Les mauvais chiffres prévisibles du contrôle technique sont tombés

Publié le par .

L’organisme technique central (OTC) vient de rendre les chiffres du contrôle technique pour l’année passée. Les mauvais résultats présagés avec l’apparition du nouvel examen se confirment par l’augmentation significative des contre-visites de 0,43% pour les VP et 0,92 pour VUL.

Les mauvais chiffres prévisibles du contrôle technique sont tombés

Comme tous les ans à pareille époque (cette année un peu plus tard), les chiffres du contrôle technique tombent. Les observateurs de ce marché présageaient des résultats médiocres à cause de l’évolution de l’examen légal obligatoire. C’est confirmé par les rapports chiffrés qui dénoncent une augmentation significative des contre-visites de 0,43% pour les VP et 0,92 pour VUL.

Rappelons que l’année de transition 2018 a vu se pratiquer 2 types d’examen :
-  Du 1 janvier au 19 mai, le CT portait sur 12 fonctions, comprenant 140 points de contrôle pouvant conduire à 459 défaillances dont 206 soumises à l’obligation de contre-visite ou entraînant un report de la visite.
-  Depuis le 20 mai, le CT porte sur 9 fonctions, comprenant 149 points de contrôle pouvant conduire à 662 défaillances dont 364 soumises à l’obligation de contre-visite réparties en 234 majeures et 130 critiques.

En 2018, ce sont 25 466 916 contrôles techniques qui ont été réalisés dans l’hexagone représentant une augmentation de 0,41% par rapport à 2017. Pour sa part, le nombre d’installations de contrôles agréées et recensées au 31 décembre 2018 se porte à 6 372.

En ce qui concerne le détail des défaillances enregistrées et motivant une contre-visite, il s’établit ainsi :
Pour la tranche de « l’ancien » CT pratiqué jusqu’au 19 mai 2017 :
- 8,47 % pour les liaisons au sol (9,20 % en 2017)
- 8,05 % pour l’éclairage et la signalisation (8,89 % en 2017)
- 4,44 % pour le freinage (4,73 % en 2017)
- 4,14 % pour la pollution (4,55 % en 2017)
- 1,99 % pour la direction (2,14 % en 2017)
- 1,71 % pour la visibilité (2,08 % en 2017)
- 1,40 % pour les organes mécaniques (1,57 % en 2017)
- 1,18 % pour les équipements (1,28 % en 2017)
- 1,06 % pour l’identification (1,17 % en 2017)
- 0,81 % pour la carrosserie (0,86 % en 2017)
- 16,19 % pour l’équipement gaz (13,6 % en 2017)
- 0,14 % pour les VE ou hybrides (0,12 % en 2017)

Pour la tranche du « nouveau » CT pratiqué depuis le 20 mai 2017 :
- 10,88 % pour les liaisons au sol
- 10,62 % pour l’éclairage et la signalisation
- 6,88 % pour les nuisances
- 6,05 % pour le freinage
- 5 % pour le châssis
- 3,02 % pour les autres matériels
- 2,92 % pour la visibilité
- 2,78 % pour la direction
- 1,23 % pour l’identification

Nous reviendrons prochainement plus en détail sur ces résultats.

Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Contrôle technique : Dekra lance une campagne de recrutement de jeunes diplômés
    Contrôle technique : Dekra lance une campagne de recrutement de jeunes diplômés
  • Groupe SGS : 200 postes à pourvoir chez les contrôleurs techniques
    Groupe SGS : 200 postes à pourvoir chez les contrôleurs techniques
  • Dekra poursuit sa diversification
    Dekra poursuit sa diversification
  • Nouveau CT : pas si terrible que cela
    Nouveau CT : pas si terrible que cela
  • [infographie] Autovision explique le nouveau contrôle technique
    [infographie] Autovision explique le nouveau contrôle technique
  • SGS complète la formation de ses contrôleurs techniques sur smartphone
    SGS complète la formation de ses contrôleurs techniques sur smartphone
  • Sébastien Danvel nommé président d’Auto Sécurité
    Sébastien Danvel nommé président d’Auto Sécurité
  • Le durcissement programmé du contrôle technique
    Le durcissement programmé du contrôle technique
  • Contrôle pollution au C.T. : le ministère rend sa copie
    Contrôle pollution au C.T. : le ministère rend sa copie
  • Contrôle technique 2018, quelles sont les réelles modifications ?
    Contrôle technique 2018, quelles sont les réelles modifications ?
  • Les compétences du contrôle technique vont devoir se renforcer
    Les compétences du contrôle technique vont devoir se renforcer
  • SGS prête ses contrôleurs techniques
    SGS prête ses contrôleurs techniques
  • Le groupe SGS s’active autour de la nouvelle réglementation du C.T.
    Le groupe SGS s’active autour de la nouvelle réglementation du C.T.
  • Sécuritest aura un nouveau président en octobre
    Sécuritest aura un nouveau président en octobre
  • Dekra rappelle la dangerosité liée aux amortisseurs déficients
    Dekra rappelle la dangerosité liée aux amortisseurs déficients

Newsletter
Recherche