Le CNR dévoile une étude sur les conditions d’emploi des chauffeurs routiers

Publié le par .

Selon une étude du Comité national routier, pour un même temps de service les conducteurs « régionaux » sont moins bien payés que leurs confrères qui opèrent sur de longues distances.

Les chauffeurs longue distance gagnent en moyenne 2 444 euros brut par mois, hors indemnités de déplacement.
Les chauffeurs longue distance gagnent en moyenne 2 444 euros brut par mois, hors indemnités de déplacement.

Dans l’une de ses nouvelles études, réalisée sur la base des données 2018, le Comité national routier s’est intéressé au personnel de conduite.

Pour ce qui touche le transport longue distance, il s’avère que les chauffeurs ont en moyenne une ancienneté de dix ans. Celle-ci a tendance à se rallonger (+ 3,1 % par rapport à 2017). Ils travaillent 218 jours par an pour un temps de service mensuel de 205 heures (temps de conduite effectif de 155 heures). Des temps en hausse de 1 %. Primes incluses, leur salaire brut s’établit à 2 546 euros, en hausse de 3,5 %. Les indemnités de déplacement annuelles progressent de 3,4 %, à 9 426 euros.

Le « régional » paye moins que la « longue distance ».

Pour ce qui est du transport régional, les conducteurs ont une ancienneté de neuf ans, en baisse de 3 % depuis 2017. Ils travaillent aussi 218 jours par an avec 200 heures de service par mois (temps de conduite effectif de 131 heures). Primes incluses, leur salaire brut s’établit à 2 444 euros, en hausse de 5,6 %. Les indemnités de déplacement annuelles sont en baisse de 3 %, à 3 989 euros.

« Le personnel de conduite est le principal poste de coût d’exploitation des poids lourds français. En mai 2019, le total des salaires, charges et frais de déplacement des conducteurs, représentait en moyenne 35 % du coût de revient d’un ensemble articulé » souligne le CNR.

Mots clefs associés à cet article : Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Covid-19 : quels surcoûts pour protéger les salariés ?
    Covid-19 : quels surcoûts pour protéger les salariés ?
  • Crise du Covid-19 : la FNTR publie sa troisième enquête d’impact
    Crise du Covid-19 : la FNTR publie sa troisième enquête d’impact
  • L’OTRE écrit aux élus de l’État pour faire stopper temporairement le cabotage
    L’OTRE écrit aux élus de l’État pour faire stopper temporairement le cabotage
  • Lidl récompense les chauffeurs
    Lidl récompense les chauffeurs
  • Transarco se lance dans la logistique et intègre le groupement Tred Union
    Transarco se lance dans la logistique et intègre le groupement Tred Union
  • Les Transports Bray mobilisés et reconnaissants
    Les Transports Bray mobilisés et reconnaissants
  • Le gaz et le biodiesel, solutions pour la transition énergétique selon les Transports CST
    Le gaz et le biodiesel, solutions pour la transition énergétique selon les Transports CST
  • Le plan de relance de l’OTRE après l’épidémie de Covid-19
    Le plan de relance de l’OTRE après l’épidémie de Covid-19
  • La FNTR lance une campagne pour valoriser le secteur du transport routier de marchandises
    La FNTR lance une campagne pour valoriser le secteur du transport routier de marchandises
  • Transport, la reprise s’engage
    Transport, la reprise s’engage
  • TRM et COVID-19 : maintien du transport de marchandises transmanche
    TRM et COVID-19 : maintien du transport de marchandises transmanche
  • Le TRM attend davantage du Gouvernement
    Le TRM attend davantage du Gouvernement
  • La région Île-de-France et la FNTR mettent à disposition des aires de repos et des masques
    La région Île-de-France et la FNTR mettent à disposition des aires de repos et des masques
  • L’OTRE réclame la mise en œuvre de la clause de sauvegarde sur le cabotage
    L’OTRE réclame la mise en œuvre de la clause de sauvegarde sur le cabotage
  • Le Gouvernement soulage les trésoreries de 390 millions d’euros
    Le Gouvernement soulage les trésoreries de 390 millions d’euros

Newsletter
Recherche