Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation

Publié le par .

La FNAA réagit aux propos raccourcis dans la presse des assureurs, qui laissent à penser que les réparateurs sont en partie coupables des hausses annoncées des primes d’assurance.

Le coût de l'assurance auto va encore augmenter en 2017.
Le coût de l'assurance auto va encore augmenter en 2017.

« Non ! Les carrossiers ne sont pas responsables de la hausse du coût de la réparation. » C’est le cri de colère de la FNAA, qui réagit vivement à une récente enquête de notre confrère Les Échos, au sein de laquelle les assureurs justifient la prochaine augmentation de leurs primes d’assurance par l’inflation du coût de la réparation.

« Sans plus de précision, les assureurs laissent encore une fois entendre que les réparateurs sont les principaux responsables de cet état de fait » s’agace la fédération. Pour le FNAA, c’est surtout le monopole des constructeurs en matière de pièces de carrosserie qui explique l’essentiel de ces augmentations tarifaires, bien loin devant le coût de la main-d’œuvre des réparateurs.

Des constructeurs maîtres du jeu

L’organisation syndicale s’étonne que les compagnies d’assurance et mutuelles n’incriminent jamais ce monopole franco-français. Elle explique que la fixation du prix de ces pièces pose évidemment problème. Parce qu’il n’y a pas de concurrence, les constructeurs sont les maîtres du jeu. Parce qu’il n’y a pas de concurrence, les réparateurs et les carrossiers sont forcés de s’approvisionner aux prix fixés unilatéralement. Et donc, forcés de les refacturer en conséquence.

En octobre 2012, l’Autorité de la concurrence confirmait la nécessité d’imposer en France une salutaire concurrence en la matière. Une consigne restée sans suite… Les dérives tarifaires qu’autorise ce monopole ont du reste été dernièrement pointées du doigt par SRA, dont toutes les compagnies et mutuelles d’assurance sont adhérentes. Pour 146 modèles de véhicules, SRA observe que les pièces ont augmenté de près de 40 % entre 2005 et 2015, alors que les prix à la consommation n’ont varié que de 13,3 %.

« C’est maintenant aux consommateurs de demander à leurs assureurs de faire d’abord pression sur les constructeurs et sur les pouvoirs publics avant d’imposer aux automobilistes assurés ces augmentations de primes 2017 », lance le FNAA

Mots clefs associés à cet article : Syndicalisme, Assurance, FNAA, Carrosserie

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Solocal référence les 500 adhérents Five Star
    Solocal référence les 500 adhérents Five Star
  • [Vidéo] Autogriff étoffe ses services
    [Vidéo] Autogriff étoffe ses services
  • Five Star bien accompagné sur les questions juridiques
    Five Star bien accompagné sur les questions juridiques
  • Five Star accueille son 500e membre
    Five Star accueille son 500e membre
  • Les Best Repair invités à rejoindre Axial
    Les Best Repair invités à rejoindre Axial
  • La FFC conseille avant les négociations d’agrément
    La FFC conseille avant les négociations d’agrément
  • CarFormance, le coaching pour tous
    CarFormance, le coaching pour tous
  • Une carrosserie centralisée dernier cri pour le groupe Saint-Christophe
    Une carrosserie centralisée dernier cri pour le groupe Saint-Christophe
  • Pièces : une envolée des prix record depuis douze ans
    Pièces : une envolée des prix record depuis douze ans
  • Carrosserie : vers une main-d’œuvre étrangère
    Carrosserie : vers une main-d’œuvre étrangère
  • Fix Auto se lance au Mexique
    Fix Auto se lance au Mexique
  • [Vidéo] Le CNPA satisfait de la première édition du Salon de la Carrosserie
    [Vidéo] Le CNPA satisfait de la première édition du Salon de la Carrosserie
  • La FRCI prime les meilleurs de ses carrossiers
    La FRCI prime les meilleurs de ses carrossiers
  • Five Star forme aux Adas
    Five Star forme aux Adas
  • Acoat Selected vers toujours plus d’accompagnement
    Acoat Selected vers toujours plus d’accompagnement

Newsletter
Recherche