La FNTR dénonce 59 % de camions à l’arrêt

Publié le par .

La crise sanitaire sans précédent que traverse notre pays a un très fort impact sur le transport routier de marchandises avec tantôt des entreprises complètement surchargées, tantôt des transporteurs dont l’ensemble des camions est immobilisé depuis le début du confinement ordonné par le Gouvernement.

Le confinement lié à la crise sanitaire provoque de nombreux bouleversements au sein du transport routier de marchandises. (© AFP-FNTR)
Le confinement lié à la crise sanitaire provoque de nombreux bouleversements au sein du transport routier de marchandises. (© AFP-FNTR)

Afin de faire un état le plus représentatif possible de la situation, la Fédération nationale du transport routier (FNTR) a sondé ses adhérents sur l’évolution de leur activité depuis le début du confinement. Les 1 825 réponses reçues ont permis de dégager des chiffres pour le moins alarmants.

Parmi les entreprises ayant répondu à ce sondage, hors celles qui transportent de l’alimentaire, 86 % ont leur activité complètement bousculée avec 56 % en arrêt partiel et 30 % en arrêt total. Pour la FNTR, c’est en moyenne 59 % des camions qui seraient à l’arrêt. Les entreprises sont 82 % à avoir subi une baisse de leur activité et 11 % à avoir plus de marchandises à transporter. Les trois secteurs les plus touchés sont le transport de meubles avec 73 % des entreprises à l’arrêt total, le BTP (70 %) et l’automobile (69 %).

Parmi les entreprises de transport routier qui ne sont pas à l’arrêt total, 22 % estiment qu’elles devront cesser totalement leur activité si la situation perdure. « Cette situation a rendu nécessaire un très fort recours au dispositif de chômage partiel dans de nombreuses entreprises qui font face à des difficultés importantes », constate l’organisation patronale. La moitié des sociétés transportant de l’alimentaire a parallèlement vu son activité baisser, 36 % se trouvent à l’arrêt partiel et 4 % sont totalement arrêtées du fait de la cessation d’activité d’autres clients hors alimentaire.

L’enquête de la fédération montre « une désorganisation complète des flux » avec des retours dans leur très grande majorité à vide. Par ailleurs, les entreprises qui ont encore de l’activité ont dû souvent adapter le temps de travail, avec une nette augmentation des heures supplémentaires et des jours travaillés, notamment le dimanche. D’où une répercussion significative sur les coûts, en augmentation.

Dans la même rubrique :

  • Le Gouvernement pousse le fret ferroviaire
    Le Gouvernement pousse le fret ferroviaire
  • « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
    « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
  • Une première plateforme d’échange de données environnementales
    Une première plateforme d’échange de données environnementales
  • TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
    TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
  • De nouvelles règles pour le transport en Europe
    De nouvelles règles pour le transport en Europe
  • Sterne à la fois freiné et remonté par la crise
    Sterne à la fois freiné et remonté par la crise
  • TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
    TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
  • FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
    FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
  • Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
    Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
  • Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole
    Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole
  • Quatre Mercedes Actros pour un convoi de 330 tonnes
    Quatre Mercedes Actros pour un convoi de 330 tonnes
  • TRM : l’orage gronde
    TRM : l’orage gronde
  • Les mesures sanitaires amputent de 2,5 % le prix de revient du TRM
    Les mesures sanitaires amputent de 2,5 % le prix de revient du TRM
  • Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne
    Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne
  • Covid-19 : quels surcoûts pour protéger les salariés ?
    Covid-19 : quels surcoûts pour protéger les salariés ?

Newsletter
Recherche