Le CNPA conteste la « flambée historique » des prix du contrôle technique

Publié le par .

Dans un communiqué, la branche contrôle technique du CNPA réagit à l’étude du comparateur simpleauto.com, qui pointe une hausse inédite l’an passé du prix des inspections.

Le contrôle techique a augmenté de seulement 8 euros pour le CNPA.
Le contrôle techique a augmenté de seulement 8 euros pour le CNPA.

Le CNPA réagit à la communication du comparateur simpleauto.com, qui note une inflation de 12 % de prix du contrôle technique l’an passé, faisant ainsi passer le coût moyen d’une inspection de 69 euros à 78 euros. Le syndicat parle de communications erronées qui ne reflètent aucunement la réalité.

Selon lui, cette hausse moyenne représente en réalité un montant de 8 euros pour une prestation valable deux ans, soit 4 euros par an. « Cette étude ne reflète qu’une information partielle, basée sur les tarifs affichés. Elle ne prend pas en compte les tarifs facturés et les promotions proposées par les centres », précise l’organisation patronale.

«  Notre profession n’avait pas augmenté ses tarifs depuis dix ans  » réagit Karine Bonnet, présidente du réseau Dekra pour la France. Selon la responsable, en vérité, le prix moyen est plutôt passé de 64 euros à 69 euros, soit 5 euros d’augmentation.

En réponse aux écarts de prix constatés par simpleauto.com (de 45 euros à 110 euros pour une même inspection), le CNPA indique que ces modulations régionales reposent sur des différences de charges payées par les centres (immobilier, salaires…).

En outre, le CNPA rappelle que les centres de contrôle technique, qui sont très majoritairement tenus par des artisans, ont dû faire face à de nombreux investissements (en matériel, en ressources humaines, en formation…) pour se conformer à la réforme du 20 mai dernier. Karine Bonnet promet de son côté qu’aucune autre hausse de prix n’interviendra cette année malgré le renforcement du contrôle prévu un juillet prochain.

En décembre 2018, les enseignes de contrôle technique avaient pris l’engagement d’appeler leurs affiliés à une modération des prix en 2019.

Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Autovision maintient la formation de ses contrôleurs à distance
    Autovision maintient la formation de ses contrôleurs à distance
  • SGS acquiert le groupe Moreau
    SGS acquiert le groupe Moreau
  • Dekra joue la transparence
    Dekra joue la transparence
  • SGS acquiert CTA Gallet
    SGS acquiert CTA Gallet
  • Contrôle technique : un délai de 104 jours et pas de date butoir
    Contrôle technique : un délai de 104 jours et pas de date butoir
  • Modification des délais du contrôle technique
    Modification des délais du contrôle technique
  • Dekra se prépare à une grosse reprise
    Dekra se prépare à une grosse reprise
  • [Vidéo] Bernard Bourrier présente le plan de relance d’Autovision
    [Vidéo] Bernard Bourrier présente le plan de relance d’Autovision
  • Autosur forme en visio-conférence
    Autosur forme en visio-conférence
  • Autovision poursuit la formation des contrôleurs mais à distance
    Autovision poursuit la formation des contrôleurs mais à distance
  • Geoffrey Michalak nommé directeur technique et formation au sein de SGS
    Geoffrey Michalak nommé directeur technique et formation au sein de SGS
  • Covid-19 : le Gouvernement acte un délai de trois mois pour le contrôle technique
    Covid-19 : le Gouvernement acte un délai de trois mois pour le contrôle technique
  • Covid-19 : l’appel à l’aide des contrôleurs techniques
    Covid-19 : l’appel à l’aide des contrôleurs techniques
  • Covid-19 : qu’en est-il du contrôle technique ?
    Covid-19 : qu’en est-il du contrôle technique ?
  • Contrôle technique : nette baisse de fréquentation en 2019
    Contrôle technique : nette baisse de fréquentation en 2019

Newsletter
Recherche