La LOM souhaite désencombrer les fourrières

Publié le par .

Un amendement propose de réduire de 30 à 15 jours le délai à partir duquel les véhicules laissés en fourrière sont réputés abandonnés et peuvent être mis en vente.

Un amendement propose de réduire de 30 à 15 jours le délai à partir duquel les véhicules laissés en fourrière sont réputés abandonnés.
Un amendement propose de réduire de 30 à 15 jours le délai à partir duquel les véhicules laissés en fourrière sont réputés abandonnés.

Les discussions autour de la loi d’orientation des mobilités (LOM) sont l’occasion pour les députés de déposer un ensemble d’amendements visant à réformer tous les postes d’usage de l’automobile, même au niveau des fourrières.

Pour preuve l’amendement n° 3256 de la rapporteure Zivka Park, députée LREM de la neuvième circonscription du Val-d’Oise, qui cherche à réduire l’encombrement des fourrières. Un engorgement qui, de son point de vue, ralentit fortement l’enlèvement des véhicules abandonnés et encourage les dégradations.

« L’élimination de ces véhicules dans les meilleurs délais possibles vise à permettre de conserver un environnement urbain agréable pour tous les habitants et à prévenir la délinquance », peut-on lire dans l’amendement.

Le texte propose une série de mesures pour remédier à l’encombrement des fourrières. Il modifie l’article L. 325‑7 du Code de la route pour réduire de 30 jours à 15 jours le délai à partir duquel les véhicules laissés en fourrière sont réputés abandonnés et peuvent être mis en vente par les services chargés du domaine.

En contrepartie, il prévoit que ces véhicules abandonnés puissent être récupérés par leur propriétaire avant leur vente et modifie pour ce faire l’article L. 325‑8 du Code de la route. La procédure de vente d’un véhicule abandonné en fourrière dure au moins deux mois, ce qui laisse le temps au propriétaire qui se serait montré peu vigilant de récupérer son véhicule.

Enfin, il modifie l’article L. 325‑9, du Code de la route pour adapter le dispositif relatif aux frais de fourrière et prévoir explicitement que la notion de frais de vente couvre les frais de mise en vente.

Dans la même rubrique :

  • Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
    Élisabeth Borne confirme la création d’une dizaine de nouvelles zones à faibles émissions
  • Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
    Prime à la conversion : plus de 25 % des véhicules éligibles déjà vendus
  • La FFC fait évoluer la « Tribu »
    La FFC fait évoluer la « Tribu »
  • L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
    L’Utac Ceram et Serma Group s’intéressent aux batteries
  • Les loueurs courte durée réclament justice
    Les loueurs courte durée réclament justice
  • Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
    Fortes chaleurs : Mondial Assistance connaît une hausse de 21 % de son activité
  • Le SIN des fourrières arrive
    Le SIN des fourrières arrive
  • Des CQP dédiés aux véhicules historiques
    Des CQP dédiés aux véhicules historiques
  • ProovStation nomme un nouveau chef des ventes
    ProovStation nomme un nouveau chef des ventes
  • Quelles sont les limitations de vitesse sur les autoroutes en Europe ?
    Quelles sont les limitations de vitesse sur les autoroutes en Europe ?
  • Infopro Digital rachète Haynes
    Infopro Digital rachète Haynes
  • Quelles propositions citoyennes pour réduire la pollution automobile ?
    Quelles propositions citoyennes pour réduire la pollution automobile ?
  • La FFC lance sa plate-forme d’emploi
    La FFC lance sa plate-forme d’emploi
  • Les propositions du Sénat pour relancer le commerce et l’artisanat
    Les propositions du Sénat pour relancer le commerce et l’artisanat
  • Utac Ceram réalisera des essais pour le SSMV
    Utac Ceram réalisera des essais pour le SSMV

Newsletter
Recherche