Le rétrofit électrique bientôt homologué ?

Publié le par .

Selon l’AIRe, association qui milite pour le développement de la conversion des véhicules thermiques en électriques, l’activité serait prochainement homologable en France. Le marché pourrait atteindre à court terme un milliard d’euros !

Selon l’AIRe, la conversion des véhicules thermiques en électriques sera prochainement homologable en France. Le marché pourrait atteindre à court terme un milliard d’euros !
Selon l’AIRe, la conversion des véhicules thermiques en électriques sera prochainement homologable en France. Le marché pourrait atteindre à court terme un milliard d’euros !

Après un intense lobbying au Parlement européen, l’AIRe annonce que dans le courant du premier trimestre 2020 il sera officiellement possible de rouler en France avec un véhicule thermique de plus de 5 ans transformé en électrique par un professionnel.

« Il ne reste plus qu’à attendre en février 2020 le retour de Bruxelles pour la mise en signature du projet d’arrêté, ainsi que la parution au Journal officiel », précise toutefois l’association française du rétrofit électrique.

Selon l’AIRe, il sera possible l’an prochain d’homologuer des véhicules « rétrofités » avec la création d’une filière industrielle spécialisée en France. « C’est pour nous tous la reconnaissance d’une solution alternative vertueuse répondant aux nouveaux enjeux de mobilité. Enfin nous pourrons développer une filière positive, répondant à l’enjeu d’une économie circulaire et surtout porteuse d’emplois » commente Arnaud Pigounides, coprésident de l’AIRe.

Le rétrofit pourrait générer un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros pour 65 000 véhicules transformés avec 5 000 emplois.

Les acteurs de l’industrie du rétrofit proposeront dans un premier temps une transformation simple réalisable en quelques jours, pour des autonomies à partir de 100 kilomètres en fonction du modèle. Puis ils étofferont leurs gammes et prestations pour aller vers des solutions plus performantes.

« L’an dernier à la création de l’association nous n’étions que quatre sociétés fondatrices. Depuis que le projet d’arrêté est en cours de validation auprès de l’exécutif européen, nous comptons de plus en plus d’adhérents et de soutiens, et nous serons plus de quinze membres en 2020 », déclare le cadre de l’AIRe.

Selon ce dernier, le rétrofit pourrait générer un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros pour 65 000 véhicules transformés avec 5 000 emplois directs et indirects. En transformant seulement 1 % du parc automobile total français, ce serait près de 400 000 véhicules et un volume d’affaires de plus de 5 milliards d’euros. Reste à convaincre les conducteurs d’investir plus de 15 000 euros dans la transformation de leur véhicule.

Dans la même rubrique :

  • Convention citoyenne pour le climat : le CNPA exprime ses inquiétudes
    Convention citoyenne pour le climat : le CNPA exprime ses inquiétudes
  • FFED lance sa plate-forme roulezpascher.com
    FFED lance sa plate-forme roulezpascher.com
  • Trophées de l’environnement : PSA et Renault récompensés pour leur solidarité
    Trophées de l’environnement : PSA et Renault récompensés pour leur solidarité
  • 50 % de part de marché pour le SP95-E10
    50 % de part de marché pour le SP95-E10
  • Opco Mobilités apporte des solutions au plan « 1 jeune, 1 solution »
    Opco Mobilités apporte des solutions au plan « 1 jeune, 1 solution »
  • #Connect Aftermarket 2020, haut niveau de sécurité et d’intervenants
    #Connect Aftermarket 2020, haut niveau de sécurité et d’intervenants
  • Progression spectaculaire des V.E. sur juillet et août
    Progression spectaculaire des V.E. sur juillet et août
  • Pour CarVertical, fiabilité automobile ne rime pas avec diffusion
    Pour CarVertical, fiabilité automobile ne rime pas avec diffusion
  • RH : les modalités du « Plan jeunes » à 6,7 milliards d’euros
    RH : les modalités du « Plan jeunes » à 6,7 milliards d’euros
  • Qu’attendent les Français d’un V.E ?
    Qu’attendent les Français d’un V.E ?
  • 97 % de réussite aux examens au Garac, malgré la Covid-19
    97 % de réussite aux examens au Garac, malgré la Covid-19
  • Pneumatiques : changement d’étiquetage en mai
    Pneumatiques : changement d’étiquetage en mai
  • La FNA satisfaite du plan de relance de l’économie française
    La FNA satisfaite du plan de relance de l’économie française
  • Le CNPA lance une offre promotionnelle sur la vente de masques
    Le CNPA lance une offre promotionnelle sur la vente de masques
  • Norbert Dohmen prend la direction générale de Caruso
    Norbert Dohmen prend la direction générale de Caruso

Newsletter
Recherche