Le rétrofit autorisé en France

Publié le par .

Le décret du 13 mars 2020, qui encadre la transformation de véhicules à motorisation thermique en électrique, a été publié au Journal Officiel. L’objectif est de permettre l’essor, la création et la structuration d’une nouvelle filière en matière de mobilité durable et d’économie circulaire.

L’activité de rétrofit est désormais autorisée en France (©Transition One)
L’activité de rétrofit est désormais autorisée en France (©Transition One)

Pour mémoire, le rétrofit consiste à transformer tout type de véhicule à moteur thermique, essence ou diesel, en version électrique à batteries ou pile à combustible hydrogène.
Désormais autorisé en France, le rétrofit entend créer une activité qui s’inscrit dans les enjeux de mobilité durable, de transition énergétique et l’économie circulaire.

À noter que le rétrofit ne peut être exécuté seulement par les rétrofiteurs habilités qui ont obtenu l’autorisation d’homologation et de leur process de transformation selon le cahier des charges strict issu de la réglementation. Avant cet arrêté, il était nécessaire de disposer de l’autorisation de modification du constructeur d’origine.

Arnaud Pigounides et Gérard Feldzer les Co-Présidents de l’association AIRe indiquent : « Le rétrofit est aujourd’hui officiellement reconnu comme une solution de mobilité durable et une activité porteuse d’emploi en France. C’est une bonne nouvelle écologique et économique. Le rétrofit va permettre de donner une seconde vie à des véhicules essence ou diesel. C’est une solution vertueuse de recyclage pour éviter de mettre au garage ou au rebus les véhicules thermiques soumis aux nombreux malus, restrictions de circulation, hausses des carburants... qui va créer une nouvelle activité créatrice d’emplois sur tout le territoire ».

La filière du rétrofit s’organise

La filière du rétrofit se structure progressivement en France et compte aujourd’hui plusieurs acteurs, notamment ceux de l’industrie du rétrofit électrique rassemblés autour de professionnels de l’automobile, de l’association AIRe et de l’Utac Ceram.

L’Utac Ceram, dans son rôle d’expert et de service technique pour la France, a d’ailleurs été désigné dans l’arrêté ministériel pour évaluer la conformité de la transformation proposée par un fabricant par rapport au cahier des charges de cet arrêté. Cette validation est un prérequis pour l’autorisation de mise en circulation du véhicule ainsi transformé, grâce à un agrément de prototype délivré par les autorités françaises.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Environnement, Législation, Mobilité, Pollution, Recyclage, Start-up, Véhicule électrique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Biomotors propose son plan de relance automobile avec un carburant propre
    Biomotors propose son plan de relance automobile avec un carburant propre
  • FFED encourage l’hybride-éthanol
    FFED encourage l’hybride-éthanol
  • IRP Auto mobilise 8 millions d’euros pour les acteurs de la branche des services de l’automobile
    IRP Auto mobilise 8 millions d’euros pour les acteurs de la branche des services de l’automobile
  • Plan de relance : la filière du bioéthanol attend des réponses de l’État
    Plan de relance : la filière du bioéthanol attend des réponses de l’État
  • Hausse des vols par piratage électronique
    Hausse des vols par piratage électronique
  • OuiGlass rejoint la FFC
    OuiGlass rejoint la FFC
  • Daf Conseil pousse les formations à distance
    Daf Conseil pousse les formations à distance
  • Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés
    Plan de relance : l’association Éco Entretien dénonce les 98 % d’automobilistes oubliés
  • Plan de relance : la FNA déplore l’absence de mesures pour les services
    Plan de relance : la FNA déplore l’absence de mesures pour les services
  • [Vidéo] Entretien avec Claire Cano-Houllier, Hiflow
    [Vidéo] Entretien avec Claire Cano-Houllier, Hiflow
  • Plan de relance : le CNPA requiert des mesures pour l’après-vente
    Plan de relance : le CNPA requiert des mesures pour l’après-vente
  • [Vidéo] Entretien avec Laurent Assis-Arantes, Opisto
    [Vidéo] Entretien avec Laurent Assis-Arantes, Opisto
  • Le CNPA dresse la liste des propositions pour secourir les services automobiles
    Le CNPA dresse la liste des propositions pour secourir les services automobiles
  • Club Identicar s’intéresse à l’usage de l’auto après le confinement
    Club Identicar s’intéresse à l’usage de l’auto après le confinement
  • Autoéco maintient les Trophées de l’environnement
    Autoéco maintient les Trophées de l’environnement

Newsletter
Recherche