Omia se lance dans le sur mesure et le VO

Publié le par .

Grâce à un partenariat passé avec le spécialiste du remarketing VO, refitNGIN, Omia propose à ses clients de les accompagner dans la conception de leur atelier et s’ouvre au marché de la remise en état de véhicules d’occasion.

Omia propose à ses clients de les accompagner dans la conception de leur atelier et s’ouvre au marché de la remise en état des véhicules d’occasion.
Omia propose à ses clients de les accompagner dans la conception de leur atelier et s’ouvre au marché de la remise en état des véhicules d’occasion.

Avec 60 % de part de marché dans le secteur du SAV automobile, le fabricant d’équipements de peinture Omia reste une référence. Il fabrique chaque année 230 cabines de peinture avec comme clients 80 % de concessionnaires. L’entreprise connaît une croissance de 10 % depuis 2015. Elle a réalisé l’an passé 36 millions d’euros de chiffre d’affaires et vise les 37 millions cette année, dont 14 avec le secteur automobile.

Pour poursuivre cette bonne dynamique de croissance, le fabricant, qui a lancé un plan d’investissement de 2,5 millions d’euros, mise sur l’innovation (deux nouveautés seront présentées à Equip Auto en octobre), mais aussi sur l’extension de ses services.

« Nous souhaitons apporter à nos clients des solutions clés en main de plus en plus spécifiques en couvrant l’ensemble de leurs problématiques, depuis l’implantation et la conception de leur atelier jusqu’à la maintenance de leurs équipements » explique Denis Delrieu, P-DG de l’entreprise. Le dirigeant souhaite, en somme, passer du prêt-à-porter à la haute couture.

Des partenariats stratégiques

Pour y parvenir, l’industriel a noué des partenariats stratégiques avec Bercher Bâtiment (expert en génie civil) et plus récemment avec la start-up refitNGIN.

La jeune pousse, lancée en octobre dernier par les frères Yann et Jean-François Brazeau, est spécialisée dans l’industrialisation du remarketing VO, une activité en plein développement sous l’influence des professionnels de l’automobile qui souhaitent gagner des parts de marché sur les ventes de véhicules d’occasion.

La promesse de refitNGIN est d’accompagner les spécialistes du VO, notamment les groupes de concessions, dans la conception d’usines de remarketing afin de traiter les véhicules plus rapidement, à coûts maîtrisés et avec une qualité homogène. L’idée est de professionnaliser l’activité VO pour la rendre plus rentable (jusqu’à 30 %) et plus réactive. La start-up aurait dans son carnet de commande huit projets en cours.

Le partenariat commercial et technique, non exclusif, passé avec Omia devrait ouvrir à refitNGIN l’univers de la réparation-collision avec la conception de carrosseries centralisées « industrielles », en France comme à l’international (en particulier en Allemagne, où Omia espère atteindre 20 % de parts de marché contre 6 % aujourd’hui).

Tirer les bons enseignements du reconditionnement des VO

De son côté, Omia tirera profit de cette collaboration en équipant les usines VO. « C’est un nouveau marché dynamique et innovant qui aura un impact inévitable sur celui de la carrosserie traditionnelle » commente Denis Delrieu. Le P-DG voit dans ce partenariat une potentielle dynamisation de son innovation en adaptant ses produits aux impératifs de rendement, de qualité et de flexibilité imposés par le reconditionnement des VO.

Dans la même rubrique :

  • Les enseignes de carrosserie récompensent leurs adhérents
    Les enseignes de carrosserie récompensent leurs adhérents
  • Comment le Gouvernement entend libéraliser les pièces de carrosserie
    Comment le Gouvernement entend libéraliser les pièces de carrosserie
  • Pièces : envolée des prix
    Pièces : envolée des prix
  • Carméléon : une école pour grandir
    Carméléon : une école pour grandir
  • Five Star déploie son panneau Repair Zen
    Five Star déploie son panneau Repair Zen
  • Expertise : le CNPA porte plainte auprès de la Commision européenne
    Expertise : le CNPA porte plainte auprès de la Commision européenne
  • La DGCCRF se penche sur les relations « déséquilibrées » entre assureurs et carrossiers
    La DGCCRF se penche sur les relations « déséquilibrées » entre assureurs et carrossiers
  • Axial renforce sa collaboration avec Axalta
    Axial renforce sa collaboration avec Axalta
  • Carflex organisera Innovaflex à Lille
    Carflex organisera Innovaflex à Lille
  • Les Adas toujours plus répandus dans le parc
    Les Adas toujours plus répandus dans le parc
  • Flottes : Carméléon propose la notion de « TCR »
    Flottes : Carméléon propose la notion de « TCR »
  • AD Carrosserie comptabilise plus de 700 ateliers
    AD Carrosserie comptabilise plus de 700 ateliers
  • Pouvoir d’achat : la libéralisation des pièces de carrosserie en question
    Pouvoir d’achat : la libéralisation des pièces de carrosserie en question
  • Arval digitalise la gestion des sinistres auto
    Arval digitalise la gestion des sinistres auto
  • Hausse de 4,7 % du coût de la réparation-collision en 2018
    Hausse de 4,7 % du coût de la réparation-collision en 2018

Newsletter
Recherche