Les ZFE repoussées à 2030 ?

Publié le par .

Les Sénateurs repoussent la mise en place des zones à faibles émissions à 2030 au lieu de 2025 voulu par le projet de loi Climat et Résilience.

40 millions d’automobilistes salue la décision des Sénateurs.
40 millions d’automobilistes salue la décision des Sénateurs.

L’association 40 millions d’automobilistes salue l’adoption par le Sénat du calendrier assoupli pour l’entrée en vigueur des restrictions de circulation liées à l’extension des ZFE à toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants. Les Sénateurs ont ainsi retenu l’interdiction des véhicules classés Crit’air 3 ou plus au plus tard au 1er janvier 2030. Pour mémoire, l’Assemblée nationale avait voté un calendrier visant à exclure les véhicules Crit’air 5 dès 2023, les Crit’air 4 en 2024 et les Crit’air 3 au plus tard en 2025.

Selon 40 millions d’automobilistes, cet assouplissement « constitue une avancée positive pour les automobilistes », mais qu’elle ne fait que « décaler le problème dans le temps. » Par ailleurs, d’autres modifications ont été apportées au texte :
-  Un amendement visant à recentrer la délimitation des ZFE qui seront créées à l’avenir aux zones agglomérées les plus denses, ce qui aura pour effet d’en réduire le périmètre
-  Un amendement visant à définir des « motifs légitimes » permettant pour l’usager d’accéder à des dérogations individuelles aux interdictions de circulation pour les véhicules ne répondant pas aux exigences environnementales
-  Un amendement visant à exclure des interdictions de circulation les véhicules de collection.

L’Assemblée nationale aura le dernier mot

De son côté, la FNA se réjouit de l’adoption par la chambre haute sa proposition d’amendement à l’article 27. Ce dernier prévoit des dérogations de circulation dans les ZFE- m pour motifs légitimes (impérieux et en cas d’urgence). Restent à déterminer ces motifs légitimes par un arrêté d’application. Mais l’amendement précise que l’automobiliste doit pouvoir avoir accès aux entreprises de services de l’automobile dans le but de maintenir leur véhicule dans des niveaux d’émissions conformes.

Les deux associations attendent désormais le vote en deuxième lecture du texte à l’Assemblée nationale.

Mots clefs associés à cet article : 40 millions d’automobilistes, FNA

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • FFED homologue un sixième boitier de conversion au E85
    FFED homologue un sixième boitier de conversion au E85
  • Club Identicar promeut le gravage contre le vol
    Club Identicar promeut le gravage contre le vol
  • Le bonus augmente dès maintenant pour les VUL électriques
    Le bonus augmente dès maintenant pour les VUL électriques
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 19 au 23 juillet 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 19 au 23 juillet 2021
  • Le marché français des véhicules de collection pèse 4 milliards d’euros
    Le marché français des véhicules de collection pèse 4 milliards d’euros
  • Natixis encourage la bonne préparation des véhicules avant la route
    Natixis encourage la bonne préparation des véhicules avant la route
  • La branche des services renforce son accompagnement des jeunes
    La branche des services renforce son accompagnement des jeunes
  • 8ème batch du Moove Lab, c’est parti !
    8ème batch du Moove Lab, c’est parti !
  • [Vidéo] Entretien avec Thibault Sarrazin, Kitts
    [Vidéo] Entretien avec Thibault Sarrazin, Kitts
  • Loi Climat et ZFE : le calendrier officiel
    Loi Climat et ZFE : le calendrier officiel
  • Pneus hiver : un nouveau panneau pour signaler leur monte obligatoire
    Pneus hiver : un nouveau panneau pour signaler leur monte obligatoire
  • Garages : une activité toujours en dessous de 2019 sur le premier semestre
    Garages : une activité toujours en dessous de 2019 sur le premier semestre
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 12 au 16 juillet 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 12 au 16 juillet 2021
  • Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l’automobile
    Le CNPA reste la première force syndicale de la branche des services de l’automobile
  • Fin du thermique dès 2035 : entre craintes, critiques et enthousiasme
    Fin du thermique dès 2035 : entre craintes, critiques et enthousiasme

Newsletter
Recherche