Le CNPA demande l’annualisation du contrôle technique réglementaire

Publié le par .

À l’occasion de la publication par l’Organisme technique central (OTC) des statistiques du contrôle technique pour l’année passée, le CNPA prend position et souhaite demander aux pouvoirs publics de modifier la réglementation en vigueur.

Pour le CNPA, l'annualisation du contrôle technique dès la septième année permettrait de sécuriser davantage le parc roulant.
Pour le CNPA, l'annualisation du contrôle technique dès la septième année permettrait de sécuriser davantage le parc roulant.

Le rapport annuel de l’activité du contrôle technique 2016 rapporte que l’âge moyen du parc de véhicules particuliers (VP) contrôlé, qui était de 10,96 ans en 2012, est dorénavant de 11,68 ans. Parallèlement, le pourcentage des VP contrôlés ne présentant aucun défaut n’est plus que de 13,53 % contre 14,19 % en 2015. Aussi, à partir de la septième année, le taux de contre-visite des VP passe-t-il de 7 % à 12 % et culmine à plus de 25 % à partir de la dixième année.

Ce même rapport dresse un constat identique pour les véhicules utilitaires légers (VUL), dont l’âge moyen du parc contrôlé est de 12,12 ans contre 11,4 ans en 2012. Seuls 6,22 % des VUL contrôlés ne présentaient aucun défaut, contre 6,44 % en 2015. Enfin à partir de la quatrième année, les VUL ont un taux de contre-visite de 12,8 %, qui passe à 17,24 % à partir de la septième année et culmine à 26,23 % dès la dixième année.

Une annualisation requise au nom de la sécurité

Pour le CNPA, l’ensemble de ces données prouve qu’avec un contrôle technique réglementaire tous les deux ans, comme c’est le cas aujourd’hui, on accepte de laisser circuler une proportion importante de véhicules non conformes et dangereux, car non contrôlés vingt-trois mois durant.

Pour cette raison, l’organisation professionnelle qui a, par le passé, déjà dénoncé la dangerosité de cette législation, réitérera officiellement sa demande en ce sens auprès des pouvoirs publics.

Mots clefs associés à cet article : CNPA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Contrôle technique : plus de 12 % de hausse de prix
    Contrôle technique : plus de 12 % de hausse de prix
  • Contrôle technique : SGS porte la bonne parole écologique
    Contrôle technique : SGS porte la bonne parole écologique
  • L’indépendance contrôleur/garagiste en question dans la LOM
    L’indépendance contrôleur/garagiste en question dans la LOM
  • Contrôle technique : Dekra lance une campagne de recrutement de jeunes diplômés
    Contrôle technique : Dekra lance une campagne de recrutement de jeunes diplômés
  • Les mauvais chiffres prévisibles du contrôle technique sont tombés
    Les mauvais chiffres prévisibles du contrôle technique sont tombés
  • Groupe SGS : 200 postes à pourvoir chez les contrôleurs techniques
    Groupe SGS : 200 postes à pourvoir chez les contrôleurs techniques
  • Dekra poursuit sa diversification
    Dekra poursuit sa diversification
  • Nouveau CT : pas si terrible que cela
    Nouveau CT : pas si terrible que cela
  • [infographie] Autovision explique le nouveau contrôle technique
    [infographie] Autovision explique le nouveau contrôle technique
  • SGS complète la formation de ses contrôleurs techniques sur smartphone
    SGS complète la formation de ses contrôleurs techniques sur smartphone
  • Sébastien Danvel nommé président d’Auto Sécurité
    Sébastien Danvel nommé président d’Auto Sécurité
  • Le durcissement programmé du contrôle technique
    Le durcissement programmé du contrôle technique
  • Contrôle pollution au C.T. : le ministère rend sa copie
    Contrôle pollution au C.T. : le ministère rend sa copie
  • Contrôle technique 2018, quelles sont les réelles modifications ?
    Contrôle technique 2018, quelles sont les réelles modifications ?
  • Les compétences du contrôle technique vont devoir se renforcer
    Les compétences du contrôle technique vont devoir se renforcer

Newsletter
Recherche