PSA/Mister Auto : « Il faut désormais arrêter d’opposer les canaux » assure Rémi Saby

Publié le par .

Rémi Saby, directeur général de Mister Auto
Rémi Saby, directeur général de Mister Auto

Rencontré dans le cadre de la grande interview de Décision Atelier (à paraître dans le n° 102 de juillet), Rémi Saby, directeur général de Mister Auto, s’est exprimé sur la volonté de PSA de faire collaborer ses réseaux avec le site qui lui appartient désormais. Le dirigeant, qui évalue à 15 % le taux de ses pièces vendues montées par des professionnels, ne voit dans la démarche de PSA que de la logique et du bon sens. Celui d’un constructeur avant-gardiste qui a compris avant les autres qu’il fallait briser le tabou opposant à tort depuis une décennie les canaux internet et traditionnel.

« Même si les pure players ont commis au démarrage des erreurs de communication, notamment sur les prix, il faut désormais arrêter de monter les canaux les uns contre les autres » proclame Rémi Saby. Pour le fondateur de Mister Auto, il est temps que les deux univers se fondent pour apporter désormais au marché une réponse complète face aux trois typologies de clients : ceux qui délèguent entièrement la maintenance, ceux qui souhaitent faire tout, tout seuls, et entre les deux ceux qui recherchent uniquement un installateur. Le consommateur n’a pas à être l’otage de cette guerre des deux mondes. Il faut lui offrir le choix. « Je suis toujours surpris de constater que dans le monde automobile, que j’ai découvert, les opérateurs pensent que le client est le leur. Ça ne marche pas comme ça. Dans le commerce, c’est le client qui décide. Si un garagiste arrive à convertir un bricoleur, eh bien tant mieux ! » s’exclame-t-il.

Vers une collaboration vertueuse

Jusqu’alors, Rémi Saby n’avait jamais pris l’option de collaborer avec un réseau de garagistes. Un choix dicté par la question de la garantie de qualité et celle de l’animation. Des points indispensables mais qui demandent des moyens inabordables pour un site comme le sien. La perspective de collaborer avec les réseaux de PSA est, sans surprise, un enchantement pour le dirigeant, même si ce partenariat – non essentiel à ses yeux pour la croissance de Mister Auto – n’est pas sans risque pour le pure player au regard du pouvoir de fidélisation des enseignes de marque. « Je n’ai pas la prétention d’affirmer que c’est mieux d’acheter ses pièces chez Mister Auto. C’est aux clients de décider face à la multiplication de l’offre » rétorque Rémi Saby face à la menace.

Il n’en reste pas moins que pour Mister Auto cette association avec les enseignes PSA reste une réelle possibilité de développement en élargissant sa clientèle adepte du « faire soi-même » en allant vers le « faites-le pour moi ». Difficile pour l’heure d’affirmer à qui profitera ce rapprochement inédit entre les deux mondes… « Aux deux parties », estime Rémi Saby, qui plaide pour la pédagogie et la concertation entre PSA et ses réparateurs agréés. « Il faut bien expliquer les choses, faire réfléchir les réseaux sur l’intérêt et les synergies possibles tout en leur démontrant que le système peut fonctionner. Il faut lever les incompréhensions » explique-t-il. Mais il est bon aussi, selon les propos du directeur général, de relativiser un tel rapprochement car le Web pèse en définitive peu sur ce marché.

Reste cette question du prix des pièces de la marque Eurorepar bradées sur Mister Auto, vendues moins chères qu’aux ateliers du groupe PSA. Sur ce point, la position de Rémi Saby est sans ambages : « C’est une erreur qui ne touche que quelques produits. Elle va être corrigée. Il serait dommage qu’elle serve de prétexte pour rejeter le projet de collaboration ».

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, Citroën, E-commerce

Voir aussi :

Dans la même rubrique :

  • Diac Location (Renault Parc Entreprises) digitalise la gestion de flotte
    Diac Location (Renault Parc Entreprises) digitalise la gestion de flotte
  • Ford enrichit son catalogue Omnicraft
    Ford enrichit son catalogue Omnicraft
  • Bodemer : une première plate-forme PR pour Renault
    Bodemer : une première plate-forme PR pour Renault
  • 70 agents Ford supplémentaires rejoignent Motorcraft
    70 agents Ford supplémentaires rejoignent Motorcraft
  • Véhicules électriques : + 44 % sur les trois premiers mois de l’année
    Véhicules électriques : + 44 % sur les trois premiers mois de l’année
  • La fondation PSA accompagne les garages solidaires
    La fondation PSA accompagne les garages solidaires
  • Le groupe PSA acquiert le distributeur chinois Longstar
    Le groupe PSA acquiert le distributeur chinois Longstar
  • Renault : 180 agences à reprendre sur le territoire
    Renault : 180 agences à reprendre sur le territoire
  • Renault réorganise ses directions et nomme un nouveau directeur commercial France
    Renault réorganise ses directions et nomme un nouveau directeur commercial France
  • Thierry Koskas, nouveau directeur des ventes et du marketing de PSA
    Thierry Koskas, nouveau directeur des ventes et du marketing de PSA
  • Eric Basset, nouveau directeur de PSA Retail France
    Eric Basset, nouveau directeur de PSA Retail France
  • Taux de main d’œuvre : le grand écart des marques
    Taux de main d’œuvre : le grand écart des marques
  • Une réponse en demi-teinte pour les agents Peugeot
    Une réponse en demi-teinte pour les agents Peugeot
  • Volvo plafonnera à 180 km/h la vitesse de tous ses modèles en 2020
    Volvo plafonnera à 180 km/h la vitesse de tous ses modèles en 2020
  • PSA affiche des résultats et des ambitions conséquents
    PSA affiche des résultats et des ambitions conséquents

Newsletter
Recherche