Le Gouvernement pousse le fret ferroviaire

Publié le par .

Le Gouvernement français souhaite redynamiser le fret ferroviaire en France, en forte perte de vitesse depuis des années. Il a annoncé le 27 juillet dernier une série de mesures dans ce sens.

Plus sûr et plus respectueux de l'environnement, le fret ferroviaire va bénéficier de plusieurs aides gouvernementales pour soutenir son développement.
Plus sûr et plus respectueux de l'environnement, le fret ferroviaire va bénéficier de plusieurs aides gouvernementales pour soutenir son développement.

Le Gouvernement a annoncé une série de mesures d’urgence pour aider le fret ferroviaire à surmonter la crise et à renforcer sa compétitivité. Pour l’État, le train constitue l’un des modes de transport de marchandises les plus respectueux de l’environnement. « Il assure notre sécurité en transportant des convois industriels vitaux de matières dangereuses. Il évite aussi de façon plus générale du trafic routier – donc les accidents de la route – et diminue les émissions de gaz à effet de serre. Il contribue également à notre confort en réduisant les congestions routières et le bruit », commente le ministère de la Transition écologique.

La part de marché du fret ferroviaire en France n’a cessé de s’éroder au profit du transport routier de marchandises. Cette part n’est plus aujourd’hui que de 9 % (cinq fois moins qu’en 1974), soit environ la moitié de la moyenne européenne. Afin de relancer la filière et d’aider ses acteurs à traverser la crise, le Gouvernement annonce aujourd’hui plusieurs mesures fortes :

• L’annulation des péages que doivent payer les entreprises de fret ferroviaire sur la période de juillet à décembre 2020.

Conformément aux priorités annoncées par le président de la République mardi dernier, l’État débloque immédiatement 63 millions d’euros pour financer la gratuité des péages d’accès au réseau ferroviaire français de juillet à décembre pour toutes les entreprises de fret ferroviaire opérant sur le territoire national. Il s’agit d’un effort important pour réduire les coûts de production des opérateurs, dont les redevances d’infrastructures représentent entre 10 et 15 % des charges.

• La division par deux des tarifs des péages de fret à partir de 2021

Dans la continuité de cet effort exceptionnel pour le second semestre 2020, l’État renforcera son aide à l’exploitation des services de fret ferroviaire en divisant par deux les tarifs des péages à la charge des entreprises à partir de l’année prochaine. Il s’agit d’un effort financier de 63 millions d’euros par an supplémentaire. L’État prendra en charge, à partir du 1er janvier 2021, 70 % du coût des péages facturés aux entreprises.

• Le lancement d’un appel à projets pour la création de nouvelles « autoroutes de fret ferroviaire » avec la mise en place d’un dispositif d’aides au démarrage allant jusqu’à 35 millions d’euros par an.

Conscient que le développement de nouveaux services de fret ferroviaire nécessite une montée en charge initiale et que l’équilibre financier peut parfois ne pas être assuré sur les premières années, le temps de regrouper un nombre de clients suffisant, le Gouvernement consacrera un financement annuel pouvant aller jusqu’à 35 millions d’euros, sous forme d’aides au démarrage, pour faciliter le montage de projets. L’appel à projets concernera dès 2020 l’axe Perpignan-Rungis pour permettre le redémarrage du « train de primeurs » dans une configuration qui devra être robuste et adaptée aux nouveaux besoins des clients.

Dans la même rubrique :

  • Le TRM retrouve un bon niveau d’activité en juin
    Le TRM retrouve un bon niveau d’activité en juin
  • Le transport routier de marchandises chute de 27 % au second trimestre
    Le transport routier de marchandises chute de 27 % au second trimestre
  • « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
    « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
  • Une première plateforme d’échange de données environnementales
    Une première plateforme d’échange de données environnementales
  • TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
    TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
  • De nouvelles règles pour le transport en Europe
    De nouvelles règles pour le transport en Europe
  • Sterne à la fois freiné et remonté par la crise
    Sterne à la fois freiné et remonté par la crise
  • TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
    TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
  • FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
    FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
  • Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
    Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
  • Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole
    Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole
  • Quatre Mercedes Actros pour un convoi de 330 tonnes
    Quatre Mercedes Actros pour un convoi de 330 tonnes
  • TRM : l’orage gronde
    TRM : l’orage gronde
  • Les mesures sanitaires amputent de 2,5 % le prix de revient du TRM
    Les mesures sanitaires amputent de 2,5 % le prix de revient du TRM
  • Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne
    Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne

Newsletter
Recherche