Les experts lorgnent le particulier

Publié le par .

Les experts lorgnent le particulier

Changement de décor, changement de fond pour le 7e congrès des experts en automobile qui s’est tenu le 5 avril dans la splendide salle Wagram à Paris. Loin des traditionnels débats fondamentaux sur la relation compliquée qui lie la profession au monde de l’assurance, les thèmes abordés cette année étaient résolument tournés vers les services à l’automobiliste dans un contexte de crise, alors même que le véhicule s’électrise et que le parc vieilli. « L’expert est indépendant et accessible aux particuliers. Peu le savent et sollicitent son aide. Sur 5 millions de VO vendus chaque année, moins d’1% font l’objet d’une expertise. Or, compte-tenu du vieillissement du parc, des contraintes économiques, des préoccupations environnementales, le recours à un expert pourrait s’avérer, dans l’avenir, précieux et économiquement avantageux pour le particulier, tant sur le plan de la transaction que de l’entretien d’un véhicule », explique l’ANEA, syndicat de la profession, organisateur de la manifestation. Comment faire évoluer le métier d’expert pour mettre à disposition des particuliers un savoir-faire jusqu’ici surtout réservé aux assureurs ? Quels nouveaux services leur offrir, pour quels besoins ? Telles étaient les questions posées, sans véritablement parvenir à des réponses concrètes. On retiendra toutefois que l’arrivée du véhicule électrique pourrait rabattre les cartes avec un système d’alimentation électrique qui devient particulier. « Attention au branchement sauvage », préviennent les experts dont 400 ont été formés aux risques électriques. Le fait que le véhicule perd de son intégrité avec parfois des batteries louées, comme c’est le cas de la Renault Zoe, va nécessiter des arbitrages en cas de sinistres précise aussi la profession en attente d’outils de chiffrage dédiés. Dernière idée à retenir, la nécessité d’accompagner davantage le particulier dans le maintien de son “patrimoine” automobile vieillissant, à contre courant des assureurs trop souvent tentés de conclure à l’économiquement irréparable. La pseudo complicité assureurs/experts se fendille !

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • La FFC Mobilité Réparation et Services change de médiateur
    La FFC Mobilité Réparation et Services change de médiateur
  • Five Star promeut Repair Zen
    Five Star promeut Repair Zen
  • Albax électrifie sa flotte de véhicules
    Albax électrifie sa flotte de véhicules
  • Gruau sort de la procédure de sauvegarde
    Gruau sort de la procédure de sauvegarde
  • Careden au service de la carrosserie légère
    Careden au service de la carrosserie légère
  • Symach DryKing : la cabine pensée pour doubler le nombre de cycles
    Symach DryKing : la cabine pensée pour doubler le nombre de cycles
  • Les assureurs maintiennent leurs mesures de soutien aux carrossiers
    Les assureurs maintiennent leurs mesures de soutien aux carrossiers
  • Assercar et AkzoNobel deviennent partenaires
    Assercar et AkzoNobel deviennent partenaires
  • Métiffiot affiche en grand son savoir-faire
    Métiffiot affiche en grand son savoir-faire
  • [Rencontre] Thomas Kretzschmar, Prefikar (ex-Nobilas)
    [Rencontre] Thomas Kretzschmar, Prefikar (ex-Nobilas)
  • Fix Auto agrandit son maillage
    Fix Auto agrandit son maillage
  • Five Star plaide pour la mutualisation
    Five Star plaide pour la mutualisation
  • Carflex soutient l’économie locale
    Carflex soutient l’économie locale
  • Alliance Automotive Group et la tentation du vitrage
    Alliance Automotive Group et la tentation du vitrage
  • Siliglass approche les 30 centres
    Siliglass approche les 30 centres

Newsletter
Recherche