La FNA et l’Apam reçues à Bercy

Publié le par .

Le 8 octobre dernier, la Fédération nationale des artisans de l’automobile (FNA) et l’Alliance des professionnels de l’automobile et de la mobilité (Apam) ont été reçues par Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie chargé des petites et moyennes entreprises.

De gauche à droite : Jean-Louis Bouscaren (président de l'Apam), Gérard Polo (président de la FNA), Alain Griset (ministre délégué à l'économie chargé des PME) et Aliou Sow (secrétaire général de la FNA).
De gauche à droite : Jean-Louis Bouscaren (président de l'Apam), Gérard Polo (président de la FNA), Alain Griset (ministre délégué à l'économie chargé des PME) et Aliou Sow (secrétaire général de la FNA).

La Fédération nationale des artisans de l’automobile (FNA) et l’Alliance des professionnels de l’automobile et de la mobilité (Apam, qui regroupe la Feda, la FNA, le Syndicat des professionnels du pneu, le SNCTA et l’Unidec) ont dernièrement été reçues par Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie chargé des petites et moyennes entreprises. Objectif : échanger sur les pistes de soutien aux TPE confrontées à la crise sanitaire.

La FNA et l’Apam ont porté la voix de la réparation indépendante en France et notamment celle des 140 000 entreprises de la filière, dont 95 % sont des TPE.

« Le plan de soutien à l’automobile concernait finalement très peu l’aval de l’automobile, à l’exception de la vente, aujourd’hui menacée par l’intégration dans la loi de finances des propositions ubuesques de la Convention citoyenne pour le climat, à l’image du malus », regrette la FNA.

Durant l’entretien, les deux organisations syndicales ont abordé les thèmes de l’accès aux données techniques des véhicules ou encore les effets néfastes de puissants donneurs d’ordre comme les assurances ou les plates-formes de gestion des sinistres, qui aujourd’hui profitent du tout-numérique pour s’affranchir de nombreuses règles protectrices comme le libre choix du réparateur.

« Très sensible aux problématiques réelles des entreprises, monsieur le ministre s’est montré à l’écoute des propositions pour lever les points de blocage qui entravent leur reprise », informe la FNA.

Mots clefs associés à cet article : APAM, Feda, Syndicat des professionnels du pneu, FNA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
    Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
  • Mauvais début d’année pour les ateliers
    Mauvais début d’année pour les ateliers
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
  • IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
    IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
  • Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
    Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
  • La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
    La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
  • Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
    Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
  • La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
    La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
  • IES Synergy accélére sur l’innovation
    IES Synergy accélére sur l’innovation
  • FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
    FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
  • Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
    Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
  • Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
    Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
  • Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
    Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
  • Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »
    Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »

Newsletter
Recherche