Renault Trucks assure la maintenance prédictive

Publié le par .

Predict est le nouveau service de maintenance connecté. Il permet aux clients de Renault Trucks d’exploiter leurs véhicules. Dévoilée aujourd’hui à Solutrans, l’offre a été testée pendant deux ans en conditions réelles d’exploitation.

En France, l’offre Predict est disponible avec les contrats Start&Drive Performance et Start&Drive Excellence (T et T Hight Renault Trucks).
En France, l’offre Predict est disponible avec les contrats Start&Drive Performance et Start&Drive Excellence (T et T Hight Renault Trucks).

Renault Trucks propose un nouveau service de maintenance connectée, en collaboration avec son réseau de distributeurs et de réparateurs agréés en France. Predict permet d’associer la remontée, l’analyse et l’exploitation des données aux 35 cellules de maintenance labellisées et aux ateliers agréés.
De son côté, Renault Trucks récolte en continu les données précises sur près de dix composants, dont quatre d’usure.

Le souscripteur du contrat Predict bénéficie sur l’ensemble du territoire français d’un plan de maintenance, d’un suivi du niveau des pièces d’usure et d’un service de prévention des immobilisations.

Prévenir les immobilisations

Predict permet au camion de bénéficier d’une maintenance personnalisée et actualisée. Une fois le service activé, le véhicule transmet tous les trois jours des données concernant l’usure des composants (cartouches de dessiccateur, plaquettes de frein, disques d’embrayage, batteries…). Les données sont utilisées pour construire des graphes d’usure et proposer une projection théorique de « fin de vie » des composants.

Le gestionnaire de maintenance peut donc agir s’il constate l’usure prématurée d’un composant sous surveillance. La cellule locale peut, elle, contacter le client pour lui proposer des conseils, ainsi qu’une solution pour prendre en charge l’intervention et la coupler avec d’autres opérations de maintenance à venir. Ainsi, le temps d’immobilisation pour le client est réduit.

Enfin, les algorithmes, qui analysent les codes transmis par le véhicule à l’aide de la connectivité, permettent d’identifier et d’anticiper une panne immobilisante.
L’information est envoyée à la cellule locale, qui a la responsabilité de prévenir le client et d’organiser avec lui « en moins de deux heures » l’intervention sur le véhicule.

Mots clefs associés à cet article : Renault Trucks, Solutrans, Service

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Gruau lance la remorque de chantier Timkito
    Gruau lance la remorque de chantier Timkito
  • Volta Trucks va équiper Bring & Posten
    Volta Trucks va équiper Bring & Posten
  • MAN Truck & Bus France  fête ses 40 ans
    MAN Truck & Bus France fête ses 40 ans
  • Mercedes-Benz Trucks : une application mobile pour suivre sa demande d’assistance
    Mercedes-Benz Trucks : une application mobile pour suivre sa demande d’assistance
  • Scania lance les « Estivales de la sécurité »
    Scania lance les « Estivales de la sécurité »
  • DAF adopte le freinage d’urgence AEBS-3
    DAF adopte le freinage d’urgence AEBS-3
  • MAN : une offre VO clés en main
    MAN : une offre VO clés en main
  • Fuso et WeNow ensemble pour décarboner les camions
    Fuso et WeNow ensemble pour décarboner les camions
  • Les ventes de camions à – 41 % sur les cinq premiers mois de l’année
    Les ventes de camions à – 41 % sur les cinq premiers mois de l’année
  • Renault Trucks réfléchit à supprimer 463 postes en France
    Renault Trucks réfléchit à supprimer 463 postes en France
  • Scania livre un G 450 Biodiesel aux transports Le Goff
    Scania livre un G 450 Biodiesel aux transports Le Goff
  • DAF présente la série spéciale XF Unity Edition
    DAF présente la série spéciale XF Unity Edition
  • Mercedes-Benz et Setra proposent le “Sideguard Assist” en seconde monte
    Mercedes-Benz et Setra proposent le “Sideguard Assist” en seconde monte
  • Karin Rådström prend la tête de Mercedes-Benz Truck
    Karin Rådström prend la tête de Mercedes-Benz Truck
  • MAN s’adapte au protocole sanitaire
    MAN s’adapte au protocole sanitaire

Newsletter
Recherche