Nice envisage la mise en place d’une ZFE pour le transport de marchandises

Publié le par .

Le sujet des ZFE-m, que le Gouvernement encourage vivement, fait naître des réflexions, voire des tensions, de diverses natures dans les agglomérations. À Nice, l’idée d’une zone à faibles émissions incluant la promenade des Anglais pour les véhicules transportant des marchandises est à l’étude.

Nice envisage la mise en place d’une ZFE pour le transport de marchandises

Ce n’est qu’un début, mais la mise en œuvre des ZFE et la définition de leurs règles mettent de l’électricité dans l’air dans plusieurs agglomérations. C’est notamment le cas à Nice, où la municipalité travaille sur une « ZFE livraisons ». Celle-ci se focalise sur le transport de marchandises, qui représenterait autant de pollution que les voitures dans la ville. Pour les voitures, les élus rappellent qu’un effort a déjà été fait par le biais du tramway, qui a permis une diminution de 20 000 voitures, notamment sur la très exposée promenade des Anglais.

Négociations sous conditions

Le projet a été transmis au ministère de la Transition écologique, dont les premiers éléments de réponses sont attendus avec impatience. Car le maire, Christian Estrosi, a posé une condition importante, comme il le détaillait chez nos confrères de Nice-Matin : « Je suis favorable à une ZFE qui comprendrait la Promenade, à une condition : la suppression du péage autoroutier de Saint-Isidore. S’il ne l’est pas, nous aurons toujours les transports de marchandises, qui représentent la moitié de la pollution routière de la ville. Et qui, s’ils décident d’éviter la ZFE, engorgeront d’autres quartiers. Et il est hors de question de sacrifier d’autres quartiers de Nice. Il faut ce contournement gratuit. »

Une plateforme logistique de dégroupage

Dans le même temps, la promenade des Anglais ne serait plus une « route à grande circulation », ce qui permettrait d’en détourner les poids lourds, qui y sont légion. Il n’en reste pas moins qu’il faut trouver une solution alternative pour ne pas compliquer les flux de marchandises et leurs livraisons. À l’étude, « la création d’une plate-forme logistique pour dégrouper les livraisons de gros tonnage en confiant leurs marchandises à des véhicules de 3,5 t maximum, qui devront être propres. Et seuls ces véhicules pourront effectuer des livraisons en centre-ville », explique Christian Estrosi.

Rappelons que Nice s’est déjà équipée d’un dispositif de caméras pour contrôler ses accès. À suivre, dans la mesure où cela peut avoir une incidence économique sur les transporteurs et les entreprises.

Mots clefs associés à cet article : Environnement, Poids lourd, Transport

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Transport & Logistique : la crise sanitaire continue de bouleverser l’organisation du travail
    Transport & Logistique : la crise sanitaire continue de bouleverser l’organisation du travail
  • Stef accuse un repli de son CA de 6,7 % au troisième trimestre
    Stef accuse un repli de son CA de 6,7 % au troisième trimestre
  • Le premier Scania 770 S A4x2 est pour STV
    Le premier Scania 770 S A4x2 est pour STV
  • Les transports Duboc optent pour des Volvo FH 460 au GNL
    Les transports Duboc optent pour des Volvo FH 460 au GNL
  • Fraikin boucle le dossier de rachat de Via Location
    Fraikin boucle le dossier de rachat de Via Location
  • Le moral des transporteurs au plus bas depuis 2008
    Le moral des transporteurs au plus bas depuis 2008
  • La FNTR relance sa campagne de soutien à la filière
    La FNTR relance sa campagne de soutien à la filière
  • Quelles perspectives économiques pour le TRM ?
    Quelles perspectives économiques pour le TRM ?
  • Le groupement Astre réélit Denis Baudouin à sa présidence
    Le groupement Astre réélit Denis Baudouin à sa présidence
  • Plan Climat : la réduction des émissions de GES est l’enjeu majeur
    Plan Climat : la réduction des émissions de GES est l’enjeu majeur
  • Le transporteur Tratel labellisé « Objectif CO2 »
    Le transporteur Tratel labellisé « Objectif CO2 »
  • Le néerlandais Den Hartogh prend le contrôle d’un transporteur chinois
    Le néerlandais Den Hartogh prend le contrôle d’un transporteur chinois
  • TRM européen 2018 : l’Ouest reprend des couleurs
    TRM européen 2018 : l’Ouest reprend des couleurs
  • Post Covid-19 : le TRM se redresse en août
    Post Covid-19 : le TRM se redresse en août
  • Pas si polluant le TRM !
    Pas si polluant le TRM !

Newsletter
Recherche