Les transports Mehez prévient la somnolence au volant

Publié le par .

Les transports Mehez vont équiper certains de ses camions, qui roulent de nuit, d’un système de détection de la somnolence basé sur la mesure du rythme cardiaque.

Les transports Mehez prévient la somnolence au volant

Les Transports Mehez vont tester auprès de leurs chauffeurs, qui roulent de nuit, la technologie développée par CORE : un système scientifique de détection des premiers signes de l’endormissement au volant.

La technologie, basée sur la variabilité de la fréquence cardiaque, mesure scientifiquement, à l’aide de capteurs déployés dans l’habitacle des camions, la somnolence pendant que le chauffeur est au volant. Et surtout, elle l’identifie à un stade précoce, et agit en temps réel de manière à prévenir les risques.
Plusieurs possibilités existent : les capteurs peuvent être portés par le chauffeur sous forme d’un brassard, ajoutés sur son siège ou insérés dans les sièges du véhicule au moment de sa conception.

En parallèle, ces capteurs sont reliés à un logiciel dans une application mobile ou intégré directement dans le système d’information du camion. Logiciel qui permet d’activer des alertes, d’utiliser les données du GPS pour proposer un arrêt en toute sécurité, d’interagir avec le système d’information du véhicule (éclairage, température, sons...) pour réveiller le chauffeur ou l’amener à s’arrêter en toute sécurité.

Benoît Menez, président directeur général des Transports Mehez, déclare : « Nous avons aussitôt adhéré à l’intégration de cette technologie dans nos camions. C’est notre rôle, en tant que transporteur de rendre la route plus sûre pour nos chauffeurs, et pour les autres. Ils sont un maillon essentiel de notre économie et on connait l’importance de leur mobilisation en temps de crise. Nous savons que, pour tous les chauffeurs amenés à circuler la nuit, c’est une hantise de s’endormir au volant.  »

Entreprise installée depuis 1955 dans le Nord (59), les transports Mehez emploient 120 salariés et 55 chauffeurs routiers. Leurs 50 camions parcourent plus de 5 millions de kilomètres par an, dans 23 pays d’Europe et effectuent 40 000 missions. L’entreprise, qui dispose aussi d’un entrepôt de 80 000 m2, fait partie du réseau Evolutrans. Elle enregistre un chiffre d’affaires de 11 M€.

Dans la même rubrique :

  • Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne
    Covid-19 : le secteur du transport routier salue le plan de la Commission pour stimuler l’économie européenne
  • Covid-19 : quels surcoûts pour protéger les salariés ?
    Covid-19 : quels surcoûts pour protéger les salariés ?
  • Crise du Covid-19 : la FNTR publie sa troisième enquête d’impact
    Crise du Covid-19 : la FNTR publie sa troisième enquête d’impact
  • L’OTRE écrit aux élus de l’État pour faire stopper temporairement le cabotage
    L’OTRE écrit aux élus de l’État pour faire stopper temporairement le cabotage
  • Lidl récompense les chauffeurs
    Lidl récompense les chauffeurs
  • Transarco se lance dans la logistique et intègre le groupement Tred Union
    Transarco se lance dans la logistique et intègre le groupement Tred Union
  • Les Transports Bray mobilisés et reconnaissants
    Les Transports Bray mobilisés et reconnaissants
  • Le gaz et le biodiesel, solutions pour la transition énergétique selon les Transports CST
    Le gaz et le biodiesel, solutions pour la transition énergétique selon les Transports CST
  • Le plan de relance de l’OTRE après l’épidémie de Covid-19
    Le plan de relance de l’OTRE après l’épidémie de Covid-19
  • La FNTR lance une campagne pour valoriser le secteur du transport routier de marchandises
    La FNTR lance une campagne pour valoriser le secteur du transport routier de marchandises
  • Transport, la reprise s’engage
    Transport, la reprise s’engage
  • TRM et COVID-19 : maintien du transport de marchandises transmanche
    TRM et COVID-19 : maintien du transport de marchandises transmanche
  • Le TRM attend davantage du Gouvernement
    Le TRM attend davantage du Gouvernement
  • La région Île-de-France et la FNTR mettent à disposition des aires de repos et des masques
    La région Île-de-France et la FNTR mettent à disposition des aires de repos et des masques
  • L’OTRE réclame la mise en œuvre de la clause de sauvegarde sur le cabotage
    L’OTRE réclame la mise en œuvre de la clause de sauvegarde sur le cabotage

Newsletter
Recherche