La Feda alerte les pouvoirs publics sur les risques liés à la multiplication des ZFE

Publié le par .

En 2025, 35 agglomérations de plus de 150 000 habitants vont mettre en place des restrictions de circulation pour les véhicules anciens les plus polluants. La Feda exprime sa plus vive inquiétude sur les conséquences sociales et économiques de la multiplication de ces zones.

La Feda alerte les pouvoirs publics sur les risques liés à la multiplication des ZFE.
La Feda alerte les pouvoirs publics sur les risques liés à la multiplication des ZFE.

Alors que le projet de loi Convention citoyenne prévoit la création obligatoire de zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) dans toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants, la Feda a exprimé auprès de ses interlocuteurs gouvernementaux et parlementaires une vive inquiétude sur les conséquences sociales et économiques de la multiplication de ces zones.

« Elles risquent de constituer de fait des zones d’exclusion pour des populations qui ne disposeront pas des véhicules autorisés à y entrer », estime la Fédération.

Elle a proposé une série de mesures visant à favoriser une transition réellement progressive en valorisant notamment le véhicule hybride « qui, par son coût moindre et son autonomie supérieure, représente un objectif bien plus réaliste à moyen terme ».

La Feda juge également nécessaire de revoir le calendrier et les modalités de l’interdiction des véhicules Crit’Air 4 et 3 dans les ZFE-m. Selon la fédération, les dates d’éviction de ces catégories de véhicules sont trop proches, elles concernent une part trop importante des automobilistes (entre 20 et 30 % selon les métropoles).

Plus encore, la Feda plaide pour une indemnisation significative et des aides aux professionnels qui vont devoir délocaliser leurs activités économiques hors ZFE-m. Des garages et ateliers pourraient en effet perdre une part importante de leur clientèle en restant dans le territoire métropolitain et n’auront pas d’autre choix qu’un déménagement en périphérie.

« Il importe aussi de prévoir un cadre dérogatoire pour l’accès des véhicules à certains services essentiels, parmi lesquels ceux de réparation et d’entretien, lorsqu’ils sont situés dans la zone de restriction. Il s’agit d’éviter ainsi de rejeter des activités économiques et en particulier celles de l’après-vente automobile en périphérie des agglomérations », conclut la Feda qui portera ces demandes dans le débat sur le projet de loi Convention citoyenne et sa mise en œuvre par voie réglementaire.

Mots clefs associés à cet article : Feda

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • 8ème batch du Moove Lab, c’est parti !
    8ème batch du Moove Lab, c’est parti !
  • [Vidéo] Entretien avec Thibault Sarrazin, Kitts
    [Vidéo] Entretien avec Thibault Sarrazin, Kitts
  • Loi Climat et ZFE : le calendrier officiel
    Loi Climat et ZFE : le calendrier officiel
  • Pneus hiver : un nouveau panneau pour signaler leur monte obligatoire
    Pneus hiver : un nouveau panneau pour signaler leur monte obligatoire
  • Garages : une activité toujours en dessous de 2019 sur le premier semestre
    Garages : une activité toujours en dessous de 2019 sur le premier semestre
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 12 au 16 juillet 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 12 au 16 juillet 2021
  • Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l’automobile
    Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l’automobile
  • Fin du thermique dès 2035 : entre craintes, critiques et enthousiasme
    Fin du thermique dès 2035 : entre craintes, critiques et enthousiasme
  • Nexus Automotive International veut créer une journée annuelle du climat pour le marché après-vente
    Nexus Automotive International veut créer une journée annuelle du climat pour le marché après-vente
  • Près de 100 % de réussite pour les CQP du Garac
    Près de 100 % de réussite pour les CQP du Garac
  • Point d’étape sur le déploiement des bornes de recharge en France
    Point d’étape sur le déploiement des bornes de recharge en France
  • La Commission européenne adopte le zéro émission en 2035
    La Commission européenne adopte le zéro émission en 2035
  • VE et Recharge : la bonne puissance au bon endroit
    VE et Recharge : la bonne puissance au bon endroit
  • Otoqi boucle une levée de fonds de 6 millions d’euros
    Otoqi boucle une levée de fonds de 6 millions d’euros
  •  Le CNPA salue le pragmatisme de l’Élysée
    Le CNPA salue le pragmatisme de l’Élysée

Newsletter
Recherche