MAN le révolutionnaire

Publié le par .

En marge du Salon Intermat, MAN a communiqué sur sa feuille de route concernant les évolutions technologiques. Au programme : électrification, platooning et connectivité.

Jean-Yves Kerbrat, président de MAN Truck & Bus France.
Jean-Yves Kerbrat, président de MAN Truck & Bus France.

« Révolutionner le monde du transport ! » Telle est l’ambition de MAN, qui vient de présenter sa feuille de route avec la volonté de concevoir le véhicule de demain. Un véhicule qui sera autonome, propre et connecté.

Propre ? Pour le constructeur, filiale du groupe Volkswagen et qui prépare son entrée en Bourse, l’écologie passe par l’électrification, une priorité stratégique. « Nous travaillons sur le sujet de la réduction de l’impact de notre secteur sur l’environnement depuis de nombreuses années. L’électricité nous semble la technologie la moins polluante et la plus adaptée. Nous avons pour objectif, notamment dans le transport urbain de marchandises, d’arriver à un TCO équivalent à celui du diesel » affirme Jean-Yves Kerbrat, président de MAN Truck & Bus France.

Dès le premier trimestre 2019, la marque proposera à des flottes françaises une dizaine de véhicules 100 % électriques de distribution urbaine de 3,5 t avec l’eTGE. La production de série sera effective en fin d’année.

L’autre grand chantier actuel sur lequel travaille MAN porte sur la mise en application de la conduite autonome à travers les convois de camions (platooning). Ceux-ci doivent permettre de réduire considérablement l’accidentologie et la consommation de carburant (– 10 %). Ils améliorent aussi le confort du chauffeur. Fin juin, le constructeur envisage des tests en conditions réelles en Allemagne.

360 000 véhicules connectés à RIO

Les services connectés sont aussi au programme. « La digitalisation des services est très attendue des consommateurs et donc de nos clients, qui montrent chaque jour plus d’exigences en la matière. Leur proposer des services connectés, à la pointe de la technologie, pour qu’ils puissent optimiser leur activité et se déplacer dans les meilleures conditions de sécurité et d’efficacité, est une priorité pour nous », explique Jean-Yves Kerbrat. Depuis 2017, la marque équipe de série tous ses camions du boîtier de connexion RIO. À ce jour, 360 000 véhicules sont connectés à la plate-forme.

Enfin, MAN prévoit d’investir 20 millions d’euros dans le déploiement de son réseau en 2018 et 2019, avec par exemple la construction de trois nouveaux centres de service à Rennes, Strasbourg et Lyon. Le recrutement de 400 collaborateurs est également prévu d’ici à fin 2018.

Mots clefs associés à cet article : MAN

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Karin Rådström prend la tête de Mercedes-Benz Truck
    Karin Rådström prend la tête de Mercedes-Benz Truck
  • MAN s’adapte au protocole sanitaire
    MAN s’adapte au protocole sanitaire
  • 100 000 camions BharatBenz sur les routes indiennes
    100 000 camions BharatBenz sur les routes indiennes
  • MAN : la nouvelle génération arrive en France
    MAN : la nouvelle génération arrive en France
  • Scania pousse le VO avec des offres tarifaires attractives
    Scania pousse le VO avec des offres tarifaires attractives
  • Iveco France « en mode survie »
    Iveco France « en mode survie »
  • Renault Trucks alimente les conducteurs
    Renault Trucks alimente les conducteurs
  • Alliance entre Daimler Trucks et Volvo Group pour le développement de la pile à combustible
    Alliance entre Daimler Trucks et Volvo Group pour le développement de la pile à combustible
  • Gruau lance à l’occasion de la crise sanitaire sa Digital Academy
    Gruau lance à l’occasion de la crise sanitaire sa Digital Academy
  • Iveco relance la production en Italie et en Espagne
    Iveco relance la production en Italie et en Espagne
  • Scania dévoile ses résultats du premier trimestre
    Scania dévoile ses résultats du premier trimestre
  • Les ventes de camions chutent de 72 % en avril
    Les ventes de camions chutent de 72 % en avril
  • MAN redémarre sa production
    MAN redémarre sa production
  • Covid-19 : Iveco soutient diverses initiatives à travers l’Europe
    Covid-19 : Iveco soutient diverses initiatives à travers l’Europe
  • Le premier DAF « après Covid-19 » quitte la chaine de production
    Le premier DAF « après Covid-19 » quitte la chaine de production

Newsletter
Recherche