La norme européenne d’identification des batteries évolue

Publié le par .

Le producteur et distributeur de batteries pour automobiles communique sur la mise en place de la nouvelle norme Européenne permettant de clarifier la qualité des batteries et leur conformité face aux cahiers des charges imposée par les constructeurs.

La norme européenne d’identification des batteries évolue

Fournisseur historique de nombreux constructeurs en première monte et partenaire des professionnels de l’automobile, FIAMM Energy Technology se réjouit de pouvoir communiquer sur la nouvelle norme Européenne EN 50342-6:2015 qui permet une clarification quant à la qualité des batteries que les professionnels de l’automobile doivent proposer à leurs clients.

Pour ne pas se tromper
Pour les réparateurs, cette nouvelle norme est le gage qu’en cas de remplacement de la batterie sur un véhicule, celle installé est conforme aux spécifications du constructeur. Et l’assurance que la nouvelle batterie détient les caractéristiques et performances suffisantes pour assurer correctement et durablement le fonctionnement d’équipements énergivores très en vogue tel que le Start & Stop.

Un besoin, une batterie
Rappelons qu’à la demande des constructeurs, les fabricants ont développé des batteries au plomb de conception spécifique pour répondre à ces besoins en énergie particuliers, ce qui signifie que les batteries dédiées au S&S sont différentes de celles destinées à des applications limitées aux fonctions de SLI (Start Light Ignition) ou bien (démarrage éclairage et allumage). C’est la raison pour laquelle les fabricants de batteries et les constructeurs automobiles, dans le cadre du CENELEC (Comité Européen de Normalisation électrotechnique), ont ressenti le besoin de normaliser les spécifications de ce nouveau type de batterie et d’identifier ses méthodes d’identification. La nouvelle norme EN 50342-6 2015 qui complète celle l’initiale EN 50342-1 2015 qui définit les exigences relatives aux batteries au plomb pour le démarrage, a été rédigée à cette fin. Elle s’applique aux batteries utilisées pour des applications Start-Stop.

Plus que les caractéristiques habituelles
Dès la fin de 2019, toutes les batteries de démarrage (SLI et S&S) seront donc en mesure de rapporter, en plus des caractéristiques exigées sur l’étiquette conformément au règlement 1103/2010 (tension [V], capacité [Ah] et aptitude au démarrage [A]), les indicateurs de performance qui identifient le niveau ou la classe de performance selon les normes techniques EN 50342-1 2015 et EN 50342-6 2015.

JPEG - 376.2 ko

Mots clefs associés à cet article : FIAMM

Dans la même rubrique :

  • Delphi pousse son GDi à 500 bars
    Delphi pousse son GDi à 500 bars
  • Monroe équipe le dernier coupé Toyota GR Supra
    Monroe équipe le dernier coupé Toyota GR Supra
  • ZF [pro]Points fête son premier anniversaire
    ZF [pro]Points fête son premier anniversaire
  • MGA se déploie dans l’allumage
    MGA se déploie dans l’allumage
  • Eurorepar étend son offre aux butées de suspension
    Eurorepar étend son offre aux butées de suspension
  • Kyb Europe a un nouveau patron
    Kyb Europe a un nouveau patron
  • Johnson Controls Power Solutions devient Clarios
    Johnson Controls Power Solutions devient Clarios
  • Magneti Marelli dans le giron de Calsonic Kansei
    Magneti Marelli dans le giron de Calsonic Kansei
  • Les 175 ans de Ferdinand Bilstein
    Les 175 ans de Ferdinand Bilstein
  • Schaeffler revoit son offre PR pour châssis
    Schaeffler revoit son offre PR pour châssis
  • Bosch se donne 4 ans pour être producteur de piles à combustible
    Bosch se donne 4 ans pour être producteur de piles à combustible
  • Valeo : L’État Français comme actionnaire majoritaire
    Valeo : L’État Français comme actionnaire majoritaire
  • Valeo renforce son accompagnement des garagistes
    Valeo renforce son accompagnement des garagistes
  • Delphi en tournée
    Delphi en tournée
  • Mobil 1 mise sur le conditionnement
    Mobil 1 mise sur le conditionnement

Newsletter
Recherche