Le diesel regretté par 29 % des rouleurs « essence »

Publié le par .

Une étude du journal L’Argus montre que le retour contraint à l’essence est loin de ravir l’ensemble des conducteurs devant subir une hausse notable de consommation de carburant.

29 % des conducteurs de véhicules à essence viendront ou reviendront au diesel (déclaratif).
29 % des conducteurs de véhicules à essence viendront ou reviendront au diesel (déclaratif).

Tout est fait au niveau du Gouvernement pour détourner les automobilistes des moteurs Diesel. À tel point qu’ils ne représentent aujourd’hui plus que 34,5 % des ventes au premier trimestre 2019, contre encore 73 % en 2012. Alors contents les automobilistes contraints de se tourner vers l’essence ? Pas tout à fait à en croire une enquête menée par nos confrères de L’Argus auprès de plus de six cents de ses lecteurs.

Parmi les répondants ayant acheté un véhicule essence ces trois dernières années, seuls 32 % considèrent leur consommation comme ne constituant pas un sujet de préoccupation. Pour les 68 % restants, le constat est amer, et leur consommation d’essence est décrite comme « excessive ».

Parmi eux, seuls 19 % déclarent que leur prochain véhicule restera un modèle essence, tandis que 21 % se disent prêts à franchir le pas vers l’hybride ou bien la motorisation 100 % électrique. Enfin, 30 % des sondés estiment la consommation de leur véhicule excessive, au point de se déclarer prêts à passer ou repasser au diesel pour leur prochaine acquisition.

En résumé, la moitié des automobilistes ayant acquis un véhicule essence ces trois dernières années ont l’intention de rester sur cette technologie pour leur prochain véhicule, tandis que 29 % d’entre eux viendront ou reviendront au diesel.

Un taux confirmé par le fait qu’environ 20 % des SUV essence loués par des particuliers en contrat LOA reviennent prématurément en concession pour cause d’une consommation trop coûteuse.

« Vingt-deux millions de véhicules diesel circulent toujours sur nos routes. L’erreur absolue consisterait à les détruire prématurément pour les remplacer par des voitures essence plus gourmandes et plus coûteuses à l’usage, alors même qu’ils peuvent encore faire le bonheur des gros rouleurs ruraux et périurbains », prévient L’Argus.

Mots clefs associés à cet article : Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Près de 70 000 véhicules légers rechargeables immatriculés en 2019
    Près de 70 000 véhicules légers rechargeables immatriculés en 2019
  • [Vidéo] Citroën : le SAV 24 h/24 et 7 j/7
    [Vidéo] Citroën : le SAV 24 h/24 et 7 j/7
  • Les ventes de SUV ont triplé en dix ans
    Les ventes de SUV ont triplé en dix ans
  • Les ventes de voitures Flexfuel ont atteint 1 % du marché en novembre
    Les ventes de voitures Flexfuel ont atteint 1 % du marché en novembre
  • Le diesel a perdu 14 points de parts de marché depuis 2017
    Le diesel a perdu 14 points de parts de marché depuis 2017
  • BMW lance une campagne de digitalisation de la formation professionnelle
    BMW lance une campagne de digitalisation de la formation professionnelle
  • Quel avenir pour les distributeurs automobile à l’horizon 2030 ?
    Quel avenir pour les distributeurs automobile à l’horizon 2030 ?
  • PSA digitalise un peu plus sa relation client en atelier
    PSA digitalise un peu plus sa relation client en atelier
  • Cetelem observe une mobilité fracturée
    Cetelem observe une mobilité fracturée
  • Mercedes et Proxiserve accompagnent l’installation de bornes de recharge
    Mercedes et Proxiserve accompagnent l’installation de bornes de recharge
  • Audi lance son application vocale
    Audi lance son application vocale
  • 130 agences Renault à reprendre
    130 agences Renault à reprendre
  • PSA : 2e édition de la Coupe du monde des service managers et conseillers commerciaux
    PSA : 2e édition de la Coupe du monde des service managers et conseillers commerciaux
  • La relation reste tendue entre les constructeurs et leur réseau de distribution
    La relation reste tendue entre les constructeurs et leur réseau de distribution
  • Nissan France : nouvelles nominations au comité de direction
    Nissan France : nouvelles nominations au comité de direction

Newsletter
Recherche