Marché de l’occasion : + 1 % sur le semestre

Publié le par .

Malgré un mois de juin en baisse, le marché du véhicule d’occasion se porte bien avec une progression de 1 % sur les six premiers mois de l’année.

Malgré un mois de juin en baisse, le marché du véhicule d’occasion se porte bien avec une progression de 1 % sur les six premiers mois de l’année.
Malgré un mois de juin en baisse, le marché du véhicule d’occasion se porte bien avec une progression de 1 % sur les six premiers mois de l’année.

En raison du plus faible nombre de jours ouvrés en juin 2019 qu’en juin 2018, le mois enregistre une baisse de 9,5 % de ventes de véhicules d’occasion (458 904 immatriculations). Malgré ce recul, sur le premier semestre 2019 le marché de l’occasion augmente de 1 % par rapport à la même période un an plus tôt. Cette hausse reste cependant inférieure à celle de l’année 2017.

Il s’est vendu sur les six premiers mois de l’année 2 927 592 VO. Les marques françaises connaissent des résultats contrastés, avec – 3,1 % chez Renault, + 0,9 % pour Peugeot et – 1 % du côté de Citroën. Dacia (+ 15,5 %), Skoda (+ 14 %), Hyundai (+ 8,3 %) et Kia (+ 6,6 %) sont celles qui ont le plus progressé en un an.

Le marché de la voiture neuve affiche un résultat inverse avec une perte de 1,8 % sur l’ensemble du premier semestre, soit 1 166 453 immatriculations contre 1 187 340 en 2018. Le rapport VO/VN s’établit à 2,45.

Les moins de 5 ans en progression

Les occasions de moins de 5 ans sont de plus en plus demandées en raison de leur niveau de pollution moindre. C’est aussi dans ce segment que les acheteurs vont trouver les SUV tant recherchés (18 % du marché de l’occasion en juin). À l’inverse, les occasions de plus de 16 ans sont moins plébiscitées, alors que ce segment d’âge progressait encore en 2017.

Les motorisations essence continuent leur progression (+ 5,8 % avec une part de marché de 36,2 %) dans un marché encore largement dominé par les diesels (61,9 %). Les motorisations alternatives progressent notablement mais dans un volume qui reste faible par manque d’offres sur le marché du VO. Ainsi, l’hybride augmente de 26,6 % avec une part de marché de 1,3 % et les véhicules électriques, de 94,1 % avec une part de marché de 0,3 %.

« Nous sommes confiants pour le second semestre 2019, qui devrait confirmer la tendance de ce début d’année. La progression en 2019 devrait atteindre 2 % par rapport à 2018 » commente Vincent Hancart, directeur général d’AutoScout24 France.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules d’occasion, Marché

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • CapCar se déploie au Mans
    CapCar se déploie au Mans
  • Prime à la conversion : Bercy débloque 70 millions d’euros supplémentaires
    Prime à la conversion : Bercy débloque 70 millions d’euros supplémentaires
  • VPN Auto, un réseau en mutation
    VPN Auto, un réseau en mutation
  • BCA Europe lance les « Electric Fridays »
    BCA Europe lance les « Electric Fridays »
  • LLD : le marché progresse toujours
    LLD : le marché progresse toujours
  • Baromètre du marché VO en octobre
    Baromètre du marché VO en octobre
  • Histo-Auto, « une start-up de vieux expérimentés »
    Histo-Auto, « une start-up de vieux expérimentés »
  • Kyump devient CapCar
    Kyump devient CapCar
  • Quand vendre son véhicule ?
    Quand vendre son véhicule ?
  • Leboncoin s’offre l’Argus
    Leboncoin s’offre l’Argus
  • Étude du marché français du véhicule électrique d’occasion
    Étude du marché français du véhicule électrique d’occasion
  • Pas de vacances pour le V.O. en août
    Pas de vacances pour le V.O. en août
  • Marché VO : hausse record de 9,3 % au mois de juillet
    Marché VO : hausse record de 9,3 % au mois de juillet
  • Le CNPA obtient des engagements sur la prime à la conversion
    Le CNPA obtient des engagements sur la prime à la conversion
  • Auto1 Group fête ses cinq ans d’implantation en France
    Auto1 Group fête ses cinq ans d’implantation en France

Newsletter
Recherche