La filière indépendante s’engage dans l’Éco Entretien

Publié le par .

La filière indépendante s’engage dans l’Éco Entretien

Les organisations professionnelles FEDA, FNAA et SPP, ainsi que les réseaux commerciaux Alliance Automotive Group (enseignes Groupauto, Partners, Précisium et Gefa), Autodistribution, Autolia Group (enseignes Agra, Flauraud, TF, TVI), Groupe Laurent, First Stop, Mobivia Groupe (enseignes Norauto et Midas), Speedy, et Vulco se sont réunis à Paris le 27 juillet pour signer la charte constitutive de l’association Éco Entretien.

Cette rencontre a pour objectif d’impulser un élan déterminant dans le déploiement du protocole Éco Entretien auprès des professionnels afin de répondre, dans des conditions de qualité strictement encadrées par un référentiel de labellisation, aux demandes de remise aux normes environnementales des véhicules, à des conditions économiques satisfaisantes pour les automobilistes.

L’association, de type loi de 1901, est ouverte à toute organisation syndicale automobile représentative et à tout réseau d’enseigne désireux de participer au déploiement du programme Éco Entretien.

Pour mémoire, Éco Entretien consiste en une opération chez le réparateur, qui s’effectue en deux étapes. Il s’agit dans un premier temps de procéder à un diagnostic thermodynamique du moteur et de ses émissions en moins de trois minutes sur la base d’une analyse cinq gaz avec un logiciel qui identifie les dysfonctionnements et oriente sur les causes. Le rapport, soumis à l’automobiliste et au professionnel, propose les actions correctives les plus appropriées en termes d’efficacité et de coût pour ramener le véhicule vers ses valeurs nominales d’émissions polluantes. Dans un second temps s’effectuent, avec l’accord du propriétaire du véhicule, les actions de maintenance correctives. S’ensuivent, lors un nouveau diagnostic de contrôle, des vérifications portant sur la qualité du résultat obtenu.

Mots clefs associés à cet article : FNAA, Feda, Syndicat des professionnels du pneu, Speedy, Norauto, Midas, Groupe Laurent

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • IRP Auto mobilise 8 millions d’euros pour les acteurs de la branche des services de l’automobile
    IRP Auto mobilise 8 millions d’euros pour les acteurs de la branche des services de l’automobile
  • Plan de relance : la filière du bioéthanol attend des réponses de l’État
    Plan de relance : la filière du bioéthanol attend des réponses de l’État
  • Hausse des vols par piratage électronique
    Hausse des vols par piratage électronique
  • OuiGlass rejoint la FFC
    OuiGlass rejoint la FFC
  • Daf Conseil pousse les formations à distance
    Daf Conseil pousse les formations à distance
  • Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés
    Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés
  • Plan de relance : la FNA déplore l’absence de mesures pour les services
    Plan de relance : la FNA déplore l’absence de mesures pour les services
  • [Vidéo] Entretien avec Claire Cano-Houllier, Hiflow
    [Vidéo] Entretien avec Claire Cano-Houllier, Hiflow
  • Plan de relance : le CNPA requiert des mesures pour l’après-vente
    Plan de relance : le CNPA requiert des mesures pour l’après-vente
  • [Vidéo] Entretien avec Laurent Assis-Arantes, Opisto
    [Vidéo] Entretien avec Laurent Assis-Arantes, Opisto
  • Le CNPA dresse la liste des propositions pour secourir les services automobiles
    Le CNPA dresse la liste des propositions pour secourir les services automobiles
  • Club Identicar s’intéresse à l’usage de l’auto après le confinement
    Club Identicar s’intéresse à l’usage de l’auto après le confinement
  • Autoéco maintient les Trophées de l’environnement
    Autoéco maintient les Trophées de l’environnement
  • Renault déploie Zity à Paris
    Renault déploie Zity à Paris
  • La branche plaide pour la mise en place d’un chèque éco-entretien de 100 euros
    La branche plaide pour la mise en place d’un chèque éco-entretien de 100 euros

Newsletter
Recherche