Nec dévoile sa voiture volante

Publié le par .

Le groupe japonais, spécialiste dans l’informatique et la télécommunication, a présenté une voiture volante qui a fait ses débuts lundi dans la banlieue de Tokyo. Un premier prototype qui révèle l’ambition du pays : introduire une nouvelle mobilité dans le quotidien.

Le Japon veut devenir le leader des voitures volantes.
Le Japon veut devenir le leader des voitures volantes.

Nec a prouvé par deux vols de démonstration qu’une voiture pouvait voler. L’essai d’environ 1 minute a été effectué à 3 mètres de hauteur dans une cage prévue à cet effet. Ressemblant à un grand drone, cette voiture volante est sans pilote. Munie d’une batterie au lithium, elle dispose de quatre hélices, de trois roues et d’une cabine, pour d’éventuels passagers.
L’objectif : une transition entre la conduite sur route et le vol. Nec rappelle qu’il a conçu sa voiture volante pour effectuer des livraisons sans pilote, ou encore pour la cybersécurité. Si tout va bien, en 2023, le transport de marchandises se fera par voiture volante.

Parmi les autres acteurs clés du projet de voitures volantes, figurent le constructeur automobile Toyota, la société de jeux vidéo Bandai Namco et la société Cartivator, partenaire du projet.

Des obstacles persistent

Le gouvernement japonais soutient le développement de la voiture volante et souhaite son utilisation par la population d’ici à 2030. La voiture volante tend à être une alternative aux hélicoptères, avec des coûts d’entretien moins élevés. De plus, son utilisation permettrait de décongestionner le trafic et donc de dépolluer peu à peu les villes. « Nous nous positionnons comme un facilitateur de la mobilité aérienne, en fournissant des données de localisation et en construisant une infrastructure de communication pour les voitures volantes », explique Kouji Okada, responsable du projet chez Nec. Cependant, des obstacles demeurent, tels que la durée de vie de la batterie, les réglementations et la sécurité.

La voiture volante a toujours fait partie de notre imaginaire. De nombreuses sociétés veulent que ce rêve se transforme en réalité, à l’image de l’Américain Goodyear, qui a conçu un pneu spécifique aux voitures volantes, baptisé Aero.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Innovation, Goodyear, Mobilité

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • WeProov présente son IA dédiée à l’inspection automatique des véhicules
    WeProov présente son IA dédiée à l’inspection automatique des véhicules
  • Goodyear lance sa plate-forme « AndGo »
    Goodyear lance sa plate-forme « AndGo »
  • Flir Systems et Ansys œuvrent ensemble pour la sécurité des véhicules autonomes
    Flir Systems et Ansys œuvrent ensemble pour la sécurité des véhicules autonomes
  • Sony dévoile un concept-car autonome
    Sony dévoile un concept-car autonome
  • Continental au CES entre 3D et transparence
    Continental au CES entre 3D et transparence
  • Bosch complète sa gamme de capteurs pour la conduite automatisée
    Bosch complète sa gamme de capteurs pour la conduite automatisée
  • Bosch réinvente le pare-soleil
    Bosch réinvente le pare-soleil
  • Bridgestone dévoile ses solutions de mobilité au CES 2020
    Bridgestone dévoile ses solutions de mobilité au CES 2020
  • Heex Technologies retenu par Microsoft pour ses travaux sur la voiture autonome
    Heex Technologies retenu par Microsoft pour ses travaux sur la voiture autonome
  • Bosch surveille le conducteur
    Bosch surveille le conducteur
  • MTA innove avec un combiné d’instruments incurvé
    MTA innove avec un combiné d’instruments incurvé
  • BorgWarner complète sa famille de moteurs électriques HVH
    BorgWarner complète sa famille de moteurs électriques HVH
  • Continental prêt pour l’arrivée du DAB+ sur les autoradios
    Continental prêt pour l’arrivée du DAB+ sur les autoradios
  • Pirelli intègre la 5G à ses pneus
    Pirelli intègre la 5G à ses pneus
  • Dyson abandonne la voiture électrique
    Dyson abandonne la voiture électrique

Newsletter
Recherche