Nouvel étiquetage des pneumatiques

Publié le par .

Le nouveau règlement sur l’étiquetage des pneumatiques sera appliqué à partir du 1er mai 2021. La nouvelle étiquette se dote de nouveaux pictogrammes.

Différence entre l’ancienne et la nouvelle étiquette. (©SPP)
Différence entre l’ancienne et la nouvelle étiquette. (©SPP)

Les pneus mis sur le marché après le 1er mai 2021 doivent avoir la nouvelle étiquette. Comme le souligne le syndicat professionnel du pneu, le nouveau règlement s’applique aux pneumatiques C1 (voitures), C2 (camionnettes) et C3 (camions et bus), puis aux pneumatiques rechapés lorsqu’une « méthode d’essai appropriée sera disponible ». De leur côté, les pneus non-routiers, comme ceux équipant les véhicules de collection immatriculés pour la première fois avant le 1er octobre 1990, les pneus cloutés et ceux destinés aux courses automobiles ne sont pas concernés.

L’étiquette autocollante sera désormais accompagnée d’une fiche d’information sur le produit. Dès le 1er mai prochain, le professionnel aura ainsi l’obligation d’informer avant l’achat l’automobiliste et de joindre la nouvelle étiquette au devis. En plus des informations usuelles figurant déjà sur l’étiquette, la fiche devra contenir les dates de début et de fin de production du type de pneumatique. D’une part, le fournisseur vérifie la présence de l’étiquette autocollante et de la fiche d’information avec les pneus, individuels ou lots, mis sur le marché. Et d’autre part, le distributeur veille à ce que l’étiquette soit apposée sur les pneumatiques dans les points de vente et accompagnée de la fiche d’information. Fournisseurs et distributeurs de véhicules doivent également fournir avant la vente l’étiquette montée sur les pneus du véhicule. De plus, l’étiquette doit être affichée à côté du prix et de la fiche d’information sur les sites internet de ventes à distance. Elle doit également être affichée sur les publicités (le QR Code suffit sur internet).

Une étiquette nouvelle version

Plusieurs éléments nouveaux apparaissent sur les étiquettes. Sur la partie supérieure, le nom commercial du fournisseur, la référence de type de pneu et les dimensions, indices de charges et de vitesse ainsi que la classe (C1, C2 ou C3) seront désormais mentionnés. Les classes d’efficacité en carburant et d’efficacité d’adhérence sur sol mouillé sont sur l’ancienne et la nouvelle version. Les seuils sont néanmoins modifiés sur les classes D et E. Et les classes F et G sont supprimées. De plus, la nouvelle étiquette voit la notation en nombre d’ondes pour le critère bruit remplacée par une note A, B ou C, en conservant la valeur en décibels. Les informations d’adhérence sur neige ou verglas font leur apparition sous forme de pictogramme (3PMSF ou glace). Enfin, un QR Code sera imprimé sur la partie supérieure de l’étiquette et renverra sur la fiche d’information.

Selon le SPP, les professionnels du pneumatique doivent « saisir cette opportunité pour renforcer leur rôle de conseillers et d’experts auprès de leurs clients. » Pour les aider, le syndicat, en partenariat avec le TNPF, a organisé des webinaires, dont une nouvelle session est prévue à distance à distance fin avril, juste avant la date d’application.

Les pneus mis sur le marché avant le 1er mai 2021 doivent avoir l’étiquette actuelle et la conserver dans les stocks sans limite de durée. Les pneus mis sur le marché après le 1er mai 2021 doivent avoir la nouvelle étiquette :
-  Dans tous les cas s’ils sont produits après le 01/05/2021 (DOT 1821 et après)
-  Pour les pneus fabriqués avant le 01/05/2021, délai de grâce jusqu’au 30/11/2021 (date de mise sur le marché)
-  Tous les pneus mis sur le marché après le 01/12/2021 doivent avoir la nouvelle étiquette (quelle que soit leur date de fabrication).

Mots clefs associés à cet article : Syndicat des professionnels du pneu, Pneumatique

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • NTN-SNR renforce les liens
    NTN-SNR renforce les liens
  • Tomohiko Masuta prend la direction de Falken et Sumitomo en Europe
    Tomohiko Masuta prend la direction de Falken et Sumitomo en Europe
  • Mirka rachète les meules Urma Rolls
    Mirka rachète les meules Urma Rolls
  • Brembo va acheter le groupe espagnol J.Juan
    Brembo va acheter le groupe espagnol J.Juan
  • Que pèsera le nouvel ensemble Goodyear Cooper ?
    Que pèsera le nouvel ensemble Goodyear Cooper ?
  • Goodyear fait évoluer sa gamme EfficientGrip
    Goodyear fait évoluer sa gamme EfficientGrip
  • Valeo retrouve son CA d’avant crise
    Valeo retrouve son CA d’avant crise
  • Michelin renoue avec la croissance
    Michelin renoue avec la croissance
  • Goodyear sous le signe de la reprise
    Goodyear sous le signe de la reprise
  • Jens Schüler va prendre la tête de la division aftermarket de Schaeffler
    Jens Schüler va prendre la tête de la division aftermarket de Schaeffler
  •  Audrey Harling prend la tête de Tenneco DRIV Motorparts EMEA
    Audrey Harling prend la tête de Tenneco DRIV Motorparts EMEA
  • Aisin se réorganise et devient Aisin Corporation
    Aisin se réorganise et devient Aisin Corporation
  • Liqui Moly entre chez Feu Vert
    Liqui Moly entre chez Feu Vert
  • Jean-Michel Vermeire, nouveau patron de KYB France
    Jean-Michel Vermeire, nouveau patron de KYB France
  • Corteco promeut sa gamme de PSD
    Corteco promeut sa gamme de PSD

Newsletter
Recherche