La FNA salue les vertus des évolutions du contrôle technique

Publié le par .

La Fédération des artisans de l’automobile tient à rappeler que les évolutions du contrôle technique n’ont pas d’autre objet que de renforcer la sécurité en interdisant de circulation 5 % du parc, jugé potentiellement dangereux.

Avec la nouvelle version du contrôle technique, les véhicules les plus dangereux n'auront plus l'autorisation de circuler.
Avec la nouvelle version du contrôle technique, les véhicules les plus dangereux n'auront plus l'autorisation de circuler.

Dans un communiqué, la FNA a tenu à rappeler les vertus des évolutions à venir du contrôle technique voulues par « tous les acteurs de la filière, qui ont trouvé auprès du ministère une oreille attentive. Cette réforme aura un impact plus positif que ne le laissent croire trop de propos alarmistes. »

Pour la fédération, l’apparition des défaillances dites critiques plaçant potentiellement l’automobiliste en interdiction de circuler après un contrôle doit être expliquée et relativisée. Et d’expliquer que « la qualification de ce type de défaillance puis la réparation voire l’immobilisation consécutives du véhicule constituent en effet une protection pour les clients et les usagers ».

La fédération estime que les défauts critiques concerneront entre 3 et 5 % des véhicules.

Du point de vue de la FNA, cette évolution met fin à une situation ubuesque qui permettait à un véhicule en contre-visite de rouler deux mois avec des défauts assurément dangereux comme l’absence de liquide de frein par exemple. La fédération estime que les défauts critiques concerneront entre 3 et 5 % des véhicules.

« Les réparateurs qui entretiennent le parc et conseillent leurs clients afin d’optimiser leur budget automobile vont également accompagner leurs clients face à ce nouvel examen. Un véhicule bien entretenu n’a pas de raison de ne pas passer avec succès son contrôle technique » conclut Bertrand Billaud, président de la branche contrôle technique à la FNA.

Mots clefs associés à cet article : FNA, Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
    PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
  • EBP MéCa passe du DMS au BMS
    EBP MéCa passe du DMS au BMS
  • La FFC représente les 150 membres de la FFA
    La FFC représente les 150 membres de la FFA
  • L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
    L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
  • La France compte 32 455 ateliers
    La France compte 32 455 ateliers
  • Grand débat national : les doléances du CNPA
    Grand débat national : les doléances du CNPA
  • Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
    Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
  • Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
    Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
  • Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
    Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
  • Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
    Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
  • Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
    Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
  • Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
    Quels scénarios pour la fin des véhicules thermiques en 2040 ?
  • IRP Auto Solidarité-Prévention : un bilan 2018 positif
    IRP Auto Solidarité-Prévention : un bilan 2018 positif
  • Turbo’s Hoet fournit l’assistance
    Turbo’s Hoet fournit l’assistance

Newsletter
Recherche