La FNTR dénonce 59 % de camions à l’arrêt

Publié le par .

La crise sanitaire sans précédent que traverse notre pays a un très fort impact sur le transport routier de marchandises avec tantôt des entreprises complètement surchargées, tantôt des transporteurs dont l’ensemble des camions est immobilisé depuis le début du confinement ordonné par le Gouvernement.

Le confinement lié à la crise sanitaire provoque de nombreux bouleversements au sein du transport routier de marchandises. (© AFP-FNTR)
Le confinement lié à la crise sanitaire provoque de nombreux bouleversements au sein du transport routier de marchandises. (© AFP-FNTR)

Afin de faire un état le plus représentatif possible de la situation, la Fédération nationale du transport routier (FNTR) a sondé ses adhérents sur l’évolution de leur activité depuis le début du confinement. Les 1 825 réponses reçues ont permis de dégager des chiffres pour le moins alarmants.

Parmi les entreprises ayant répondu à ce sondage, hors celles qui transportent de l’alimentaire, 86 % ont leur activité complètement bousculée avec 56 % en arrêt partiel et 30 % en arrêt total. Pour la FNTR, c’est en moyenne 59 % des camions qui seraient à l’arrêt. Les entreprises sont 82 % à avoir subi une baisse de leur activité et 11 % à avoir plus de marchandises à transporter. Les trois secteurs les plus touchés sont le transport de meubles avec 73 % des entreprises à l’arrêt total, le BTP (70 %) et l’automobile (69 %).

Parmi les entreprises de transport routier qui ne sont pas à l’arrêt total, 22 % estiment qu’elles devront cesser totalement leur activité si la situation perdure. « Cette situation a rendu nécessaire un très fort recours au dispositif de chômage partiel dans de nombreuses entreprises qui font face à des difficultés importantes », constate l’organisation patronale. La moitié des sociétés transportant de l’alimentaire a parallèlement vu son activité baisser, 36 % se trouvent à l’arrêt partiel et 4 % sont totalement arrêtées du fait de la cessation d’activité d’autres clients hors alimentaire.

L’enquête de la fédération montre « une désorganisation complète des flux » avec des retours dans leur très grande majorité à vide. Par ailleurs, les entreprises qui ont encore de l’activité ont dû souvent adapter le temps de travail, avec une nette augmentation des heures supplémentaires et des jours travaillés, notamment le dimanche. D’où une répercussion significative sur les coûts, en augmentation.

Dans la même rubrique :

  • La FNTR relance sa campagne de soutien à la filière
    La FNTR relance sa campagne de soutien à la filière
  • Quelles perspectives économiques pour le TRM ?
    Quelles perspectives économiques pour le TRM ?
  • Le groupement Astre réélit Denis Baudouin à sa présidence
    Le groupement Astre réélit Denis Baudouin à sa présidence
  • Plan Climat : la réduction des émissions de GES est l’enjeu majeur
    Plan Climat : la réduction des émissions de GES est l’enjeu majeur
  • Le transporteur Tratel labellisé « Objectif CO2 »
    Le transporteur Tratel labellisé « Objectif CO2 »
  • Nice envisage la mise en place d’une ZFE pour le transport de marchandises
    Nice envisage la mise en place d’une ZFE pour le transport de marchandises
  • Le néerlandais Den Hartogh prend le contrôle d’un transporteur chinois
    Le néerlandais Den Hartogh prend le contrôle d’un transporteur chinois
  • TRM européen 2018 : l’Ouest reprend des couleurs
    TRM européen 2018 : l’Ouest reprend des couleurs
  • Post Covid-19 : le TRM se redresse en août
    Post Covid-19 : le TRM se redresse en août
  • Pas si polluant le TRM !
    Pas si polluant le TRM !
  • Sources Alma optimise sa gestion palettes avec PAKi
    Sources Alma optimise sa gestion palettes avec PAKi
  • Les conducteurs comme premiers secouristes ?
    Les conducteurs comme premiers secouristes ?
  • TRM : l’activité stagne en juillet
    TRM : l’activité stagne en juillet
  • Convention citoyenne pour le climat : les syndicats désabusés
    Convention citoyenne pour le climat : les syndicats désabusés
  • France Relance : 11,5 milliards d’euros dédiés aux Transports
    France Relance : 11,5 milliards d’euros dédiés aux Transports

Newsletter
Recherche