Nokian Tyres cible l’Europe et l’Amérique du Nord

Publié le par .

Alors que la plus importante part de production du manufacturier finlandais est basée en Russie – dans une usine qui se veut des plus modernes –, Nokyan Tyres souhaite étendre ses parts de marché européennes et nord-américaines. Dans cette optique, le manufacturier ouvrira une troisième usine aux États-Unis, en 2018, et une quatrième sur le sol européen.

Nokian Tyres cible l’Europe et l’Amérique du Nord

Dix-sept millions de pneus, soit 48 000 unités par jour. C’est la capacité de production annuelle de l’usine russe de Nokian Tyres, basée à Vsevolozhsk, près de Saint-Pétersbourg, contre 3,5 millions d’unités sur son site de Nokia (Finlande). Si le manufacturier a délocalisé une grande partie de sa production – qui fournit le marché européen dont la France – en Russie, pour obtenir des coûts de production moindres, il entend également continuer à garder sa position d’acteur premium. Pour ce faire, l’usine russe s’est dotée d’une chaîne de production qui se veut moderne grâce à des processus automatisés (chariots élévateurs sans conducteur, contrôle laser…) mais avec une dimension humaine importante puisque des employés expérimentés vérifient chaque jour manuellement quelques centaines de lignes de production.

JPEG - 704.5 ko
Alors que 70 % de sa production russe est dédiée à l’export (plus de 40 pays), Nokian Tyres souhaite poursuivre son développement sur les marchés européens et nord-américain car ses ventes sur ces zones sont respectivement en hausse de 5,5 % et 16,5 % en 2017. Le manufacturier finlandais prévoit ainsi la construction en 2018 d’une usine d’une capacité de production annuelle de 4 millions d’unités à Dayton, aux États-Unis. Nokian y a investi 360 millions de dollars. Le manufacturier prévoit les premières fabrications à l’horizon 2020 pour affecter la production de l’usine russe au marché local (également en pleine expansion) et s’attaquer de front à celui-ci. Dans cette optique, le manufacturier entend éventuellement investir dans la construction d’un nouveau site sur le sol européen. « C’est une prochaine étape logique » commente Andrei Pantioukhov, directeur général de l’usine de Vsevolozhsk et vice-président de Nokian Tyres.

JPEG - 634 ko
Pour poursuivre sa croissance le manufacturier s’appuiera sur ses réseaux locaux de distribution : ses revendeurs agréés, les NAD (Nokian Tyres Autorized Dealers), dont 125 des quelque 1 700 magasins sont implantés dans l’Hexagone, mais aussi le réseau du pneumaticiens Vianor, qui compte aujourd’hui 1 486 centres (dont 34 en France) répartis dans 26 pays. « Nous investissons pour développer notre activité sur le marché européen, et la France est l’un de nos principaux axes de croissance. Nous investissons dans tous les domaines de la logistique commerciale, des ventes, du marketing, des formations, du service à la clientèle… », explique la direction finlandaise.

Mots clefs associés à cet article : Nokian Tyres, Pneumatique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • [Video] La maintenance des courroies d’accessoires
    [Video] La maintenance des courroies d’accessoires
  • ZF coPilot : dernière étape avant l’autonomie complète
    ZF coPilot : dernière étape avant l’autonomie complète
  • Bosch accueille Daniel Berreby à la direction commerciale de la rechange automobile
    Bosch accueille Daniel Berreby à la direction commerciale de la rechange automobile
  • Faurecia investit dans l’acoustique
    Faurecia investit dans l’acoustique
  • Steigentech : Peter Verdonckt aux commandes de l’aftermarket
    Steigentech : Peter Verdonckt aux commandes de l’aftermarket
  • Delphi Technologies enrichit son offre de climatisation
    Delphi Technologies enrichit son offre de climatisation
  • ZF confirme le succès de sa transmission automatique à huit vitesses
    ZF confirme le succès de sa transmission automatique à huit vitesses
  • Innovations : Valeo survole le palmarès des brevets
    Innovations : Valeo survole le palmarès des brevets
  • Bridgestone devient propriétaire de TomTom Telematics
    Bridgestone devient propriétaire de TomTom Telematics
  • Stefan May prend la tête de Continental en France
    Stefan May prend la tête de Continental en France
  • Chargestorm présente son chargeur urbain
    Chargestorm présente son chargeur urbain
  • Faurecia se dote d’une quatrième division après ses acquisitions
    Faurecia se dote d’une quatrième division après ses acquisitions
  • TecAlliance propose l’analyse prédictive
    TecAlliance propose l’analyse prédictive
  • Yann Brillat-Savarin, nouveau vice-président exécutif de Faurecia
    Yann Brillat-Savarin, nouveau vice-président exécutif de Faurecia
  • Delphi Technologies lance son programme GDI
    Delphi Technologies lance son programme GDI

Newsletter
Recherche