Les pros du lavage se revendiquent d’utilité publique

Publié le par .

La branche du métier du lavage du CNPA lance une campagne d’information pour faire reconnaitre l’engagement du secteur en faveur de la préservation de l’environnement.

Les pros du lavage se revendiquent d’utilité publique

La branche du métier du lavage du CNPA lance une campagne d’information pour faire reconnaitre l’engagement du secteur en faveur de la préservation de l’environnement.
La filière, qui emploie 24 500 actifs, a mutualisé des données inédites qu’elle restitue sous la forme de supports didactiques. Ces chiffres et analyses démontrent qu’avec une utilisation optimale d’eau, les systèmes de lavage en station, quels qu’ils soient, contribuent à la réduction de la consommation.

En même temps, leur dispositif d’assainissement des eaux de lavage protège les nappes phréatiques de la pollution présente sur les véhicules, évaluée à des milliers de tonnes d’hydrocarbures et de métaux lourds par an. « Ce rôle de filtre est vital pour nos ressources d’eau potable et mérite la reconnaissance » lance le CNPA.

La campagne « Centre en activité, environnement préservé  » accompagne l’action collective de la branche Métier. Elle vise une collaboration plus soutenue avec les pouvoirs publics et professionnels de l’eau dans l’élaboration des politiques efficaces de préservation durable de la ressource en eau.

Chaque année, les centres de lavage automobile traitent plus de 48 000 tonnes de boues polluées présentes sur les voitures (hydrocarbures, résidus d’huiles, de pneus) et évitent ainsi que ces polluants ne s’infiltrent dans les sols et les eaux souterraines.

Depuis longtemps la filière justifie sa maîtrise de la consommation d’eau par l’utilisation de systèmes de lavage économiseur d’eau. Haute pression, portique, tunnel, quel qu’il soit, il consommera toujours 2 à 3 fois moins qu’un lavage à domicile. Aujourd’hui, la profession va plus loin dans son argumentation en affirmant que la consommation est quasi nulle dans un centre de lavage car plus de 95% de l’eau utilisée est récupérée par un système d’assainissement et restituée. L’eau filtrée est dirigée vers les stations d’épuration et les boues polluées sont collectées par des organismes agréés.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Lavage

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Clas, résolument orienté vers le digital
    Clas, résolument orienté vers le digital
  • La Fiev accueille six nouveaux adhérents
    La Fiev accueille six nouveaux adhérents
  • Infrastructure de recharge : dynamique mais décalée
    Infrastructure de recharge : dynamique mais décalée
  • Proxiserve rachète ZEborne
    Proxiserve rachète ZEborne
  • La FNA attend un coup de pouce de l’État
    La FNA attend un coup de pouce de l’État
  • Garage du futur : l’Anfa va expérimenter de nouvelles formations
    Garage du futur : l’Anfa va expérimenter de nouvelles formations
  • Toyota et Tesla rappelés à l’ordre par la filière indépendante
    Toyota et Tesla rappelés à l’ordre par la filière indépendante
  • Automechanika en version light hybride en 2021 et 100 % physique en 2022
    Automechanika en version light hybride en 2021 et 100 % physique en 2022
  • [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 26 au 30 avril 2021
    [Vidéo] L’essentiel des actualités - Semaine du 26 au 30 avril 2021
  • Jérôme Poirier prend la direction de Chimirec Malo
    Jérôme Poirier prend la direction de Chimirec Malo
  • Robert Bassols est le nouveau président de la FNA
    Robert Bassols est le nouveau président de la FNA
  • Securycar dévoile Coyote SecuryT et autosphere SereniT
    Securycar dévoile Coyote SecuryT et autosphere SereniT
  • Les assureurs se mobilisent pour la relance des PME-ETI
    Les assureurs se mobilisent pour la relance des PME-ETI
  • Optym-Ha s’investit dans la rénovation d’échappement
    Optym-Ha s’investit dans la rénovation d’échappement
  • Premier trimestre en baisse pour l’après-vente
    Premier trimestre en baisse pour l’après-vente

Newsletter
Recherche