Le feuilleton Nikola se poursuit

Publié le par .

Depuis juin 2020, le « futur » constructeur de camions électriques Nikola accumule les déconvenues, ce qui a entraîné le piteux départ de son fondateur, Trevor Milton. Toutefois, les résultats trimestriels du groupe sont moins mauvais que prévu, et les investisseurs se reprennent au jeu.

L'avenir de Nikola est à la fois plein de promesses et d'incertitudes. (© DR/Nikola)
L'avenir de Nikola est à la fois plein de promesses et d'incertitudes. (© DR/Nikola)

Après le scandale en juin du camion Nikola One qui n’aurait en fait jamais roulé et la démission forcée du fondateur Trevor Milton en septembre, Nikola était fortement déstabilisé. Sans compter que GM a profité de ces turbulences pour renégocier plus à son avantage leur partenariat. Dès lors, les résultats du troisième trimestre 2020 du constructeur étaient attendus avec impatience et inquiétude, surtout que le contexte économique ne se prête guère aux bonnes surprises.

Des liquidités disponibles non négligeables

Nikola a publié des pertes contenues à 117 millions de dollars sur la période, soit une meilleure performance que ce sur quoi tablait le consensus des analystes. En outre, le groupe affirme disposer de 900 millions de dollars de liquidités, fruit de récentes levées de fonds. Les places de marché ont bien accueilli ces résultats trimestriels, le titre de Nikola retrouvant une courbe ascendante. Selon un analyste financier, Nikola peut se financer jusqu’en 2022, date à laquelle il devra générer du chiffre d’affaires ou procéder à de nouvelles levées de fonds.

Partenariat avec Iveco et sans doute GM

D’un point de vue stratégique, Nikola semble avoir revu ses ambitions à la baisse, cherchant à prioriser ses développements et à les mener par le biais de partenariats. Le camion électrique Tre, dont le premier prototype a été assemblé, est ainsi le fruit de son partenariat avec Iveco (CNH Industrial). Le modèle doit être fabriqué à partir de 2021 dans l’usine en cours de construction à Coolridge, en Arizona (États-Unis), et les premières livraisons sont programmées pour la fin de cette même année.

Le développement du modèle Tre est le premier projet à l’agenda, et le nouveau dirigeant de Nikola, Mark Russell, pourrait demander un nouveau délai à GM par rapport au partenariat portant sur le pick-up Badger. « C’est un projet excitant, mais nous devons d’abord nous focaliser sur nos poids lourds et sur les dossiers relatifs à l’hydrogène », fait-il savoir. Mark Russell fait référence au camion Nikola Two H2, un véhicule qui serait développé avec GM pour arriver sur le marché à l’horizon 2023-2024. Là encore, la réalité des véhicules dépend de celle de l’accord avec GM et, en creux, de l’aptitude de Nikola à générer des innovations attractives pour ses partenaires. En somme, le dossier reste opaque.

Mots clefs associés à cet article : Nikola, Iveco, Transport, Poids lourd, Véhicule électrique, Véhicule hydrogène

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Loxam intensifie le verdissement de sa flotte avec Goupil
    Loxam intensifie le verdissement de sa flotte avec Goupil
  • Safra et Symbio s’associent pour produire 1 500 bus à hydrogène
    Safra et Symbio s’associent pour produire 1 500 bus à hydrogène
  • [Vidéo] Présentation du MAN TGX Individual Lion S
    [Vidéo] Présentation du MAN TGX Individual Lion S
  • Volta Trucks devrait produire le Volta Zero en Espagne
    Volta Trucks devrait produire le Volta Zero en Espagne
  • Renaud Dehillotte est nommé directeur général de DAF Trucks France
    Renaud Dehillotte est nommé directeur général de DAF Trucks France
  • Ford lance un rétroviseur intelligent
    Ford lance un rétroviseur intelligent
  • Iveco élargit sa gamme de services de connectivité
    Iveco élargit sa gamme de services de connectivité
  • Scania choisit BlackBerry QNX
    Scania choisit BlackBerry QNX
  • Tesla pourrait à nouveau retarder le lancement du camion Semi à 2022
    Tesla pourrait à nouveau retarder le lancement du camion Semi à 2022
  • Mercedes-Benz Trucks ouvre le carnet de commande de ses systèmes de sécurité
    Mercedes-Benz Trucks ouvre le carnet de commande de ses systèmes de sécurité
  • Le Fuso eCanter débarque en Espagne
    Le Fuso eCanter débarque en Espagne
  • Renault Trucks : cap sur l’électrique
    Renault Trucks : cap sur l’électrique
  • Renault Trucks vise le parc neutre en 2050
    Renault Trucks vise le parc neutre en 2050
  • Mercedes-Benz Vans  compte 50 sites labellisés Certified
    Mercedes-Benz Vans compte 50 sites labellisés Certified
  • Iveco étoffe ses services
    Iveco étoffe ses services

Newsletter
Recherche