La mobilité électrique prend la relève

Publié le par .

Peu à peu, mais sûrement, la part de marché du véhicule électrifié grandit. De 3 % en 2019, elle bondit de 9 % en janvier !

© Honda
© Honda

La mobilité électrique gagne du terrain en France et plus généralement en Europe. Selon les chiffres publiés par l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA), en 2019, les nouvelles immatriculations électriques (et hybrides) ont fait un bond de 53,5 % dans l’Union européenne et de 34,6 % en France. Dans le même temps, on observe un recul général des ventes de véhicules à motorisation diesel : – 13,9 % à l’échelle européenne et – 10,6 % en France.

Certes, derrière ces belles progressions, les ventes de véhicules électriques restent très minoritaires avec 61 356 immatriculations l’année dernière dans l’Hexagone, contre un peu plus de 2 millions de véhicules à essence et diesel. Ce qui représente une part de marché d’environ 3 %.

Constatons toutefois qu’en janvier 2020 autant de véhicules électriques ont été immatriculés que sur le premier trimestre 2019 ! Plus de 15 400 VE ont été mis à la route en janvier (11 600 véhicules légers électriques et 3 800 hybrides rechargeables), soit une progression globale de + 227 % par rapport à janvier 2019 dans un marché automobile en baisse de - 13 %.

Au total, les véhicules électrifiés représentent plus de 9 % de l’ensemble des immatriculations enregistrées en janvier 2020, un niveau record en France. Le marché est porté par l’arrivée de nouveaux modèles, notamment la nouvelle Renault Zoé et la Peugeot e-208, ainsi que par l’intensification des efforts des constructeurs en matière de véhicules à faibles émissions liée à l’entrée en vigueur le 1er janvier 2020 des nouvelles normes CO2.

«  Il faut cependant rester vigilant et s’assurer que cette belle dynamique ne soit pas ponctuelle alors que les potentiels effets de la baisse du bonus écologique devraient s’observer en avril » commente Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France.

Au sein de l’Union européenne, les parts de marché des voitures particulières électrifiées varient énormément d’un pays à l’autre : de moins d’1 % en Italie et en Pologne, à plus de 10 % comme c’est le cas en Suède et aux Pays-Bas.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Renault arrête la Twingo
    Renault arrête la Twingo
  • Le constructeur chinois Aiways va sous-traiter son après-vente
    Le constructeur chinois Aiways va sous-traiter son après-vente
  • Toyota peut garantir 10 ans/160 000 km ses modèles hybrides
    Toyota peut garantir 10 ans/160 000 km ses modèles hybrides
  • Le groupe GCA mise sur l’après-vente
    Le groupe GCA mise sur l’après-vente
  • La galaxie Stellantis
    La galaxie Stellantis
  • Conflit ouvert entre Citroën et ses agents
    Conflit ouvert entre Citroën et ses agents
  • Stellantis présente sa gouvernance
    Stellantis présente sa gouvernance
  • Le renouveau de Renault
    Le renouveau de Renault
  • Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
    Renault : un plan de relance sous le signe de la stricte observance
  • Leasys CarCloud disponible sur Amazon
    Leasys CarCloud disponible sur Amazon
  • Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
    Renault et Plug Power créent une coentreprise dans l’hydrogène
  • Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
    Véhicules électrifiés rechargeables : 1,2 % du parc roulant
  • PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
    PSA : faiblesse de courroie sur le moteur 1.2 PureTech
  • Kia se transforme en profondeur
    Kia se transforme en profondeur
  • PSA Retail France nomme un nouveau directeur
    PSA Retail France nomme un nouveau directeur

Newsletter
Recherche