Le rôle futur des acteurs de la filière automobile en question

Publié le par .

À l’occasion des vœux de la Plate-forme de la filière automobile et mobilités (PFA), le CCFA et la FIEV se sont joints à Luc Chatel, président de la PFA, pour évoquer l’avenir de la branche.

Jacques Mauge, Luc Chatel et Christian Peugeot.
Jacques Mauge, Luc Chatel et Christian Peugeot.

Luc Chatel, fraîchement élu à la tête de la PFA, a présenté ses vœux à l’Automobile Club de France, à Paris le mardi 23 janvier, devant les acteurs de la filière automobile. Accompagné de Christian Peugeot et de Jacques Mauge, présidents du CCFA (Comité des constructeurs français d’automobiles) et de la FIEV (Fédération des industries des équipements pour véhicules), l’ancien ministre de l’Éducation a tenu à rappeler les défis que devront relever les acteurs de l’industrie après « la fin d’un cycle ».

Ainsi le président de la PFA a-t-il rappelé l’évolution des rôles des acteurs et des nouveaux venus dans le domaine, citant pêle-mêle : «  Amazon, qui devient équipementier avec son système de reconnaissance vocale, Tesla, qui ne représente à ce jour que 0,1 % des ventes automobiles mondiales et qui est coté en Bourse, les start-up sous-traitants, les équipementiers acteurs principaux des véhicules autonomes, les constructeurs distributeurs multimarques, Renault producteur de contenu, Uber et le taxi autonome… ».

Le Mondial de l’auto à la pointe

Les défis à relever sont nombreux et de taille. La révolution numérique, le traitement des données et le pouvoir des géants du Web dans l’industrie automobile ont ainsi été au cœur des problématiques relevées par les trois présidents. « Il y a un défi du collectif : la filière a décidé de se rassembler. Il faut additionner nos forces et mutualiser nos ressources », a commenté Luc Chatel.

Quant à Christian Mauge, qui assure que les acteurs feront front et jeu collectif en 2018, il voit l’avenir avec optimisme. Notamment grâce au Mondial Tech et au Mondial Mobilité, qui seront mis en place lors de la prochaine édition du Mondial de l’auto. Les équipementiers et autres acteurs seront donc dorénavant aux côtés des constructeurs.

Mots clefs associés à cet article : FIEV, ccfa

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Contrôle technique : redynamiser le métier avec l’annualisation des contrôles
    Contrôle technique : redynamiser le métier avec l’annualisation des contrôles
  • [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concessions
    [infographie] Kibitoh publie son baromètre des appels téléphoniques en concessions
  • Equip Auto dévoile son programme de conférences
    Equip Auto dévoile son programme de conférences
  • PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
    PIEC : le Conseil d’Etat suspend en partie l’arrêté d’application
  • EBP MéCa passe du DMS au BMS
    EBP MéCa passe du DMS au BMS
  • La FFC représente les 150 membres de la FFA
    La FFC représente les 150 membres de la FFA
  • L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
    L’U.E. rend le freinage d’urgence et l’adaptateur de vitesse obligatoires
  • La France compte 32 455 ateliers
    La France compte 32 455 ateliers
  • Grand débat national : les doléances du CNPA
    Grand débat national : les doléances du CNPA
  • Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
    Daf Conseil dévoile les 10 formations les plus sollicitées
  • Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
    Philippe Baudin prend la présidence d’Equip Auto
  • Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
    Occasions électriques : 1,2 % de part de marché en mars
  • Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
    Véhicules électriques : le déploiement des points de charge se poursuit
  • Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
    Expédicar et ProovStation élues start-up de l’année
  • [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019
    [Vidéo] Au sommaire du Décision Atelier d’avril 2019

Newsletter
Recherche