Le marché VO poursuit sa progression

Publié le par .

Le marché du véhicule d’occasion progresse de 9,7% au mois d’octobre, avec 583 207 immatriculations.

Les hybrides et les électriques progressent légèrement moins rapidement  avec respectivement +73,5% et +46,4%. (DR)
Les hybrides et les électriques progressent légèrement moins rapidement avec respectivement +73,5% et +46,4%. (DR)

Au cours du mois d’octobre, 583 207 véhicules d’occasion ont été immatriculés. Le marché progresse ainsi de 9,7% par rapport à l’année dernière. De son côté, le marché du véhicule neuf enregistre un nouveau recul de 9,5%. Le rapport VO/VN est alors de 3,4 en octobre.

En ce qui concerne le podium des marques, Renault reste leader avec 20,19% de part de marché, soit 117 737 unités écoulées. Arrive ensuite Peugeot, qui confirme les résultats du mois de septembre avec une progression de 11,8% par rapport à l’année dernière. Citroën clôt ce top 3 avec 67 268 unités écoulées, soit une PDM de 11,53% et une petite progression de 4,08% par rapport à 2019. Les marques premium allemandes signent des performances au-dessus de la moyenne du marché, comme Audi (+19,5%), BMW (+13,6%) et Mercedes (+12.8%).

Par ailleurs, l’évolution par âge démontre que les très jeunes occasions (moins d’un an) sont toujours en pénurie dans les stocks des professionnels et reculent de 22,3%, alors que le segment des véhicules d’un an augmente de 8,5%. Le segment en plus forte hausse est celui des véhicules de 2 à 5 ans avec une hausse de 17,8% par rapport à l’an dernier. De plus, ce segment reste dominé par les motorisations diesel qui représentent 55,1% des ventes. Enfin, les ventes de VO de 11-15 ans augmente de 11,4% et les 16 ans et plus sont en nette progression (+17,3%). Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24 France, indique : « Il est à craindre que le second confinement marque l’arrêt de cette belle dynamique observée au lendemain du premier confinement avec un marché qui avait pratiquement récupéré toutes ses pertes. La possibilité existe de faire livrer son véhicule par le professionnel avec un contact réduit au minimum. Mais, ce n’est pas sûr que cela puisse suffire pour pouvoir évaluer et essayer un véhicule d’occasion par définition unique. Cela devrait dans tous les cas profiter aux jeunes occasions où le risque est plus limité. »

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Étude

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Enchères VO centralise ses activités
    Enchères VO centralise ses activités
  • Carventura choisit Driiveme
    Carventura choisit Driiveme
  • Le top 5 des VO vendus par CarNext.com (LeasePlan) en France en 2020
    Le top 5 des VO vendus par CarNext.com (LeasePlan) en France en 2020
  • Histovec intègre les données issues du contrôle technique
    Histovec intègre les données issues du contrôle technique
  • Autobiz et Monk signent un partenariat
    Autobiz et Monk signent un partenariat
  • Véhicules d’occasion : leboncoin.fr partage ses observations
    Véhicules d’occasion : leboncoin.fr partage ses observations
  • L’Agence Automobilière obtient une nouvelle distinction aux Trophées de l’IREF
    L’Agence Automobilière obtient une nouvelle distinction aux Trophées de l’IREF
  • Arval France s’associe à Cdiscount pour vendre des véhicules d’occasion
    Arval France s’associe à Cdiscount pour vendre des véhicules d’occasion
  • Le marché VO limite la casse en 2020
    Le marché VO limite la casse en 2020
  • Société Générale acquiert Reezocar
    Société Générale acquiert Reezocar
  • Vehipostevo s’adresse aux professionnels de l’automobile
    Vehipostevo s’adresse aux professionnels de l’automobile
  •  Simplici Car accélère son déploiement en franchise
    Simplici Car accélère son déploiement en franchise
  • Le marché VO de novembre en baisse
    Le marché VO de novembre en baisse
  • Les Franciliens adeptes du VO
    Les Franciliens adeptes du VO
  • Stimcar va ouvrir un centre à Bordeaux début 2021
    Stimcar va ouvrir un centre à Bordeaux début 2021

Newsletter
Recherche