NSK veut se faire un nom sur le marché de la rechange

Publié le par .

À l’occasion de son centième anniversaire, NSK a décidé de lancer officiellement son offre dédiée à l’aftermarket. Un défi pour l’équipementier nippon, conscient de son arrivée tardive sur un marché du roulement où il entend bien asseoir sa marque.

Mickael Mirek veut arriver au niveau des leaders du marché d'ici à 2021.
Mickael Mirek veut arriver au niveau des leaders du marché d'ici à 2021.

Faire partie des leaders du marché du roulement dans les cinq prochaines années, c’est l’objectif que s’est fixé NSK dans l’Hexagone. Très discret jusqu’ici en aftermarket, l’équipementier japonais a profité de la dernière édition du Salon Automechanika Francfort pour lancer officiellement sa première offre dédiée à la rechange.

L’offensive se concentre, pour le moment, sur ProKIT : une gamme de kits de roulements incluant tous les éléments nécessaires à leur remplacement (joints, écrous, goujons, etc.). Pour aider les garages et les distributeurs, chaque emballage est doté d’un QR-code fournissant des informations sur les applications de chaque kit. Ce catalogue, qui réunit pour le moment une centaine de références, devrait être étoffé dans les deux à trois prochaines années pour couvrir 95 % des besoins du marché.

Si l’offre se veut prometteuse, NSK est pourtant conscient que la marque devra faire ses preuves avant de conquérir un marché dominé par NTN-SNR, Schaeffler ou encore SKF. L’équipementier entend pour cela faire valoir son premier atout : son statut en première monte. « Notre forte présence chez les constructeurs, en particulier le groupe Volkswagen, nous donne une véritable légitimité en seconde monte. C’est pourquoi, à la différence de certains de nos concurrents, nous souhaitons adopter un positionnement premium avec un des composants de qualité d’origine » lance Mickael Mirek, responsable aftermarket France de NSK.

Une vitrine digitale déjà en ligne

JPEG - 121.8 ko
La gamme ProKIT est constituée de pièces issues de l’équipement d’origine.
Pour valoriser la qualité de ses produits, le groupe japonais a d’ailleurs mis en ligne un site web dédié à son offre après-vente, nsk-autoaftermarket, proposant un catalogue électronique. Disponible en anglais et en allemand, le portail sera traduit en français avant la fin de l’année et bénéficiera à terme de services supplémentaires.

Ce n’est pas tout : l’équipementier n’exclut pas, à terme, de renforcer également son offre produits pour la rechange en y ajoutant ses roulements fabriqués en première monte pour la chaîne de transmission, le moteur, etc. « Ce lancement ne représente que la première étape dans notre stratégie de développement. Nous avons de fortes ambitions ! » clame Mickael Mirek. Ainsi, si la rechange représente moins de 5 % du chiffre d’affaires de NSK, le groupe entend porter cette part à 10 % dans les prochaines années.

Mots clefs associés à cet article : NSK, Automechanika

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Nissens complète sa gamme de turbos
    Nissens complète sa gamme de turbos
  • Michelin redresse la barre au troisième trimestre 2020
    Michelin redresse la barre au troisième trimestre 2020
  • Bosch célèbre 90 ans d’innovations dans le freinage
    Bosch célèbre 90 ans d’innovations dans le freinage
  • ZF Aftermarket élargit sa gamme d’amortisseurs à pilotage électronique
    ZF Aftermarket élargit sa gamme d’amortisseurs à pilotage électronique
  • Suite du feuilleton de l’usine de pneus Bridgestone à Béthune
    Suite du feuilleton de l’usine de pneus Bridgestone à Béthune
  • Pour Bosch, moteur thermique et préservation de l’environnement restent compatibles
    Pour Bosch, moteur thermique et préservation de l’environnement restent compatibles
  • Bardahl se rapproche de Biomotors
    Bardahl se rapproche de Biomotors
  • CTEK confirme la croissance des ventes de chargeurs de batteries
    CTEK confirme la croissance des ventes de chargeurs de batteries
  • Le décret relatif au port de pneus neige en hiver enfin publié au JO
    Le décret relatif au port de pneus neige en hiver enfin publié au JO
  • La Fiev gagne deux adhérents de poids
    La Fiev gagne deux adhérents de poids
  • Dominique Stempfel (SPP) rappelle les pouvoirs publics à leur devoir de cohérence
    Dominique Stempfel (SPP) rappelle les pouvoirs publics à leur devoir de cohérence
  • Corteco ouvre son catalogue « Étanchéité »
    Corteco ouvre son catalogue « Étanchéité »
  • Michelin distingué lors des Grands Prix de l’accélération digitale 2020
    Michelin distingué lors des Grands Prix de l’accélération digitale 2020
  • [Vidéo] Entretien avec Daniel Rochefort, Delphi Technologies
    [Vidéo] Entretien avec Daniel Rochefort, Delphi Technologies
  • [Vidéo] rencontre avec Noureddine Saidi, de BorgWarner
    [Vidéo] rencontre avec Noureddine Saidi, de BorgWarner

Newsletter
Recherche