La relation reste tendue entre les constructeurs et leur réseau de distribution

Publié le par .

La 24e édition de la Cote d’amour des constructeurs témoigne de la difficile relation qu’entretiennent les industriels avec leur réseau de distribution, en particulier pour les marques françaises.

Toyota reste la marque la plus appréciée des concessionnaires.
Toyota reste la marque la plus appréciée des concessionnaires.

Comme ils le font depuis de nombreuses années, le CNPA et le magazine Auto Infos ont révélé le 21 novembre à La Baule le palmarès de la Cote d’amour des constructeurs. Celui-ci se base sur une enquête de satisfaction menée par Leads Machine auprès des concessionnaires (416 répondants cette année) pour évaluer sur 29 critères leur relation avec leur(s) constructeur(s).

Toutes marques confondues, la note moyenne attribuée par les distributeurs est de 5,4/10. La note, en légère hausse, est loin de refléter des relations au beau fixe.

Comme l’an passé, le constructeur Toyota reste le plus apprécié avec une note de 6,95/10. S’ensuit la marque Suzuki, en forte progression, avec une moyenne de 6,79. Sur la troisième marche du podium arrive Volvo, pointant à 6,66/10.

« Il y a entre Toyota France et le réseau un vrai partenariat basé sur la confiance. Pour développer la marque et la performance, il faut un réseau solide avec une relation franche et saine » a commenté Florian Aragon, directeur commercial vente et après-vente chez Toyota France.

Le premier constructeur français de ce palmarès est Dacia. La marque se hisse à la 8e place avec une note de 6,03/10. Elle est suivie par Peugeot (6,02/10) et Renault (5,94). À la 21e place, Citroën est en désamour avec son réseau, qui lui accorde une note de 4,76. En bas de classement, à la 27e place, on trouve Audi avec une moyenne de 4,23/10.

Concernant les critères liés à l’après-vente, l’étude montre une note en baisse pour ce qui est de la logistique pièces détachées (disponibilité et délais) avec 5,94/10. L’item communication/marketing SAV est évalué 5,44/10. La note est de 5/10 pour le positionnement prix des pièces. Enfin, le développement de gammes de pièces complémentaires est pointé à 4,87/10.

Mots clefs associés à cet article : Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
    Mercedes-Benz F1 au secours des malades du Covid-19
  • Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
    Covid-19 : PSA Retail rouvre 14 sites après-vente en France
  • Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
    Covid-19 : PSA Aftermarket reste actif et prudent
  • Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
    Covid-19 : PSA décide de fermer ses usines en Europe
  • Autoneo se tourne vers Distrigo
    Autoneo se tourne vers Distrigo
  • Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
    Mitsubishi enrichit ses services avec « Mitsubishi Service Commitment »
  • La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
    La France passe le cap des 300 000 véhicules électrifiés en circulation !
  • Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
    Nissan lance une nouvelle plateforme digitale VO
  • La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
    La fondation PSA et l’Avise accompagnent la création de nouveaux garages solidaires
  • "Que Choisir" rend son classement de la fiabilité automobile
  • Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
    Réglementation CAFE : vers une amende record pour les constructeurs européens ?
  • Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
    Peugeot 208, Voiture de l’Année 2020
  • Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
    Mercedes-Benz Vans dévoile ses ambitions pour 2020
  • Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
    Bonus-malus, une taxe incomprise et impopulaire
  • La mobilité électrique prend la relève
    La mobilité électrique prend la relève

Newsletter
Recherche