Les flottes publiques doivent favoriser les pneus rechapés

Publié le par .

Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage, les flottes publiques sont désormais tenues de favoriser des pneumatiques rechapés.

Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage, les flottes publiques sont désormais tenues de favoriser des pneumatiques rechapés. (© king-meiler)
Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage, les flottes publiques sont désormais tenues de favoriser des pneumatiques rechapés. (© king-meiler)

Dans le cadre de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, l’article 60 incite l’État, les collectivités territoriales, ainsi que leurs opérateurs, à privilégier le recours à des pneumatiques rechapés pour leurs flottes de véhicules légers et poids lourds afin de préserver les ressources naturelles.

Des dispenses sont accordées si une première consultation s’est révélée infructueuse. En effet, si l’offre en gommes rechapées est courante en poids lourds, elle l’est encore beaucoup moins en véhicules légers et VUL. À noter aussi que les véhicules d’urgence, ainsi que les véhicules militaires, ne sont pas concernés par cette directive. Cette dispense repose sur le fait que ces véhicules couvrent peu de kilomètres durant leur vie et que le rechapage ne peut être fait que sur des carcasses de pneumatiques de moins de 10 ans.

Exemplarité de la commande publique

Les professionnels du rechapage ne peuvent que se féliciter de la publication de cet article, qui montre l’exemplarité de la commande publique en matière de pneumatiques. Ils ont du reste participé au débat public sur le sujet.

« L’article 60 est un texte de compromis dont les professionnels du rechapage saluent la publication et l’ambition », commentent les professionnels du pneu. Pour eux, le rechapage ou le reconditionnement des pneumatiques est pertinent sur le plan environnemental, économique et sécuritaire avec un niveau de performances et de sécurité équivalent à celui d’une offre neuve.

« Ce modèle d’économie circulaire doit impérativement être soutenu face à une concurrence asiatique parfois déloyale et souvent destructrice sur le plan industriel, mais aussi social et environnemental », concluent le Syndicat national du caoutchouc et des polymères et le Syndicat des professionnels du pneu.

Mots clefs associés à cet article : Pneumatique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
    Equip Auto Alger songe à déployer des événements régionaux
  • Mauvais début d’année pour les ateliers
    Mauvais début d’année pour les ateliers
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 15 au 19 février 2021
  • IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
    IMA Technologies poursuit avec Feu Vert
  • Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
    Le CNPA fait le point sur les perspectives pour 2021
  • La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
    La digitalisation du parcours d’achat des VN s’accélère
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 8 au 12 février
  • Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
    Un décret oblige les stations autoroutières à s’équiper en bornes de recharge électrique
  • La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
    La vague de froid fait bondir l’activité de Mondial Assistance
  • IES Synergy accélére sur l’innovation
    IES Synergy accélére sur l’innovation
  • FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
    FlexFuel Energy Development réintègre la French Tech 120
  • Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
    Les deux propositions chocs du projet de loi Climat et résilience
  • Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
    Forte mobilisation et vif succès pour la sixième édition de la Semaine des services de l’automobile
  • Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
    Dans le rouge en 2020, Total compte aussi changer de nom
  • Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »
    Ne dites plus France Atelier, dites « Keybas »

Newsletter
Recherche