Le groupe SGS appelle à un assouplissement des règles d’accès au métier de contrôleur technique

Publié le par .

Deux ans après la mise en place de la nouvelle réforme du contrôle technique qui impose de disposer a minima d’un bac pro pour exercer la profession de contrôleur, la filière peine à recruter. SGS demande un assouplissement des règles et la mise en ligne d’un test d’évaluation des compétences comme point d’entrée.

Deux ans après la mise en place de la nouvelle réforme du contrôle technique qui impose de disposer a minima d’un bac pro pour exercer la profession de contrôleur, la filière peine à recruter. (© SGS)
Deux ans après la mise en place de la nouvelle réforme du contrôle technique qui impose de disposer a minima d’un bac pro pour exercer la profession de contrôleur, la filière peine à recruter. (© SGS)

Avec ses marques Autosécurité, Sécuritest et Vérif’Autos, le groupe SGS est un poids lourd du contrôle technique. Un leader freiné dans son développement par le manque récurrent de main-d’œuvre. Pour bien fonctionner, le groupe doit avoir en permanence 4 000 contrôleurs, un chiffre qu’il a du mal à atteindre avec une insuffisance de 200 salariés et des recrutements très compliqués, voire impossibles malgré les efforts déployés depuis deux ans.

En cause : le durcissement des critères d’entrée dans la profession. En effet, depuis la réforme de mai 2018, un CAP, un BEP ou une expérience qualifiante dans le secteur ne sont plus suffisants pour devenir contrôleur technique. Désormais, un bac pro minimum, provenant exclusivement de la spécialité mécanique, est requis (complété par une formation de 400 heures).

Selon SGS, ce renforcement des règles a notablement réduit le nombre de candidats éligibles et, dans le même temps, il a coupé court à toutes les possibilités de reconversion pour les candidats non diplômés mais bénéficiant d’une expérience et/ou de connaissances avérées dans le domaine automobile.

Aujourd’hui, le groupe appelle à un assouplissement des conditions d’exercice du métier en intégrant la voie de l’expérience et non plus seulement du diplôme. Il réclame auprès du ministère du Travail la mise en place d’une plateforme digitale co-construite avec les principaux acteurs du marché et l’État. Par une série de tests en ligne, elle permettrait d’évaluer les connaissances techniques des candidats dans le secteur automobile leur permettant d’accéder à la formation de contrôleur technique, sans référence à leurs diplômes.

« Au sein de notre groupe SGS France, nous avons toutes les compétences métiers pour modéliser une évaluation des connaissances au poste de contrôleur technique et nous maîtrisons les process pour faire passer des examens officiels. Mais nous pensons que ce projet doit être mutualisé avec les autres acteurs principaux du marché, sous couvert de l’État. Nous sommes prêts à y allouer les moyens nécessaires », argumente les dirigeants du groupe.

Un millier de poste de contrôleurs techniques est à saisir à l’échelle nationale.

Mots clefs associés à cet article : SGS

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • CosmétiCar surfe sur la croissance du marché des VO
    CosmétiCar surfe sur la croissance du marché des VO
  • Point S recrute ses futurs adhérents à Franchise Expo
    Point S recrute ses futurs adhérents à Franchise Expo
  • A+Glass se projette avec optimisme vers 2022
    A+Glass se projette avec optimisme vers 2022
  • Point S ouvre son 600<sup>e</sup> centre
    Point S ouvre son 600e centre
  • Voltéo accélère son déploiement
    Voltéo accélère son déploiement
  • Point S ouvre un nouveau centre à Mortagne-sur-Sèvre
    Point S ouvre un nouveau centre à Mortagne-sur-Sèvre
  • Nino Poloni, nouveau directeur général d’Euro Pare-Brise +
    Nino Poloni, nouveau directeur général d’Euro Pare-Brise +
  • A+Glass présent sur Equip Auto On Tour 2021
    A+Glass présent sur Equip Auto On Tour 2021
  • Et de 100 pour Cosméticar !
    Et de 100 pour Cosméticar !
  • First Stop prépare les français à la route des vacances
    First Stop prépare les français à la route des vacances
  • A+Glass France récompensé pour sa politique RSE
    A+Glass France récompensé pour sa politique RSE
  • Point S ouvre sa centième baie S Glass
    Point S ouvre sa centième baie S Glass
  • Point S va proposer l’outil Tribu de la FFC à ses adhérents
    Point S va proposer l’outil Tribu de la FFC à ses adhérents
  • Siligom lance une campagne TV
    Siligom lance une campagne TV
  • Carglass et Coyote Secure renforcent leur partenariat
    Carglass et Coyote Secure renforcent leur partenariat

Newsletter
Recherche