficacement ensemble pour l’avenir.  »

Il est vrai qu’avec l’arrivée du BCA, l’ANEA passe de 3 500 à plus de 5 000 personnes concernées par ses actions. Sa légitimité se trouve renforcée. Le BCA et ses 1400 salariés revendiquent 30 % du marché de l’expertise (1 million d’expertises par an) avec une couverture nationale (88 implantations).

« L’arrivée du BCA donne un nouvel élan à l’ANEA, seule organisation professionnelle représentative de la branche de l’expertise automobile, notamment par la mutualisation des grands dossiers communs à l’ensemble de la profession » poursuit François Mondello.

Parmi les dossiers : le renforcement du rôle de l’expert au niveau de la sécurité routière, de l’écologie et de la protection des consommateurs. Autres dossiers : rendre le métier plus attractif, la formation et réaffirmer l’indépendance et l’impartialité des experts, trop souvent remises en cause. Enfin, les enjeux du numérique et de l’intelligence artificielle restent une préoccupation pour les experts qui souhaitent paradoxalement être actifs dans ce domaine et proposer des solutions au marché.

Malgré tous ces dossiers communs à la profession et les synergies qui vont en découler, le BCA et les cabinets libéraux d’experts adhérents à l’ANEA, au nombre de 571, restent concurrents sur le terrain. L’influence du BCA, qui ne compte que pour une « voix », malgré sa taille dans les décisions de l’organisation, reste très minoritaire

Dans la même rubrique :

  • La FFC doit décaler les Rencontres de la filière
    La FFC doit décaler les Rencontres de la filière
  • Prix de pièces de carrosserie : envolée chez PSA
    Prix de pièces de carrosserie : envolée chez PSA
  • La FFC Mobilité Réparation et Services change de médiateur
    La FFC Mobilité Réparation et Services change de médiateur
  • Five Star promeut Repair Zen
    Five Star promeut Repair Zen
  • Albax électrifie sa flotte de véhicules
    Albax électrifie sa flotte de véhicules
  • Gruau sort de la procédure de sauvegarde
    Gruau sort de la procédure de sauvegarde
  • Careden au service de la carrosserie légère
    Careden au service de la carrosserie légère
  • Symach DryKing : la cabine pensée pour doubler le nombre de cycles
    Symach DryKing : la cabine pensée pour doubler le nombre de cycles
  • Les assureurs maintiennent leurs mesures de soutien aux carrossiers
    Les assureurs maintiennent leurs mesures de soutien aux carrossiers
  • Assercar et AkzoNobel deviennent partenaires
    Assercar et AkzoNobel deviennent partenaires
  • Métiffiot affiche en grand son savoir-faire
    Métiffiot affiche en grand son savoir-faire
  • [Rencontre] Thomas Kretzschmar, Prefikar (ex-Nobilas)
    [Rencontre] Thomas Kretzschmar, Prefikar (ex-Nobilas)
  • Fix Auto agrandit son maillage
    Fix Auto agrandit son maillage
  • Five Star plaide pour la mutualisation
    Five Star plaide pour la mutualisation
  • Carflex soutient l’économie locale
    Carflex soutient l’économie locale

Newsletter
Recherche