Le PRK 2014 distingue cette année encore Dacia

Publié le par .

Le PRK 2014 distingue cette année encore Dacia

Comme chaque année à pareille époque, notre confrère L’Argus publie le prix de revient kilométrique (PRK) de plus de 1 100 modèles de véhicules retenus parmi les plus vendus sur le marché français.

Des données capitales pour estimer précisément son budget auto si l’on sait que la voiture représente le deuxième poste de dépense des ménages français. En partant du prix catalogue et en incluant le bonus ou le malus afférent à chaque véhicule, le PRK permet au consommateur de connaître au centime près ce que lui coûte réellement son véhicule à chaque kilomètre parcouru, en fonction de la durée de détention et de son type d’utilisation.

Pour ce faire, L’Argus a calculé le PRK de chaque véhicule en fonction de différents critères comme : la consommation de carburant, le coût de la carte grise, le prix de l’assurance, l’entretien (pneumatiques, amortisseurs, batterie, etc.) et le coût d’un éventuel crédit, sans oublier la décote que maîtrise parfaitement le média depuis des décennies.

Pour une meilleure lisibilité et pour coller au plus près de chaque profil de conducteur, les données ont été calculées sur cinq années d’utilisation (de 1 à 5), avec des kilométrages oscillant entre 10 000 et 35 000 kilomètres par an.

Dacia, roi du PRK

L’an passé, le Dacia Duster 1.5 l dCi 90 affichait le PRK le moins élevé avec 0,48 €/km (la première année de possession, pour 10 000 km parcourus). Cette année encore, les modèles de la marque roumaine sont ceux qui affichent, et de loin, le meilleur rapport entre prix de revient kilométrique et dimensions extérieures. C’est la Sandero 1.2 l 16V qui détient cette année le PRK le plus bas (0,47 €/km la première année de détention pour 10 000 km). Avec un PRK de 0,48 €/km, la Logan et le Duster viennent compléter le podium malgré des carrosseries qui appartiennent à des catégories supérieures, où les PRK de plus du double sont courants.

À l’opposé, l’an passé, le 4x4 Infiniti FX 37 S Premium arrivait en tête avec un PRK de 4,95 €/km au cours de la première année de possession pour 10 000 kilomètres. Sur ce même terrain, cette année, c’est la Mercedes Classe E 500 Executive qui rafle la mise avec un PRK de 5,16 €/km pour les mêmes critères. Motorisée par un bloc V8 de 5 litres de cylindrée d’une puissance de 408 ch, elle ne vise évidemment pas les économies de carburant ou d’entretien ; sa consommation mixte officielle n’étant pourtant que de 8,9 l/100 km.

Depuis hier, le dossier complet du nouveau calcul de PRK est disponible en kiosque ou sur simple demande auprès du journal L’Argus.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Le nouveau profil de l’acheteur de véhicule d’occasion
    Le nouveau profil de l’acheteur de véhicule d’occasion
  • Record d’immatriculations des occasions en juin
    Record d’immatriculations des occasions en juin
  • Je vends votre auto noue un partenariat avec Et Hop ! Pare-brise
    Je vends votre auto noue un partenariat avec Et Hop ! Pare-brise
  • Carlab : faire la différence dans un marché ultra-concurrentiel
    Carlab : faire la différence dans un marché ultra-concurrentiel
  • Stampyt se lance dans la vidéo
    Stampyt se lance dans la vidéo
  • Arval France Autovalley devient Arval Autoselect
    Arval France Autovalley devient Arval Autoselect
  • Autosphère se lance dans la location de véhicules de collection
    Autosphère se lance dans la location de véhicules de collection
  • Le marché de l’occasion reprend des couleurs
    Le marché de l’occasion reprend des couleurs
  • Capcar répond au Covid-19 par l’innovation
    Capcar répond au Covid-19 par l’innovation
  • Stampyt lance le « détourage hybride »
    Stampyt lance le « détourage hybride »
  • Baisse de 77,3 % des ventes VO en avril
    Baisse de 77,3 % des ventes VO en avril
  • Trustoo conseille à distance
    Trustoo conseille à distance
  • L’Argus gèle sa cote
    L’Argus gèle sa cote
  • Carventura maintient une partie de son activité
    Carventura maintient une partie de son activité
  • Covid-19 : le marché de l’occasion en recul de 78 %
    Covid-19 : le marché de l’occasion en recul de 78 %

Newsletter
Recherche