L’aide à l’embauche pour les moins de 26 ans est lancée

Publié le par .

Le CNPA fait écho du décret paru au Journal officiel instaurant l’aide à l’embauche pour les jeunes de moins de 26 ans. Un soutien massif pour l’emploi de ceux-ci, alors que les conséquences dramatiques de la crise sanitaire sont démontrées un peu plus chaque jour.

Cette mesure majeure du plan #1jeune1solution permet aux employeurs de réduire le coût du recrutement d’un jeune salarié effectué entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021. (© CAPEB)
Cette mesure majeure du plan #1jeune1solution permet aux employeurs de réduire le coût du recrutement d’un jeune salarié effectué entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021. (© CAPEB)

L’aide forfaitaire décidée par le Gouvernement d’un montant de 4 000 euros sur un an pour un salarié à temps plein permet de compenser pendant la première année une partie du salaire ou des cotisations sociales pour un jeune rémunéré jusqu’à deux fois le montant du SMIC horaire, embauché en CDI ou CDD d’une durée d’au moins trois mois. Elle est versée par tranche trimestrielle au prorata du temps de travail et de la durée du contrat.

Les entreprises et associations disposent d’un délai de quatre mois à compter de l’embauche du salarié pour déposer leur demande d’aide. La plate-forme de téléservice permettant le dépôt de cette demande, auprès de l’Agence de services et de paiement (ASP), sera ouverte à partir du 1er octobre 2020.

Les entreprises et associations disposent donc de six mois depuis le 1er août pour embaucher un jeune de moins de 26 ans et bénéficier de cette aide forfaitaire.

Pour plus d’informations sur les conditions de cette aide exceptionnelle, le ministère du Travail a créé une rubrique dédiée sur son site internet. Elle regroupe tous les outils et documents de référence qui pourront permettre aux professionnels de se tenir informés. Cette rubrique sera régulièrement enrichie.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Législation

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ateliers : l’activité marque le pas
    Ateliers : l’activité marque le pas
  • La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
    La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
  • Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
    Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
  • Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
    Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
  • Le GNFA dans la tourmente
    Le GNFA dans la tourmente
  • Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
    Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
  • Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
    Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
  • Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
    Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
  • Würth s’attelle à la formation
    Würth s’attelle à la formation
  • Vers une « phygitalisation » des concessions
    Vers une « phygitalisation » des concessions
  • Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
    Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
  • Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
    Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
  • Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
    Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
  • Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
    Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
  • L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
    L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés

Newsletter
Recherche