La Fiev inquiète des annonces ministérielles de dernière minute

Publié le par .

Après de nombreuses organisations de défense des professionnels de l’automobile, c’est au tour de la Fiev de s’alarmer des mesures gouvernementales envisagées.

« La priorité du Gouvernement devrait porter sur l’urgent soutien à apporter à la filière et aux équipementiers dans la transition actuelle » affirme Claude Cham, président de la Fiev.
« La priorité du Gouvernement devrait porter sur l’urgent soutien à apporter à la filière et aux équipementiers dans la transition actuelle » affirme Claude Cham, président de la Fiev.

Réagissant à la proposition du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, de déplafonner le malus automobile ou d’inclure des messages sur les impacts négatifs des véhicules dans les publicités, la Fédération des industries des équipements pour véhicules (Fiev) s’interroge quant à la méthode de travail du Gouvernement et insiste sur la nécessité d’avoir une réglementation, y compris fiscale, qui soit stable et lisible pour les industriels, mais aussi pour les consommateurs.

Alors que le secteur est déjà confronté à des défis extrêmement importants de transformation, la Fiev rappelle que la mise en place d’une taxe doit être préparée et évaluée avec les acteurs de l’industrie automobile. Et ce, afin d’éviter des mesures sans aucun impact à court et moyen termes sur les émissions de CO2.

Besoin de lisibilité et de stabilité

« Notre industrie a besoin de lisibilité et de stabilité. Les défis auxquels nous devrons faire face dans les années à venir l’exigent. Les discussions année après année sur le système de bonus-malus ou sur les taxes sur les véhicules de société montrent l’importance de mener une réflexion générale qui accompagne à la fois les industriels, mais aussi les consommateurs. Si la Fiev ne s’y oppose pas, ce travail doit cependant être conduit en concertation dans un projet de réforme générale offrant de la visibilité, et non pas via des modifications marginales de dernière minute du projet de loi de finances tous les ans » déclare Claude Cham, président de la Fiev.

Pour l’organisation, alors que la France fait déjà face à un climat social sensible, le ministre de l’Économie fait le choix surprenant de renforcer la sensation d’un alourdissement de la taxation éprouvée par les Français et de stigmatisation des automobilistes.

Plus favorable à des mesures d’accompagnement et de soutien, la Fiev s’inquiète d’une écologie punitive dont la crise des Gilets jaunes illustre l’échec et qui, par ailleurs, ne concernerait dans le cas du déplafonnement du malus que des ménages à hauts revenus, capables d’absorber un éventuel surcoût.

Claude Cham conclut : « La priorité du Gouvernement devrait porter sur l’urgent soutien à apporter à la filière et aux équipementiers dans la transition actuelle. La politique industrielle de la France doit être mise à niveau en commençant par la nécessaire réduction de plus de 20 milliards d’euros des impôts de production qui freinent les nouvelles implantations. La décision de Tesla de s’installer en Allemagne l’a à nouveau démontré la semaine dernière. »

La Fiev représente plus de 120 groupes d’entreprises. En 2018, les ventes des usines françaises d’équipements automobiles ont atteint 19 milliards d’euros, dont 54,2 % réalisés à l’exportation.

Mots clefs associés à cet article : FIEV

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Sorea élargit son offre avec la direction
    Sorea élargit son offre avec la direction
  • 50 millions d’euros pour accompagner les équipementiers vers l’électrique
    50 millions d’euros pour accompagner les équipementiers vers l’électrique
  • Éclairage : Tungsram revient en Europe
    Éclairage : Tungsram revient en Europe
  • Sidem étend son offre de coupelles de suspension
    Sidem étend son offre de coupelles de suspension
  • Une batterie, ça s’entretient
    Une batterie, ça s’entretient
  • François Finet, directeur des ventes Europe chez Holts
    François Finet, directeur des ventes Europe chez Holts
  • ZF élargit son offre Lemförder pour V.E. et hybrides
    ZF élargit son offre Lemförder pour V.E. et hybrides
  • Cortéco poursuit dans la foulée d’Équip Auto
    Cortéco poursuit dans la foulée d’Équip Auto
  • Indasa souhaite s’imposer sur la France
    Indasa souhaite s’imposer sur la France
  • ZF devient le premier équipementier mondial
    ZF devient le premier équipementier mondial
  • Bilan positif pour Liqui Moly à Équip Auto
    Bilan positif pour Liqui Moly à Équip Auto
  • Aisin : nouveaux fluides et kit d’embrayage à double disque
    Aisin : nouveaux fluides et kit d’embrayage à double disque
  • Wolf Oil Corporation (Champion) invente le baril connecté
    Wolf Oil Corporation (Champion) invente le baril connecté
  • SKF se lance dans la formation en ligne
    SKF se lance dans la formation en ligne
  • Faurecia propose le SCR à la rechange
    Faurecia propose le SCR à la rechange

Newsletter
Recherche