La FFC Réparateurs s’élève contre le forcing fait autour des pièces d’occasion

Publié le par .

Hausse des prix, pièces d’occasion aveuglement imposées, frais d’usage non considérés, la FFC Réparateurs lance une pétition pour dénoncer les dysfonctionnements liées à l’utilisation des pièces recyclées imposées sans discernement par les experts.

Pour les réparateurs, la pièce d'occasion ne peut encore répondre à tous les besoins et usages de réparation.
Pour les réparateurs, la pièce d'occasion ne peut encore répondre à tous les besoins et usages de réparation.

La FFC Réparateurs lance une pétition nationale pour dénoncer le forcing des experts quant à l’utilisation des pièces d’occasion. Selon les observations du syndicat, les experts, obnubilés par l’idée de faire baisser le coût des réparations, poussent aveuglement à l’utilisation des pièces d’occasion sans se préoccuper de la qualité, de la garantie, mais aussi sans prendre en compte dans le chiffrage les frais de port et le temps qu’engendre une réparation avec ce type de pièces (recherche, démontage, remise en état, délais de livraison, temps d’immobilisation…).

Une hausse des prix de 30 %

Autre fait signalé par la FFC Réparateurs : une hausse des prix de 30 % des pièces recyclées depuis la parution il y a un peu moins d’un an du décret obligeant les professionnels à proposer des pièces d’occasion lors d’une réparation.

« Nous ne pouvons pas dire amen à toutes les demandes injustifiées, trop souvent formulées par les experts missionnés par les compagnies d’assurances. Ces derniers n’ont pas leur mot à dire, en effet ils ne sont pas cités comme acteurs dans le décret », s’agace la FFC.

Et le syndicat de poursuivre : « Les pratiques de certains experts qui interfèrent dans notre relation avec les clients ne nous facilitent pas la tâche. Nous allons remonter ces faits auprès des apporteurs d’affaires, des instances nationales de l’expertise et des ministères concernés, car ces pratiques poussées à l’extrême, comme c’est présentement le cas, sont de nature à remettre en cause la sécurité des usagers de la route. »

Mots clefs associés à cet article : FFC, Assurance, Expertise

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Zecarrossery passe le cap des 50 adhérents et se lance dans le vitrage
    Zecarrossery passe le cap des 50 adhérents et se lance dans le vitrage
  • Carflex lance son application Auto Mobile
    Carflex lance son application Auto Mobile
  • La facture du carrossier grimpe de 4,8 %
    La facture du carrossier grimpe de 4,8 %
  • La FFC dévoile son nouveau portail internet
    La FFC dévoile son nouveau portail internet
  • Five Star adapte son organisation
    Five Star adapte son organisation
  • Les assureurs soutiennent les carrossiers
    Les assureurs soutiennent les carrossiers
  • [Vidéo] En confinement avec Patrick Cleris, Fédération des réseaux de carrossiers indépendants
    [Vidéo] En confinement avec Patrick Cleris, Fédération des réseaux de carrossiers indépendants
  • Les experts perdent 25 millions d’euros par semaine
    Les experts perdent 25 millions d’euros par semaine
  •  Les exigences sanitaires des experts agacent la FNA
    Les exigences sanitaires des experts agacent la FNA
  • La FFC alerte les assureurs
    La FFC alerte les assureurs
  • Le CNPA sollicite un accompagnement fort des assureurs
    Le CNPA sollicite un accompagnement fort des assureurs
  • Covid-19 : Fix Auto prône l’accompagnement
    Covid-19 : Fix Auto prône l’accompagnement
  • La FFC et le GiPA éclairent sur l’impact du Covid-19 sur les carrosseries
    La FFC et le GiPA éclairent sur l’impact du Covid-19 sur les carrosseries
  • Les experts demandent la décontamination des véhicules
    Les experts demandent la décontamination des véhicules
  • [Vidéo] En confinement avec Alain Bessin, président de Five Star
    [Vidéo] En confinement avec Alain Bessin, président de Five Star

Newsletter
Recherche