L’après-crise rapproche les Français de la voiture

Publié le par .

Direct Assurance a mené avec l’institut Viavoice un sondage questionnant les Français sur leur mobilité pendant le confinement, puis après trois semaines de déconfinement.

L’enquête laisse apparaître deux éléments. D'une part, les transports collectifs connaissent une baisse de fréquentation qui, même à long terme, ne reviendra jamais à son niveau initial. D'autre part, la voiture demeure un moyen de transport largement privilégié des Français et même en légère croissance. (© Stockvisual)
L’enquête laisse apparaître deux éléments. D'une part, les transports collectifs connaissent une baisse de fréquentation qui, même à long terme, ne reviendra jamais à son niveau initial. D'autre part, la voiture demeure un moyen de transport largement privilégié des Français et même en légère croissance. (© Stockvisual)

Comment les Français, privés de déplacements pendant plusieurs mois, ont-ils vécu leur mobilité avant et pendant le confinement ? Ont-ils l’intention de faire évoluer leur mobilité dans les mois à venir ? Des questions posées lors d’une étude d’opinion réalisée en ligne du 24 au 27 avril 2020 puis du 29 mai au 1er juin 2020 par Viavoice pour Direct Assurance.

Avec le déconfinement, le nécessaire respect des consignes sanitaires et la peur du virus, les habitudes en termes de transport ont temporairement été modifiées et adaptées. Les transports en commun étaient utilisés par 54 % des Franciliens avant le confinement. Depuis le déconfinement, la fréquentation a chuté à 33 %. Sur le long terme, les Franciliens déclarent vouloir reprendre les transports en commun à 46 %, soit une fréquentation bien en-deçà de la normale. La baisse la plus forte s’observe chez les 18-24 ans. En effet, avant le confinement, 47 % d’entre eux déclaraient utiliser les transports en commun, alors qu’ils sont 36 % seulement à envisager de les prendre sur le long terme.

La voiture reste plébiscitée

Avec un taux d’équipement élevé (84 %), les Français sont des utilisateurs très réguliers de leur voiture : 80 % avant le confinement, 78 % en période de déconfinement et 80 % sur le long terme. On constate qu’avec la crise sanitaire la voiture reste un élément stable et central dans la vie quotidienne des Français. Interrogés sur la fréquence d’utilisation de leur voiture avant le confinement, ceux qui possèdent un véhicule sont 85 % à en avoir un usage intense (48 % tous les jours ou presque et 37 % plusieurs fois par semaine). Lorsqu’ils sont questionnés sur leurs intentions pendant l’été, ils sont 84 % à prévoir de conduire leur automobile de manière tout aussi intense (33 % tous les jours ou presque et 51 % plusieurs fois par semaine). Pour ce qui est des prévisions pour la rentrée de septembre, ils sont de nouveau 84 % à déclarer qu’ils conduiront leur voiture de manière très régulière (44 % tous les jours ou presque et 40 % plusieurs fois par semaine).

Parmi ceux qui ne possèdent pas de voiture, 48 % ne prévoient pas d’acheter un nouveau moyen de transport (trottinette, vélo, voiture, deux-roues motorisé, autre). Pour ceux qui en prévoient l’acquisition, 16 % opteraient pour une voiture d’occasion et 9 % pour une voiture neuve.

Mots clefs associés à cet article : Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Ateliers : l’activité marque le pas
    Ateliers : l’activité marque le pas
  • La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
    La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
  • Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
    Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
  • Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
    Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
  • Le GNFA dans la tourmente
    Le GNFA dans la tourmente
  • Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
    Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
  • Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
    Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
  • Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
    Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
  • Würth s’attelle à la formation
    Würth s’attelle à la formation
  • Vers une « phygitalisation » des concessions
    Vers une « phygitalisation » des concessions
  • Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
    Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
  • Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
    Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
  • Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
    Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
  • Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
    Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
  • L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
    L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés

Newsletter
Recherche