La branche plaide pour la mise en place d’un chèque éco-entretien de 100 euros

Publié le par .

Le Gouvernement a débloqué 20 millions d’euros pour l’entretien des vélos. Une initiative que la branche des services de l’automobile aimerait voir aussi proposée pour rendre les véhicules moins polluants avec la mise en place d’un chèque éco-entretien de 100 euros.

La branche plaide pour la mise en place d’un chèque éco-entretien de 100 euros. (© Norauto)
La branche plaide pour la mise en place d’un chèque éco-entretien de 100 euros. (© Norauto)

Ce 19 mai, l’Association Éco Entretien (AEE), avec l’appui des fédérations professionnelles, mais aussi des groupements de distribution et des principales enseignes de garages, vient de faire parvenir à Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, et à Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, un courrier de sensibilisation aux bienfaits de l’entretien du parc roulant sur la qualité de l’air.

Dans sa lettre, l’AEE regrette que les acteurs de l’entretien automobile soient les grands oubliés des politiques publiques, notamment du Green Deal européen.
À l’instar de la mise en place du chèque entretien vélo de 50 euros (enveloppe de 20 millions d’euros), l’association demande la création d’un chèque éco-entretien d’une valeur de 100 euros qui inciterait les automobilistes à engager leur véhicule dans une démarche de réduction des émissions de gaz et de particules.

Selon l’AEE, le bon entretien des moteurs, suivant son protocole, réduit les émissions avec des gains de CO2 supérieurs à 10 %, de particules de 80 % et de NOx de 55 %. Fin 2019, 500 ateliers étaient habilités à suivre ce protocole d’entretien propriétaire de l’AEE. Il y a quelques jours, Agnès Evren, députée française au Parlement européen, rappelait à la Commission européenne l’existence de ce protocole.

Mots clefs associés à cet article : Association Eco Entretien

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
    La Move Factory, le hub de la mobilité signé Mobivia
  • Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
    Comment l’Opco Mobilités cherche à aider les entreprises à traverser la crise
  • Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
    Le CNPA s’alarme du projet de loi sur la fiscalité automobile
  • Le GNFA dans la tourmente
    Le GNFA dans la tourmente
  • Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
    Véhicules hors d’usage : avec quel réseau collaborent les constructeurs ?
  • Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
    Clas, nouveau RDV sur sa chaîne YouTube
  • Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
    Le superéthanol-E85 distribué dans plus de 2 000 stations-services
  • Würth s’attelle à la formation
    Würth s’attelle à la formation
  • Vers une « phygitalisation » des concessions
    Vers une « phygitalisation » des concessions
  • Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
    Bons chiffres pour la rentrée 2020 de l’apprentissage
  • Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
    Le 3e trimestre voit s’accroitre les liquidations judiciaires
  • Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
    Malus écologique : la FNA dénonce un rétropédalage
  • Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
    Rétrofit : séduisant, pertinent…mais couteux
  • L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
    L’AEE confie à SGS l’audit des prescripteurs labellisés
  • Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge
    Le Gouvernement encourage le déploiement des infrastructures de recharge

Newsletter
Recherche