Le Gouvernement passe à 100 milliards d’euros le plan d’urgence de soutien à l’économie

Publié le par .

Estimé un premier temps à 45 milliards d’euros, le plan d’urgence de soutien à l’économie passe à 100 milliards. Vertigineux !

Le Gouvernement passe à 100 milliards d’euros le plan d’urgence de soutien à l’économie

Plus les jours passent, sans que la situation sanitaire s’arrange vraiment, plus le Gouvernement prend la mesure des graves conséquences économiques de la crise du Coronavirus. « Le redressement économique sera long, difficile et coûteux. Il demandera des efforts de la part de tous les Français ». Nous voilà prévenus.

Ainsi nos confères des Échos ont-ils indiqué (informations relayées par le CNPA) que le plan d’urgence de soutien à l’économie était désormais évalué à 100 milliards d’euros, soit plus du double de ce qui a été annoncé initialement (45 milliards).
Le plan se décline avec :

- environ 50 milliards de mesures de trésorerie - report de charges fiscales et sociales et remboursement de crédits d’impôt ;

- environ 30 milliards de mesures budgétaires - chômage partiel, dépenses de santé, etc. ;

- 20 milliards alloués à des prises de participation de l’État dans les entreprises stratégiques en difficulté (compte d’affectation spéciale « Participations financières de l’État »). Les entreprises comme Renault ou Air France sont souvent citées.

Le Fonds de solidarité voit sa dotation passer de 1 à 6 milliards d’euros. Un arrêté publié le 10 avril l’abonde à hauteur de 103 millions d’euros. Bercy est toujours en discussion avec les régions quant au montant de leur participation à ce fonds.

Nouveauté : les « entreprises en difficulté, en sauvegarde ou en redressement judiciaire » pourront désormais bénéficier du fonds. Et le plafond du forfait complémentaire de 2 000 euros attribué au cas par cas par les régions est relevé à 5 000 euros.

À noter que certaines entreprises ont proposé d’abonder ce fonds ; il y a également les assureurs, qui ont déjà versé 100 millions d’euros et dont le Gouvernement « attend davantage ».

Le nouveau montant provisionné pour le chômage partiel est de 20 milliards d’euros (contre 8,5 milliards dans le précédent PLFR).

Le Fonds de développement économique et social (FDES), qui finance des prêts directs de l’État pour les grosses PME et ETI voit ses moyens passer de 75 millions à 1 milliard d’euros.

Les nouvelles dépenses exceptionnelles pour la santé passent de 2 à 7 milliards.

Enfin, les ministres ont rappelé que, pour les grandes entreprises faisant plus de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires, le prêt garanti et le report de charges ne seraient accordés que si l’entreprise a renoncé à son dividende.

Dans la même rubrique :

  • Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
    Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
  • Mauvais début d’année pour les ateliers
    Mauvais début d’année pour les ateliers
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
  • IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
    IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
  • Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
    Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
  • La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
    La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
  • Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
    Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
  • La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
    La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
  • IES Synergy accélére sur l’innovation
    IES Synergy accélére sur l’innovation
  • FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
    FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
  • Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
    Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
  • Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
    Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
  • Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
    Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
  • Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »
    Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »

Newsletter
Recherche