Le transport routier de marchandises chute de 27 % au second trimestre

Publié le par .

La dernière étude réalisée par la FNTR indique une chute de 27 % de l’activité du TRM sur le second trimestre. 15 % des camions sont encore à l’arrêt, un signal négatif pour l’emploi. Les conditions de travail s’améliorent mais les prix restent à la baisse.

La dernière étude réalisée par la FNTR indique une chute de 27 % de l’activité du TRM sur le second trimestre. 15 % des camions sont encore à l’arrêt.
La dernière étude réalisée par la FNTR indique une chute de 27 % de l’activité du TRM sur le second trimestre. 15 % des camions sont encore à l’arrêt.

La FNTR a lancé une série d’enquêtes concernant l’impact économique de la crise sanitaire sur les entreprises du Transport routier de marchandises (TRM). La Fédération vient de publier les résultats de celle réalisée entre le 1er et le 15 juillet 2020.

Il ressort que l’activité économique poursuit sa chute au deuxième trimestre 2020 par rapport à la même période de l’année précédente. L’indicateur se trouve très en-dessous de sa moyenne habituelle et à son deuxième niveau le plus bas depuis mars 2009. En juillet, les entreprises du TRM observent néanmoins une amélioration significative de leur activité. Cependant, cette dernière n’a toujours pas retrouvé son niveau d’avant crise.

« La levée progressive des restrictions à la fin du second trimestre conduit à une reprise graduelle de l’activité, mais pas suffisamment pour faire remonter l’indicateur. Les chefs d’entreprises estiment avoir perdu 12% de leur chiffre d’affaires en juin contre 27 % en mai et 44 % en avril  » commente la FNTR.

Ainsi, en moyenne, au cours du deuxième trimestre 2020, les entreprises ont perdu 27 % de leur chiffre d’affaires.

Le pourcentage des camions à l’arrêt est en baisse : 5 % l’étaient en juillet, contre 59 % au début du confinement. La moyenne des entreprises ayant des camions à l’arrêt s’élève encore à 15 %.

Seulement 5 % des chefs d’entreprises déclarent avoir fait appel à davantage de conducteurs par rapport au même trimestre de l’année 2019. En conséquence, l’indicateur mesurant l’évolution du nombre de conducteurs, en soldes d’opinion, chute et se retrouve légèrement en-dessous de sa moyenne à long terme. Dans le même temps, 70 % des chefs d’entreprises considèrent que le nombre de conducteurs est stable. En juillet, 2 % des conducteurs se trouvent encore en chômage partiel contre 4 % en juin et 15 % en mai. En ce qui concerne les emplois futurs, la moitié des chefs d’entreprises considèrent que leurs effectifs seront stables au cours des trois prochains mois (53 %).

Plus de la moitié des chefs d’entreprises ne sont pas satisfaits de la situation de leurs entreprises au deuxième trimestre. Le pourcentage des chefs d’entreprises qui sont pleinement satisfaits ou plutôt satisfaits augmente légèrement, jusqu’à 20 %, contre 12 % le trimestre précédent. Un quart des chefs d’entreprises du TRM (25 %) restent sans avis sur la situation actuelle.

Les problématiques externes liées à la crise sanitaire persistent, mais elles s’atténuent par rapport aux mois précédents. 22 % des entreprises estiment avoir encore des difficultés liées au chargement ou à la livraison, contre 31 % en juin. 12 % des chefs d’entreprises considèrent que les conditions de travail restent dégradées pour les conducteurs, contre 20 % le mois précédent.

En moyenne, les transporteurs continuent de réaliser 6 % de kilomètres à vide supplémentaires par rapport à la moyenne habituelle, contre 10 % en juin et 21 % en mai. En revanche, le pourcentage des chefs d’entreprises qui constatent une baisse des prix du TRM reste très élevé et stable par rapport au mois précédent.
De nombreuses entreprises alertent sur des pressions tarifaires à la baisse de la part de leurs clients. Des demandes qui se situent en général autour de 5 % mais qui, dans certains cas, s’élèvent à plus de 15 %, voire 20%.

Dans la même rubrique :

  • TRM : l’activité stagne en juillet
    TRM : l’activité stagne en juillet
  • Convention Citoyenne pour le Climat : les syndicats désabusés
    Convention Citoyenne pour le Climat : les syndicats désabusés
  • France Relance : 11,5 milliards d’euros dédiés aux Transports
    France Relance : 11,5 milliards d’euros dédiés aux Transports
  • Transition énergétique dans le TRM : 2040 se joue aujourd’hui pour l’Union TLF
    Transition énergétique dans le TRM : 2040 se joue aujourd’hui pour l’Union TLF
  • Le TRM retrouve un bon niveau d’activité en juin
    Le TRM retrouve un bon niveau d’activité en juin
  • Le Gouvernement pousse le fret ferroviaire
    Le Gouvernement pousse le fret ferroviaire
  • « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
    « Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté ! » : La FNTR en campagne
  • Une première plateforme d’échange de données environnementales
    Une première plateforme d’échange de données environnementales
  • TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
    TRM : les indicateurs se relèvent en mai, mais…
  • De nouvelles règles pour le transport en Europe
    De nouvelles règles pour le transport en Europe
  • Sterne à la fois freiné et remonté par la crise
    Sterne à la fois freiné et remonté par la crise
  • TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
    TRM : une activité pas si polluante qu’on imagine !
  • FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
    FNTR : première édition de la Semaine nationale du transport routier de marchandises
  • Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
    Xerfi prévoit une baisse de 18 % du CA du transport et de l’entreposage
  • Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole
    Le TRM toujours privé du report de la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole

Newsletter
Recherche