Les moteurs 1.2 l de Renault sujets à trop de casses

Publié le par .

UFC Que Choisir affirme qu’une surconsommation d’huile fragilise le moteur Renault 1.2 l largement diffusé. Le risque de casse est avéré. Le constructeur peine à reconnaître son erreur. Il est mis en demeure par l’organisation.

UFC Que Choisir affirme qu’une surconsommation d’huile fragilise le moteur Renault 1.2 l largement diffusé.
UFC Que Choisir affirme qu’une surconsommation d’huile fragilise le moteur Renault 1.2 l largement diffusé.

Le moteur essence 1.2 l (type H5FT), remplacé fin 2018 par le nouveau 1.3 l TCe, serait-il mal né ? C’est ce qu’affirme en substance le site d’UFC Que Choisir, réactions de nombreux consommateurs à l’appui sur un forum dédié.

« La fiabilité du moteur 1.2 l est aujourd’hui remise en cause, et de nombreux cas de surconsommation d’huile peuvent se traduire par la casse du moteur », alerte le site.

Après enquête, le journal s’est procuré une note technique faisant état de ce souci et des travaux d’expertise menés chez le constructeur. Elle mentionne clairement le problème de consommation d’huile (supérieure à 1 l/1 000 km). Le document précise que le problème de consommation excessive d’huile concerne les moteurs produits sur une période assez longue : du 1er octobre 2012 au 20 juillet 2016, soit presque quatre ans.

Un rapport de février 2016, émis par la direction qualité et satisfaction client de Renault, fait même état du processus de dégradation des soupapes d’échappement (conséquence de la surconsommation d’huile), qui peut alors engendrer la casse du moteur.

Ce moteur 1.2 l, décliné en plusieurs puissances (115, 120, 125 et 130 ch), a été monté sur bon nombre de modèles du groupe Renault (marques Dacia, Nissan et Renault) et chez son partenaire Mercedes. Cela représente, d’après les calculs de Que Choisir, pas moins de 400 000 voitures en France.

La remise en état du moteur peut coûter jusqu’à 10 000 euros selon la gravité. « En cas de bruit important, il faut contrôler et au besoin remplacer les segments, voire l’ensemble du bas moteur (pistons, bielles, segments…), ou même éventuellement le moteur complet », détaille Que Choisir.

Des travaux que le constructeur rechigne à prendre en charge. C’est pourquoi l’UFC Que Choisir vient de mettre en demeure Renault, Dacia, Nissan et Mercedes afin qu’ils procèdent à un rappel de tous les véhicules concernés et que les marques prennent en charge l’intégralité des frais de réparation.

Mots clefs associés à cet article : Renault

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • PSA digitalise un peu plus sa relation client en atelier
    PSA digitalise un peu plus sa relation client en atelier
  • Cetelem observe une mobilité fracturée
    Cetelem observe une mobilité fracturée
  • Mercedes et Proxiserve accompagnent l’installation de bornes de recharge
    Mercedes et Proxiserve accompagnent l’installation de bornes de recharge
  • Audi lance son application vocale
    Audi lance son application vocale
  • 130 agences Renault à reprendre
    130 agences Renault à reprendre
  • PSA : 2e édition de la Coupe du monde des service managers et conseillers commerciaux
    PSA : 2e édition de la Coupe du monde des service managers et conseillers commerciaux
  • La relation reste tendue entre les constructeurs et leur réseau de distribution
    La relation reste tendue entre les constructeurs et leur réseau de distribution
  • Nissan France : nouvelles nominations au comité de direction
    Nissan France : nouvelles nominations au comité de direction
  • FCA et la 5G
    FCA et la 5G
  • Véhicules électriques : + 53 % en octobre
    Véhicules électriques : + 53 % en octobre
  • Qui sont les plus grands constructeurs automobiles au monde ?
    Qui sont les plus grands constructeurs automobiles au monde ?
  • Nissan Le Club s’étend aux accessoires
    Nissan Le Club s’étend aux accessoires
  • PSA et FCA parlent fusion
    PSA et FCA parlent fusion
  • Bodemer lance son job dating des métiers de l’après-vente
    Bodemer lance son job dating des métiers de l’après-vente
  • PSA nomme Marc Bocqué responsable de la communication et des relations extérieures
    PSA nomme Marc Bocqué responsable de la communication et des relations extérieures

Newsletter
Recherche