Cetelem observe une mobilité fracturée

Publié le par .

Selon l’étude, le marché automobile mondial en 2019 enregistrera une baisse significative des ventes de véhicules neufs de -4,4%. L’observatoire établit également la fracture dans les choix de mobilités en fonction de la zone d’habitation, qu’il nomme « Une mobilité fracturée ».

Étude intitulée « Mobilités, géographies, générations : la fracture automobile ».
Étude intitulée « Mobilités, géographies, générations : la fracture automobile ».

Selon l’étude, deux France se dessinent entre les grandes et petites agglomérations. Ceux qui ont accès à des moyens de transports alternatifs, tels les transports en commun, et ceux qui n’ont pas d’autre choix que de se déplacer en voiture. Flavien Neuvy, directeur de l’observatoire de Cetelem, indique que « l’industrie automobile doit relever des défis considérables : technologiques, environnementaux et sociaux ».

Ensuite, la voiture coûte cher à l’automobiliste, en premier lieu à cause du coût du carburant, puis viennent l’assurance, l’entretien et la réparation. Les usagers souhaitent, selon l’étude, une aide de la part des pouvoirs publics. Ils attendent notamment la baisse des taxes sur les carburants.

Cet observatoire conclut que la voiture n’est pas morte et elle est toujours associée à un besoin vital : « indispensable ». 81 % des automobilistes se déclarent attachés à leur voiture en France, contre 80 % dans le monde. 82 % affirment également qu’ils posséderont toujours leur véhicule dans dix ans. En ce qui concerne la pollution, 46 % des Français considèrent la voiture comme cause principale de la pollution.

Les mobilités alternatives

Seuls quatre Français sur dix utilisent régulièrement les transports en commun, un sur dix le covoiturage, et ils sont encore moins à avoir recours à l’auto-partage.
L’auto-partage demeure une pratique confidentielle. En moyenne 7 % des Français affirment y avoir recours régulièrement (12 % en métropole et 3 % dans les campagnes).
La pratique du covoiturage est certes plus développée mais demeure timide. 10 % y ont recours plusieurs fois par mois en tant que passagers (13 % citadins et 7 % ruraux)

Méthode : cette étude intitulée «  Mobilités, géographies, générations : la fracture automobile » a été réalisée auprès de 10 000 individus dans 15 pays entre le 30 août et le 20 septembre, par Harris Interactive.

Mots clefs associés à cet article : Étude, Véhicules neufs

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
    Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
  • Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
    Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
  • Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
    Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
  • Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
    Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
  • Autoneo se tourne vers Distrigo
    Autoneo se tourne vers Distrigo
  • Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
    Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
  • La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
    La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
  • Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
    Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
  • La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
    La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
  • "Que Choisir" rend son classement de la fiabilité automobile
  • Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
    Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
  • Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
    Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
  • Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
    Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
  • Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
    Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
  • La mobilité électrique prend la relève
    La mobilité électrique prend la relève

Newsletter
Recherche